Portail Bassins houillers des Vosges et du Jura

Portail Bassins houillers des Vosges et du Jura
Portail des Bassins Houillers des Vosges et du Jura
Ce portail, qui compte 47 articles, est dédié à l'ensemble des aspects historiques, techniques, technologiques, géologiques, économiques, énergétiques, écologiques, sociales et culturels des bassins houillers bordant les massifs vosgien et jurassien.
Portail Catégorisation Suivi Projet Évaluation Bibliothèque Pages populaires Discussion
  Introduction
Étendue des bassins houillers des Vosges et du Jura

Les bassins houillers des Vosges et du Jura sont un ensemble de quatre gisements de houille géologiquement différents, identifiés et répartis sur trois zones distinctes entre le massif des Vosges et le massif du Jura, situés dans les régions historiques de Franche-Comté et d'Alsace.

Ces différents gisements sont liés par plusieurs aspects. Géographiquement, ils sont tous voisins, parfois de seulement quelques kilomètres (notamment en Haute-Saône et dans les Vosges). Certains partagent des points communs géologiques : le bassin stéphanien sous-vosgien ainsi que le bassin de la Vallée de Villé appartiennent à un grand ensemble de bassins sédimentaires qui se sont formés à une même période et dans le même massif, les Vosges. De plus un autre bassin stéphanien existe dans le massif du Jura. D'un point de vue économique et historique, ces différents bassins sont prospectés par les mêmes sociétés, notamment les houillères de Ronchamp et la compagnie départementale du Haut-Rhin pour la recherche de nouvelles mines de houille. Ainsi en mai 1954, le « comité de défense de la mine et de la centrale thermique de Ronchamp », faisant face à la fermeture imminente des houillères locales propose de lancer l'exploitation du bassin jurassien ainsi que des concessions saônoises de Lomont et Saint-Germain pour créer les « charbonnages de Franche-Comté », bien que cette initiative reste sans succès, elle démontre l'étendue et le potentiel industriel que représentent ces gisements qui auraient pu former, à la nationalisation, un charbonnage régional similaire à ceux du Nord-Pas-de-Calais, de Lorraine ou encore de la Loire.

Gravure en noir et blanc : le bâtiment de la mine est doté d'une cheminée et tour pyramidale au milieu d'un paysage champêtre.

Parmi ces gisements, seulement quelque-uns sont réellement exploités entre le XVIe siècle et le XXe siècle, principalement dans la Haute-Saône. Le plus important et le plus récent étant le bassin minier de Ronchamp et Champagney, situé dans le département de la Haute-Saône ; marqué économiquement, socialement, paysagèrement, écologiquement et culturellement par l'exploitation intensive des houillères de Ronchamp pendant plus de deux siècles, du milieu du XVIIIe siècle jusqu'au milieu du XXe siècle ; avec ses terrils, cités minières et puits de mine, mais aussi l'économie et la population locale (immigration polonaise et traditions minières notamment)

Photo noir et blanc un ensemble de bâtiments industriels typés 1900 avec deux grands chevalements (tour avec bigue) métalliques et cheminée d'usine.

L'exploitation a démarré dans des galeries à flanc de coteaux avant que ne soit creusé le puits Saint-Louis en 1810. Il est le premier véritable puits d'extraction du bassin minier. Les couches de charbon s'enfonçant de plus en plus, les puits se succèdent et sont de plus en plus profonds jusqu’à ce que la compagnie (la Société civile des houillères de Ronchamp) finisse par creuser deux fois de suite le puits le plus profond de France ; le puits du Magny (694 mètres) en 1878 et le puits Arthur-de-Buyer (1 010 mètres) en 1900. À la nationalisation des mines en 1946, les puits en activité et la centrale thermique sont confiés à Électricité de France.

Après la fermeture en 1958, les sites miniers sont mis en sécurité, les infrastructures sont pour la plupart démolies et les ouvriers sont convertis à d'autres activités. Plus tard, un musée et deux associations sont créés pour préserver la mémoire de ce passé minier ; plusieurs sites sont réaménagés pour devenir visitables.
  Lumière sur...
Le sondage de Courmont (1 068 m).

Le bassin houiller stéphanien sous-vosgien est l'un des quatre bassins houillers des Vosges et du Jura. Il englobe l'est de la Haute-Saône, le Territoire de Belfort et le sud du Haut-Rhin, dans l'est de la France. Daté du Stéphanien, seule sa partie centre-ouest correspondant au bassin minier de Ronchamp et Champagney est abondamment exploitée pour ses couches de bonne qualité entre le milieu du XVIIIe siècle et le milieu du XXe siècle, tandis que ses autres sites sont délaissés et très peu exploités, soit en raison d'une profondeur trop importante (supérieure à un kilomètre), soit en raison de la médiocre qualité et de la faible épaisseur des couches.

Un petit gisement situé vers le hameau de Mourière est exploité entre 1844 et 1891, mais de façon artisanale avec des couches de faible épaisseur et de piètre qualité. D'importantes réserves de houille formant des couches suffisamment épaisses et de bonne qualité sont découvertes au début du XXe siècle autour de la commune de Saint-Germain. La Première Guerre mondiale puis la Grande Dépression retardent la mise en exploitation et malgré plusieurs initiatives et débats pour lancer l'exploitation dans les années 1950, aucune mine n'est ouverte. Au total, six concessions sont accordées entre 1757 et 1914, dont la moitié finissent par fusionner (Ronchamp, Champagney et Éboulet). Deux d'entre elles ne sont pas exploitées (Lomont et Saint-Germain).

Autres articles sélectionnés
  Articles primés

Article de qualité 7 articles de qualités sur les Bassins houillers des Vosges et du Jura (14.89 %)

Puits des houillères de Ronchamp (vote) • Puits Arthur-de-Buyer (vote) • Puits Sainte-Marie (vote) • Houillères de Ronchamp (vote) • Puits Notre-Dame (vote) • Puits Saint-Charles (vote) • Puits du Magny (vote)

Bon article 16 bons articles sur les Bassins houillers des Vosges et du Jura (34.04 %)

Puits Saint-Joseph (vote) • Puits Saint-Louis (vote) • Puits du Chanois (vote) • Chevalement du puits Sainte-Marie (vote) • Hameau de la Houillère (vote) • Puits Sainte-Pauline (vote) • Réseau ferré des houillères de Ronchamp (vote) • Centrale thermique de Ronchamp (vote) • Houillères et saline de Gouhenans (vote) • Compagnie départementale du Haut-Rhin pour la recherche de houille (vote) • Houillères et saline de Mélecey (vote) • Bassin houiller keupérien de Haute-Saône (vote) • Bassin houiller stéphanien sous-vosgien (vote) • Houillères de Vy-lès-Lure (vote) • Houillères et saline de Saulnot (vote) • Houillères et saline de Grozon (vote)

Article potentiellement bon ou de qualité Votes en cours AdQ ou BA

En plus de ces articles, le portail compte 0 articles d'avancement A (0 %) et 20 articles d'avancement B (42.55 %), particulièrement fiables (91.49 %).
Les 4 articles d'avancement BD (8.51 %) et les 0 articles d'avancement ébauche (0 %) devraient être recyclés, développés et sourcés (8.51 %).
Voir cette section


  Index thématique
Bassins houillers des Vosges et du Jura

Stéphanien jurassien

Keupérien
Puits n° 15 de Gouhenans et terril.
Terril du puits de la Houillère à Gémonval.
Houillères de Vy-lès-Lure
Houillères et saline de Saulnot
Houillères et saline de Gouhenans
Houillères et saline de Mélecey
Houillères et saline de Grozon

Vallée de Villé
Houillères de Saint-Hippolyte
Compagnie départementale du Haut-Rhin pour la recherche de houille

Stéphanien sous-vosgiens
Compagnie départementale du Haut-Rhin pour la recherche de houille
Société en participation pour la recherche de gisement de houille en Alsace
Bassin minier de Ronchamp et Champagney
Cité minière des Époisses.
Puits Sainte-Marie.
Ruines du puits Arthur de Buyer.
Trémie de la cokerie.
Terril du Chanois.
Galerie 780.


Houillères de Ronchamp
  Portails connexes
Blason fr Franche-Comté.svg
Franche-Comté
Flag of Alsace.svg
Alsace
Le Reculet2.jpg
Massif du Jura
Sel Comtois Logo.png
Sel comtois
Monocline01.gif
Géologie
P history.svg
Histoire
Crystal Clear action run.svg
Industrie
Schlaegel und Eisen nach DIN 21800.svg
Mine
Factory.svg
Entreprises
Oil Barrel graphic.png
Énergie fossile