Zoo de Bristol

Zoo de Bristol

Image illustrative de l’article Zoo de Bristol
Image illustrative de l’article Zoo de Bristol
Entrée principale.

Date d'ouverture 1836
Situation Bristol, Drapeau de l'Angleterre Angleterre, Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni
Superficie 5 ha
Latitude
Longitude
51° 27′ 48″ nord, 2° 37′ 20″ ouest
Nombre d'animaux 7 155 (2 007)
Nombre d'espèces 419 (2 007)
Site web http://www.bristolzoo.org.uk

Géolocalisation sur la carte : Royaume-Uni

(Voir situation sur carte : Royaume-Uni)
Zoo de Bristol

Géolocalisation sur la carte : Bristol

(Voir situation sur carte : Bristol)
Zoo de Bristol

Le Zoo de Bristol est un parc zoologique anglais situé à la frontière entre les comtés de Gloucestershire et du Somerset, à Clifton dans la banlieue de la ville de Bristol.

La collection de mammifères compte 300 animaux de 50 espèces, et comprend notamment des okapis, que le zoo de Bristol a été un des premiers dans le monde à élever, des lions asiatiques, des hippopotames pygmées et des pandas roux. Il est l'un des seuls zoos du Royaume-Uni à présenter des roussettes de Livingstone, et des groupes reproducteurs de gorilles des plaines de l'Ouest et d'ayes-ayes.

Le zoo, membre permanent de l'Association européenne des zoos et aquariums (EAZA), s'engage dans la conservation ex situ en participant à des programmes européens pour les espèces menacées (EEP et ESB) dont il en coordonne dix. Il est également membre de l'Association mondiale des zoos et aquariums (WAZA).

En 2015 il a été fréquenté par 545 722 personnes[1].

Conservation

Le zoo est coordinateur de trois programmes européens pour les espèces menacées (EEP) ː calao tarictic (en danger), pinché à crête blanche (en danger critique) et gibbon agile (en danger). Il coordonne également sept studbooks européens (ESB) dédiés à des espèces menacées : mygale ornementale saphire (en danger critique), tortue plate (vulnérable), gecko Phelsuma klemmeri (en danger), gallicolombe poignardée (quasi-menacée), gallicolombe de Bartlett (vulnérable), nestor kéa (vulnérable) et les espèces de calaos du genre Penelopides[2].

Par ailleurs, il coordonne l'ESB dédié au tangara du Brésil et l'EEP dédié au potamochère roux, deux espèces classées en "préoccupation mineure" par l'UICN[2].

Notes et références

Annexes

Articles connexes

Liens externes