Portail Saguenay–Lac-Saint-Jean

Portail Saguenay–Lac-Saint-Jean
Le portail Index thématique L'arborescence Le projet Discussion

Bleuets
920 articles sont actuellement liés
au portail Saguenay–Lac-Saint-Jean
voir les dernières modifications
.

Le Saguenay–Lac-Saint-Jean, parfois appelé « Sagamie » ou anciennement « Royaume du Saguenay », est la troisième région administrative du Québec en termes de superficie avec 95 893 km2 et la dixième en termes de population avec 273 434 habitants (chiffres de 2007). Elle est composée de quatre municipalités régionales de comté (MRC) et de 49 municipalités locales. Son chef-lieu et métropole est Saguenay.

Bien que la région constitue un immense territoire au nord du fleuve Saint-Laurent, les Saguenéens et les Jeannois sont concentrés principalement dans une immense vallée du bouclier canadien, le long de la rivière Saguenay et autour du Lac Saint-Jean. La forêt et surtout l’eau sont les principales ressources naturelles de la région. L'immense potentiel hydro-électrique des rivières du Saguenay-Lac-Saint-Jean est principalement exploité par des alumineries. En tout, 8 % de la production mondiale d'aluminium provient de la région [1].


 
 Icône Lumière

Les Classiques des sciences sociales est une bibliothèque numérique basée à Saguenay, dans la province de Québec, au Canada. Elle est l'une des plus grandes bibliothèques virtuelles spécialisées en sciences humaines. Ses fichiers sont au format traitement de textes et téléchargeables gratuitement. Le principal objectif de cette bibliothèque est de favoriser l'accès à l'héritage intellectuel et à la culture scientifique au Québec.

Le fondateur et directeur bénévole de cette bibliothèque est Jean-Marie Tremblay, professeur de sociologie au département des sciences humaines du Cégep de Chicoutimi.

Autres articles sélectionnés
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
 
 Icône Municipalité
Arrondissement de Chicoutimi

Saguenay (prononciation : /saɡ.ne/) est une ville de l’est du Québec.

Située dans une vallée aux abords de la rivière Saguenay, elle est en amont du fjord du Saguenay et en aval du horst de Kénogami. Du nord au sud, elle s’étend de la rive nord du Saguenay au massif des Laurentides. Sa superficie totale est de 1 136 km2. Avec ses 146 641 habitants, elle est la septième plus importante ville et la cinquième plus importante agglomération du Québec.

Métropole polycentrique de la région administrative du Saguenay–Lac-Saint-Jean, Saguenay compte trois arrondissements urbains, Chicoutimi, Jonquière et La Baie et leurs secteurs périphériques Laterrière, Canton-Tremblay, Lac-Kénogami et Shipshaw. Avant les fusions municipales de 2001, tous ces arrondissements et secteurs étaient des municipalités indépendantes.

Ce regroupement de villes originalement monoindustrielles établies sur les affluents de la rivière Saguenay possède une économie principalement tertiaire qui repose sur l’industrie de l’aluminium, l’industrie forestière, ses commerces et ses institutions. Saguenay compte une université francophone sur son territoire ; l’Université du Québec à Chicoutimi; un aéroport et une base militaire de la force aérienne du Canada; la Base des Forces canadiennes Bagotville.

Autres municipalités sélectionnées
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
 
 Icône Image
La rivière Chicoutimi en bordure du rang Saint-Paul dans l'arrondissement Chicoutimi à Saguenay
Autres images sélectionnées
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
 
 Icône Évènements
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
 
 Icône Le saviez-vous ?
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
 
 Icône Articles promus
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
 
  Panorama
Saint-Fulgence
Autres panoramas sélectionnés
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
 
  Citation
Left pointing double angle quotation mark sh3.svg
Dans les brûlés, au flanc des coteaux pierreux, partout où les arbres plus rares laissaient passer le soleil, le sol avait été jusque là presque uniformément rose, du rose vif des fleurs qui couvraient les touffes de bois de charme ; les premiers bleuets, roses aussi, s'étaient confondus avec ces fleurs ; mais sous la chaleur persistante ils prirent lentement une teinte bleu pâle, puis bleu de roi, enfin bleu violet, et quand juillet ramena la fête de sainte Anne, leurs plants chargés de grappes formaient de larges taches bleues au milieu du rose des fleurs de bois de charme qui commençaient à mourir.
Right pointing double angle quotation mark sh3.svg Louis Hémon, Maria Chapdelaine
Autres citations sélectionnées
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
 
  Portails connexes
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif