Zwentibold

Zwentibold
Illustration.
Le roi Zwentibold, (Theo Heiermann, 1982) à Bad Münstereifel
Titre
Roi de Lotharingie
Prédécesseur Arnulf de Carinthie
Successeur Louis IV de Germanie
Biographie
Dynastie Carolingiens
Date de naissance 870 ou 871
Date de décès 13 ou
Père Arnulf de Carinthie
Mère Winburg
Conjoint Oda de Saxe

Zwentibold[1] (870/871 - † le 13 ou le ), roi de Lotharingie de 895 à 900, fils illégitime d'Arnulf de Carinthie. En 897, il prend pour épouse Oda de Saxe, fille d'Otton Ier de Saxe. Après sa mort il fut vénéré comme un saint et martyr par l'Église catholique[réf. nécessaire].

Biographie

Zwentibold ou Zuintibold est le fils bâtard d’Arnulf de Carinthie, lui-même fils naturel du roi Carloman de Bavière. Sa mère était Vinburge († ), concubine d’Arnoul de Carinthie.

En novembre 887, Arnoul est reconnu comme roi de Germanie, puis couronné empereur d'Occident en février 896.

Après avoir repoussé dans les montagnes de la Suisse les armées de Rodolphe Ier, roi de la Bourgogne transjurane, Arnoul devient le maître de la Lotharingie. En mai 895, il cède alors ce royaume à son fils bâtard Zwentibold. Le premier acte du nouveau prince est de s'allier avec son cousin le roi Charles le Simple, et d'assiéger la ville de Laon favorable au roi Eudes de France[2].

À partir de 898, il s'en prend également aux grands seigneurs de son royaume, aux comtes Étienne de Pouilly, à Odoacre, son principal ministériel, à Régnier Ier de Hainaut, à Gérard Ier et à son frère Matfried Ier. Il les chasse, les dépouille de leurs dignités, confisque leurs biens et leurs terres pour les distribuer à ses favoris. Son père Arnoul fait tout pour réconcilier son fils avec quelques-uns de ces grands seigneurs, mais en vain.

Zwentibold s'entoure de femmes sans mœurs, de gens de rien, de flatteurs et de complices. Il se fait un jeu de la vie et de l'honneur des hommes les plus puissants, les plus vertueux. Les choses sont telles que, en 899, Arnoul, son père, et Charles le Simple s'entendent pour le dépouiller de la Lorraine. Mais Arnoul meurt, et cette initiative reste sans suite.

Zwentibold règne peu de temps mais assez pour dresser contre lui toute l'aristocratie du pays. Au cours d'une bataille livrée près de l'abbaye de Susteren, contre Étienne, Gérard et Matfried, il trouve la mort au mois d'août 900, le 13 pour certains ou le 30 pour d'autres[3].

Union et descendance

Zwentibold épouse Oda de Saxe fille du duc Otton Ier de Saxe dont trois filles:

  • Benedetta de Lotharingie(888- ?) , abbesse de Susteren ;
  • Cecilia de Lotharingie (889- ?) , abbesse de Susteren ;
  • Relenda de Lotharingie (900–?)

Ascendance

Pour un article plus général, voir Généalogie des Carolingiens.

Sources

  • Précis de l'Histoire de Lorraine L. Leupol. 4e édition, 1874, chap. XIII, 38-41)

Notes et références

  1. Zwentibold sur le site de la Fondation pour la généalogie médiévale
  2. Pages 312 et suivantes dans Histoire des Français de Jean-Charles-Léonard Simonde de Sismondi (1821).
  3. Page 319 dans Histoire des Carolingiens de Léopold August Warnkönig et Pierre-Auguste-Florent Gérard (1862)

Bibliographie

  • Pierre Riché, Les Carolingiens, une famille qui fit l'Europe, Paris, Hachette, coll. « Pluriel », (réimpr. 1997), 490 p. (ISBN 2-01-278851-3, présentation en ligne)
  • Jean-Charles Volkmann, Bien connaître les généalogies des rois de France, Éditions Gisserot, , 127 p. (ISBN 978-2-87747-208-1)
  • Michel Mourre, Le Petit Mourre. Dictionnaire d'Histoire universelle, Éditions Bordas, (ISBN 978-2-04-732194-2)
  • Ivan Gobry, Charles III, fils de Louis II, Éditions Pygmalion, coll. « Les rois qui ont fait la France » (ISBN 978-2-7564-0114-0)
  • Louis Halphen Charlemagne et l'empire carolingien Albin Michel réédition 1968
  • Joseph Calmette Le Reich allemand au moyen âge éditions Payot Paris 1951