Zongoya

Zongoya
Administration
Pays Drapeau du Cameroun Cameroun
Région Extrême-Nord
Département Diamaré
Démographie
Population 3 551 hab. (2005[1])
Géographie
Coordonnées 10° 28′ 33″ nord, 14° 08′ 25″ est
Altitude 508 m
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Cameroun

Voir sur la carte administrative du Cameroun
City locator 14.svg
Zongoya

Géolocalisation sur la carte : Extrême-Nord

Voir sur la carte administrative d'Extrême-Nord (Cameroun)
City locator 14.svg
Zongoya

Géolocalisation sur la carte : Cameroun

Voir la carte administrative du Cameroun
City locator 14.svg
Zongoya

Géolocalisation sur la carte : Cameroun

Voir la carte topographique du Cameroun
City locator 14.svg
Zongoya

Zongoya (ou Songeoua, Songeua, Zongouya, Longouya) est un canton du Cameroun situé dans l'arrondissement de Ndoukoula, le département du Diamaré et la région de l’Extrême-Nord. C'est aussi un lawanat dirigé par un chef du 2e degré[2] dirigé par sa majesté Daifourou Alikoura.

Ce canton est situé géographiquement dans le Diamaré-Sud, à 23 km de la ville de Maroua. Il est délimité au Nord par le canton de Katoual, au Sud par le canton de Gawel, à l'est par Salak et a l'Ouest par Gazawa.

Climat

C'est un climat de steppe de type BSh dans la classification de Köppen, avec peu précipitations tout au long de l'année. La température moyenne y est de 27.8 °C. Les précipitations annuelles moyennes sont de l'ordre de 830 mm[3].

Population

En 1975, Zongoya (ou Fakalao) comptait dont composé des Peuls et de guiziga et d'autres ethnies comme le mafa, les moufou, mouang et toupouri . À cette date, il était doté d'une école publique à cycle complet et d'un poste Sodecoton et un centre de santé créé en 2013. Un marché hebdomadaire s'y tenait le jeudi[4].

selon les sources de l'antenne ELECAM de l'arrondissement de Ndoukoula, ce canton compte 21 quartiers dont ceux qui sont reconnus officiellement. Voir le tableau ci-dessus

N Noms des quartiers
1 Fakalao
2 Less mayo
3 Djiddeo foulbe
4 Djiddeo guiziga
5 Makadayel
6 Tchabewa moufou
7 Tchabewa guiziga
8 Tchabewa foulbe
9 Domayo
10 Hardeo guiziga
11 Hardeo foulbe
12 Makada foulbe
13 Makada guiziga
14 Yolde
15 Maounafaourou foulbe
16 Maounafaourou harde kadam
17 Maounafaourou guiziga
18 Gawa foulbe
19 Gawa guiziga
20 Golombeo
21 Miziling

Source : Haman Ahmadou, étudiant en master au département de géographie de l’Université de Maroua.

Lors du recensement de 2005, on y a dénombré 3 551 personnes, dont 534 pour Zongoya-Centre[1].

LES ACTIVITES

Le canton de Zongoya, dépars sa position géographie fait dans deux grandes catégories d'activités principales pour son développement participatif. Ces activités sont entre autres ; l'agriculture et l'élevage

1- l'agriculture

Concernant cette activité d'ailleurs primordiale, les populations de Zongoya font dans diverses cultures notamment celles de la saison pluvieuse et celle de contre saison.

Ainsi, pendant la saison pluvieuse, elle s'intéresse à la culture du mil, du maïs, d'haricot, de coton, d'arachides et bien d'autres qui sont destinés principalement à la consommation et le coton à la vente d'où la présence de secteur de Sodecoton (l'actuel chef de secteur Badjoda Bouba 2019).

Les cultures de contre saison sont devenues de plus en plus grandioses et préoccupantes. Nous avons tout d'abord la culture de sorgho SP qui commence en Août avec les pépinières et se récolte à la fin du mois de février. A cela s'ajoute les cultures maraichères qui, galopantes contribuent énormément au développement économique de cette localité. Ce canton est classé parmi les meilleurs producteurs d'oignons dans la région de l'extrême-nord ; parmi ces cultures maraichères, nous avons ; les oignons, les tomates, les poivrons, les piments, les aubergines etc.

2- L’élevage

La population de ce canton pratique l’élevage aussi comme activité quotidienne c’est ce qui explique la présence de musulmans et de bororos dans cette localité. Cet élevage est centré en principe sur les bovins et les petits ruminants. Après leur engraissage, ces bêtes sont vendues au marché de Gazawa et parfois auprès des autres acheteurs venant des pays voisins Nigéria, Tchad et Niger.


.

.


Notes et références

  1. a et b Bureau central des recensements et des études de population, Répertoire actualisé des villages du Cameroun : Troisième recensement général de la population et de l'habitat du Cameroun, vol. 4, t. 7, , 435 p. (lire en ligne [PDF]), p. 155
  2. Le chef du 2e degré de Zongoya,Daifourou Alikoura camerlex.com [1]
  3. Climat : Zongoya, climate-data.org [2]
  4. P. Tjeega et H. Elingui, Dictionnaire des villages du Diamaré, DGRST, ISH, Yaoundé, 1981, p. 57

Annexes

Bibliographie

Liens externes

  • Ndoukoula, sur le site Communes et villes unies du Cameroun (CVUC)