Portail Archéologie

Portail Archéologie
Le portail   Le projet   Le sommaire   L'index   La Crypte des archéo
8 294 articles sont actuellement liés au portail
Bienvenue sur le portail de l'archéologie


Kraku Lu Jordan archaeological site view of the foundry, Kučevo, Serbia.jpgWoman head louvre.gifBurgruine Falkenstein (Niederösterreich).jpg

« Nous autres, civilisations, savons maintenant que nous sommes mortelles. »

— Paul Valéry, La Crise de l'esprit (Variété I, 1924).

  Introduction à l'archéologie
Stonehenge back wide.jpg
Stonehenge

L’archéologie est une discipline scientifique qui cherche à reconstituer les différents aspects des sociétés passées, de comprendre les changements culturels et les relations entre les civilisations et leur environnement. Dans sa démarche intellectuelle, l'archéologie utilise une panoplie de disciplines incluant les sciences naturelles et les sciences humaines pour mener à la compréhension du phénomène humain passé et dans une perspective philosophique, à la compréhension du phénomène humain présent et à l'appréhension du phénomène humain futur.

Lire la suite...

Pour aller plus loin : parcourir les catégories du domaine de l'archéologie ou explorer la banque des documents multimédia.

  Lumière sur...
Façade restituée du temple numide au musée de Chemtou

Chemtou ou Chimtou (شمتو) est un site antique du Nord-Ouest de la Tunisie où se trouvent les ruines de Simitthu (Simithu ou Simitthus), cité rattachée à la province d’Afrique proconsulaire à l’époque romaine.

Bourgade numide fondée au IVe – Ve siècle av. J.-C., elle se romanise avant de s'éteindre vers le IXe – Xe siècle. Localisée à une vingtaine de kilomètres de l’actuelle ville de Jendouba, à proximité de la frontière tuniso-algérienne, elle se trouve au carrefour de deux importantes routes : celle qui relie Carthage à Hippo Reggius (actuelle Annaba) et celle qui relie Thabraca (actuelle Tabarka) à Sicca Veneria (actuelle Le Kef). Elle est surtout connue pour ses carrières, d’où le marbre jaune antique (marmor numidicum ou giallo antico) était extrait ; il s'agissait de l’un des marbres les plus précieux de l’Empire romain.

Avec des vestiges s'étendant sur une période de 1 500 ans, le site est vaste de plus de 80 hectares et fouillé de façon incomplète : après une fouille partielle à la fin du XIXe siècle, une campagne de fouilles réalisée depuis la fin des années 1960 par une équipe archéologique tuniso-allemande a permis de mettre au jour certains éléments de la cité, ainsi qu’une voie la reliant à Thabraca et permettant d’acheminer le marbre vers la mer Méditerranée. Les vestiges exhumés sont typiques des cités romaines avec temples, thermes, aqueduc, amphithéâtre ainsi que logements pour les ouvriers carriers dont le nombre pouvait dépasser un millier.

En 2012, le gouvernement tunisien propose deux éléments du site pour un futur classement sur la liste du patrimoine mondial de l’Unesco : la nécropole numide, en tant que partie des mausolées royaux de Numidie, de la Maurétanie et des monuments funéraires pré-islamiques, ainsi que les carrières antiques de marbre numidique.

Simitthu est aussi un évêché titulaire de l’Église catholique romaine.

Lire l'article


[Accéder à d'autres mises en lumière]

  Sélection d'articles

Ces articles ont été sélectionnés comme faisant honneur à Wikipédia par leurs qualités intrinsèques. Ils satisfont à des critères rattachés aux articles de qualité (Article de qualité) ou aux bons articles (Bon article) mais vous pouvez toujours leur apporter des améliorations ! Pour l'ensemble des articles liés au projet classés par ordre alphabétique c'est ici.

Articles de qualité :

Bons articles :

  Image du mois
Chimtou, Saturnrelief.jpg

Relief à Saturne sur le site archéologique de Chemtou, Tunisie.


[Accéder à d'autres sélections d'images]
  Article du mois
Copie d'une inscription sur un objet en bronze provenant d'une tombe de Hougudui (xian de Gushi, Henan), début du Ve siècle av. J.-C..

La période des Printemps et Automnes ou période Chunqiu (pinyin Chunqiu sin. 春秋) désigne, dans l'histoire de Chine, la première partie de la dynastie des Zhou orientaux (Dong Zhou 东周, 771-256 av. J.-C.), c'est-à-dire une période allant d'environ 771 à 481/453 av. J.-C. Elle tire son nom des Annales des Printemps et Automnes, une chronique des événements survenus entre 722 et 481 av. J.-C. issue des scribes de l'État de Lu mais concernant aussi les autres États.

Durant la période des Zhou de l'Ouest (c. 1045-771 av. J.-C.), les nombreux petits États qui s'étendent dans la vallée du fleuve Jaune (Huang He) et ses alentours jusqu'au cours du fleuve Bleu (Yangzi Jiang) connaissent sous l'égide des rois Zhou un régime qui a pu être qualifié de « féodal », reposant sur les liens de parenté et d'allégeance entre clans aristocratiques, dont les pratiques rituelles sont dominées par le culte des ancêtres. Mais après la prise de leur capitale en 771 av. J.-C. et son déplacement plus à l'est, les nouveaux rois Zhou « orientaux » n'exercent plus qu'une autorité symbolique, et s'affirment alors des princes puissants qui exercent temporairement la fonction d'« hégémon », leur assurant la direction de coalitions militaires regroupant plusieurs principautés. Mais aucune des grandes puissances (Qi, Jin, Chu, Qin, Wu, Yue) n'arrive jamais à exercer une hégémonie durable et à regrouper tous les pays Zhou sous sa coupe, entraînant progressivement la Chine dans une phase de conflits de plus en plus aigus.

Cette évolution politique s'accompagne d'évolutions sociales et culturelles, surtout évidentes à partir de la seconde moitié du VIIe siècle av. J.-C. : d'abord fidèles aux traditions héritées de la période des Zhou occidentaux, avec une culture relativement homogène, les principautés dégagées de l'autorité et l'influence dominante de l'ancien centre politique et culturel affirment leur autonomie. Cette période voit donc des cultures régionales émerger, visibles notamment dans l'art et les pratiques funéraires, tandis qu'un nouvel ordre politique se met lentement en place, substituant à l'ancien ordre fondé sur des rapports personnels et les lignages une nouvelle organisation politique et sociale plus abstraite et systématique, qui est consacrée par la suite sous les Royaumes combattants. Les modes de pensée évoluent aussi à la fin de la période, avec notamment la figure de Confucius qui, tout en se voulant un restaurateur de l'ancienne tradition Zhou pose les bases d'une nouvelle façon de penser l'homme et l'action politique.

[Accéder aux sélections des mois précédents]

  Index thématique


Général

Époques et divisions du temps


Archéologues

Champollion

Techniques

Egeved.JPG

Préhistoire

Cercle de pierre d'Avebury, Grande-Bretagne

Proche-Orient ancien

Tablette contenant des caractères cunéiformes

Péninsule Arabique

Golfe persique

Intérieur

Oman

Arabie du sud

Frieze Marthadum Louvre AO7350.jpg

Mer Rouge

Phénicie, Carthage et monde punique

Égypte antique

Egypte louvre 127.jpg
Egypte louvre 145 pots.jpg

Antiquité européenne

Grèce antique

Kouros de l'Asclépéion de Paros, vers 540 av. J.-C., Musée du Louvre

Rome antique

Celte et antiquité pré-romaine

Chaudron de Gundestrup

Viking et Nordique

Amérique

Chichen Itza

Amérique du Nord

Mésoamérique

Amérique du Sud

Asie

Chine

Japon

Jomon vessel 3000-2000BC.jpg

Autres pays asiatiques

Afrique

Égypte antique

Egypte louvre 127.jpg
Egypte louvre 145 pots.jpg

Nubie

Autres site africains

Musées archéologiques

Divers

Liste des listes concernant l'archéologie


  Portails associés
  Participer

Le projet archéologie participe au développement de Wikipédia dans le domaine de l'archéologie.
Novice ou wikipédien chevronné, vous pouvez aider :

  • en créant ou signalant un article manquant ;
  • en étoffant une ébauche ;
  • en corrigeant ou en complétant un article présenté sur ce portail.
  • en évaluant les articles pour le projet Évaluation
  Messages
  • Fairytale filenew.png Laisser un message à La Crypte des archéologues
  • Fairytale key enter-2.png