Zina Garrison

Zina Garrison
(épouse Jackson)
Image illustrative de l'article Zina Garrison
Carrière professionnelle
1982 – 1997
Pays Drapeau des États-Unis États-Unis
Naissance (53 ans)
Drapeau : États-Unis Houston
Taille / poids 1,64 m (5 5) / 61 kg (134 lb)
Prise de raquette Droitière
Gains en tournois 4 430 958 $
Palmarès
En simple
Titres 14
Finales perdues 22
Meilleur classement 4e (20/11/1989)
En double
Titres 20
Finales perdues 26
Meilleur classement 5e (23/05/1988)
Meilleurs résultats en Grand Chelem
Aust. R-G. Wim. US.
Simple 1/2 1/4 F (1) 1/2
Double F (2) 1/4 1/2 1/2
Mixte V (1) 1/2 V (2) 1/2
Médailles olympiques
Simple 1
Double 1
Titres par équipe nationale
Fed Cup 3 (1986[1], 1989, 1990)

Zina Lynna Garrison (née le 16 novembre 1963 à Houston au Texas) est une joueuse de tennis américaine, professionnelle de 1981 à 1997. Elle est aussi connue sous son nom de femme mariée, Zina Garrison-Jackson[2].

Carrière tennistique

Championne du monde junior en 1981, Zina Garrison a commencé sa carrière professionnelle l'année suivante, malgré des problèmes de boulimie[3].

Elle a réalisé la meilleure performance de sa carrière à Wimbledon en 1990 où elle a atteint la finale, battue par Martina Navrátilová non sans avoir sorti de haute lutte Monica Seles en quarts et la double tenante du titre Steffi Graf en demies. En Grand Chelem, elle s'est imposée trois fois en double mixte (dont deux à Wimbledon), outre deux finales perdues en double dames à l'Open d'Australie.

En octobre 1988, elle a décroché deux médailles aux Jeux olympiques de Séoul : l'or en double dames (associée à Pam Shriver) et le bronze en simple, partagé avec Manuela Maleeva[4]. Un mois plus tôt, elle avait battu Navrátilová en quart de finale de l'US Open, avant d'échouer au tour suivant face à Gabriela Sabatini ; il s'agit de son unique victoire face à la championne d'origine tchécoslovaque en 34 confrontations.

Zina Garrison a remporté 33 titres WTA, simple et double confondus, le plus beau d'entre eux à l'occasion du Tournoi d'Amelia Island en 1985 où elle est parvenue à surclasser Chris Evert (alors numéro deux mondiale) en finale.

Membre régulière de l'équipe américaine de Coupe de la Fédération, elle a participé au succès de son pays en 1989 et 1990, respectivement face aux Espagnoles et aux Soviétiques.

Zina Garrison a été la première Afro-Américaine à se hisser au sein du top 10 mondial, avant Lori McNeil, Chanda Rubin et les sœurs Williams.

Palmarès

En simple dames

En double dames

En double mixte

Parcours en Grand Chelem

Parcours aux Masters

Parcours aux Jeux olympiques

Parcours en Coupe de la Fédération

Classements WTA

Notes et références

  1. Sélectionnée en finale, elle n'a toutefois pris part à aucun match (décisif ou non).
  2. à la suite de son mariage le 21 septembre 1989 ; le couple divorce en 1997.
  3. (en) « Triumph and despair. “Bulimia crushes your self-esteem. It took me five years to get help” », observer.guardian.co.uk, 7 mai 2006.
  4. Petite finale non disputée : les deux joueuses se partagent la médaille de bronze.
  5. Ce résultat est celui publié par la WTA. Le site ITF affiche le résultat inverse.
  6. a et b Édition 1986 non disputée, l'épreuve se jouant de nouveau en janvier à partir de 1987.
  7. Épreuve organisée par l'ITF.
  8. a, b, c, d, e et f L'Open d'Australie est organisé en décembre de 1978 à 1985.
  9. a, b et c L'Open d'Australie n'est pas organisé en 1986.
  10. a et b Pas de tableau double mixte à l’Open d'Australie de 1970 à 1985.
  11. Petite finale non disputée : les deux joueuses se partagent la médaille de bronze.

Voir aussi

Liens externes

Navigation