ZeratoR

ZeratoR
Vidéaste Web
ZeratoR durant la ZrT TrackMania Cup 2019.
Informations
Genre Streaming, jeu vidéo
Nom de naissance Adrien Simon Marie Nougaret
Naissance (30 ans)
Montpellier, France Drapeau de la France
Nationalité Drapeau de la France Français
Nombre d'abonnés env. 1 000 000 (Twitch)
env. 724 000 (YouTube)
Autres activités Commentateur de compétition esportive, propriétaire et gérant d'un studio de développement
Site internet zerator.com
Chaîne(s) ZeratoR (Twitch)
ZeratoR (YouTube)

Adrien Nougaret, plus connu sous son pseudonyme Zerator (typographié ZeratoR, prononcé /ze.ʁa.tɔʁ/), né le [1] à Montpellier, est un animateur, streameur[note 1] et vidéaste français spécialisé dans le jeu vidéo.

Il commence sa carrière dans le streaming en 2010 au sein de la structure aAa et devient indépendant en . Il exerce son activité principalement sur la plateforme Twitch et publie ses rediffusions sur la plateforme d'hébergement de vidéos YouTube. Il est également organisateur et commentateur de compétitions d'esport, ainsi que dirigeant du studio de développement de jeux vidéo Unexpected. Enfin, il organise ponctuellement des événements à but caritatif nommés Z Event.

Biographie

Origine du pseudonyme

Fan de la licence StarCraft, Adrien Nougaret décide en 1998 de prendre comme pseudo le nom d'un des héros du jeu vidéo, Zeratul. Ce dernier sera ensuite déformé en ZeratoR, en référence à Kid Paddle, une bande-dessinée qui parodie les noms des méchants de fiction en les faisant terminer par « or » à la manière de Terminator[2].

Commentateur

À la suite de la sortie de StarCraft 2 : Wings of Liberty le [3], des compétitions et des structures pour les commenter commencent à se mettre en place. C'est dans ce contexte que ZeratoR rejoint rapidement la structure aAa et intègre l'équipe de commentateurs[4].

Fin 2010, il passe chez Millenium où il diffuse une partie de son évolution sur le jeu World of Warcraft[4].

En , il est recruté par GameCreds, une startup[5], en tant que commentateur de StarCraft 2[6]. C'est à cette même période qu'il lance sa chaîne YouTube[7] avec les initiales « SC2 » accolées à son pseudo qui ont disparu courant 2016.

Les web TV

L'essor des structures dédiées aux jeux vidéo entraîne à cette époque un mouvement de professionnalisation du milieu et la naissance de la dénomination web TV[8]. Dans ce contexte, ZeratoR fait son retour chez Millenium en [9]. Il se diversifie par la même occasion dans le contenu proposé (différents jeux, reportages vidéos, etc.)[9].

En , il lance une campagne de financement participatif[10] sur My Major Company et établit à cette occasion un record : atteignant son objectif en 15 minutes, sa communauté triple en une heure la somme qu'il espérait récolter. Cela lui permet de fonder une web TV indépendante : la ZTV[11]. Il crée dans le même temps sa société de production : ZT Production[12].

Ce financement, finalement 10 fois supérieur à l'objectif initial, pose toutefois des questions notamment sur la communication associée à la campagne[13]. De plus, la durée de vie de cette web TV (6 mois environ) sera estimée trop courte pour certains lors de l'annonce par ZeratoR de sa fermeture et de son engagement dans un nouveau projet[8].

Cette web TV est également le support du lancement d'une compétition sur le jeu TrackMania² : Stadium organisée et commentée par ZeratoR lui-même et dénommée la ZrT TrackMania Cup[14].

À la suite de la fermeture de sa web TV, il est embauché par Eclypsia en en compagnie de Lege, Tweekz et Ogar avec qui il avait déjà eu l'occasion de travailler chez Millenium. Le groupe rejoint alors les locaux de l'entreprise en Angleterre à Ashford[15]. Il continue dans ce contexte de diversifier ses productions[16], il participe également à des événements publics comme les LAN parties (LAN) pour diffuser le parcours de son équipe[17].

Indépendance

Après un peu plus d'un an chez Eclypsia, il annonce son départ de la structure en [18]. Il explique son choix par un ensemble de facteurs : vague de départs, incompréhension avec sa hiérarchie et projets personnels[19][source insuffisante].

Depuis cette date, il continue à exercer une activité centrée sur le streaming sur Twitch et la rediffusion de ses émissions sur YouTube. En 2014, il reçoit le Silver Play Button pour ses 100 000 abonnés sur YouTube.

En complément de cette activité, il participe régulièrement à des LAN en diffusant son parcours dans les compétitions[20][source insuffisante]. Il participe en particulier à la Lyon E-Sport (2014 avec Eclypsia, de 2015 à 2018 avec le groupe de streameurs connus sous le nom d'Indy Spensable), à la DreamHack à Tours (2015 et 2016), à la Gamers Assembly à Poitiers (2016), au Montpellier Esport Show (2017) et à PolyLAN, LAN associée à l'EPFL (École polytechnique fédérale de Lausanne).

En , il accueille en tant qu'ambassadeur de l'opération Avengers seize personnalités françaises du streaming[21]. Ils relaient ainsi l'action organisée par Athene et permettent de récolter 170 000 € pour l'ONG Save the Children[22].

Il continue en outre à organiser les éditions annuelles de la compétition autour du jeu TrackMania qu'il a lancée en 2013 bien qu'en changeant de format, organisant pour l'édition 2016 une phase finale au Grand Rex rempli de 2 500 personnes ainsi que plus de 30 000 spectateurs sur la plateforme Twitch[23].

En dehors des activités de streaming, il crée un studio de développement de jeux vidéo nommé Unexpected[24].

De 2015 à 2017, ZeratoR commente les trois éditions du Nvidia GeForce GTX Challenge, un évènement compétitif organisé par les entreprises Nvidia et Asus ROG où plusieurs nations européennes s'affrontent sur différents jeux[25] : la première avec le streamer Wapinoux, les deux autres avec Mister MV[26],[27].

Le , il devient sponsor du joueur de TrackMania CarlJr[28]. Le , c'est au tour de Bren de rejoindre l'écurie ZeratoR[29][source insuffisante]. Les deux joueurs quittent finalement l'écurie de ZeratoR le [30].

Projets

Événements

ZrT TrackMania Cup

La ZrT Trackmania Cup est une compétition de TrackMania organisée chaque année par ZeratoR depuis 2013. La compétition est jouée sur le jeu TrackMania2 : Stadium (2013) développé par Nadeo pour les 7 premières éditions. Les trois premières ont lieu entièrement en ligne, tandis que les phases finales des éditions suivantes ont lieu en public avec ZQSD Productions : au Grand Rex en 2016 puis au Centre de congrès de Lyon en 2017[31],[32]. Les phases finales de l'édition 2018 ont lieu le au Zénith de Toulouse[33]. Celles de l'édition 2019, où s'affrontent pour la première fois des binômes, ont lieu le au Zénith de Strasbourg[34]. ZeratoR annonce dans la foulée la tenue de l'édition 2020 le au Palais omnisports de Paris-Bercy, avant d'être contraint d'annuler l’événement (en raison de la Pandémie de Covid-19) qui sera par la suite reporté au . Du fait des risques sanitaires et de la non-disponibilité de l'Accor Arena en 2020, l'édition a lieu en ligne avec les phases finales le , ce qui permet aux joueurs et à ZeratoR de s'acclimater au nouveau TrackMania sorti le sur lequel cette huitième édition et les suivantes sont jouées.

ZrT Trackmania Cup
Édition Nom Phases finales Vainqueur(s) Prix Jeu Arbre de tournoi Réf.
Date Lieu Ville Spectateurs Joueur(s) Équipe
1 ZrT Trackmania Cup #1 En ligne Drapeau : Pays-Bas Koen Schobbers alias « Koenz » Acer 1 000 € TrackMania²: Stadium NC [14]
2 ZrT Trackmania Cup #2 Drapeau : Canada Carl-Antoni Cloutier alias « Carl Jr » Dignitas NC [35]
3 ZrT Trackmania Cup #3 Tableau [36]
4 ZrT Trackmania Cup #4 Le Grand Rex Drapeau : France Paris 2 700 Drapeau : Espagne « JaviFlyer » ANE 2 000 € Tableau [37]
5 ZrT Trackmania Cup 2017 Amphithéâtre 3000 Drapeau : France Lyon 3 200 Drapeau : Canada Carl-Antoni Cloutier alias « Carl Jr » Expert 2 017 € Tableau [38]
6 ZrT Trackmania Cup 2018 Zénith de Toulouse Drapeau : France Toulouse 5 050 ZT 2 018  Tableau [33]
7 ZrT Trackmania Cup 2019 Zénith de Strasbourg Drapeau : France Strasbourg 7 700 Drapeau : France Brendan Seve alias « Bren » Drapeau : Canada Carl-Antoni Cloutier alias « Carl Jr » Solary 2 019 € Tableau [34]
8 ZrT Trackmania Cup 2020 En ligne Drapeau : France Gwendal Duparc alias « Gwen » GameWard 2 020 € TrackMania
9 ZrT Trackmania Cup 2021 Accor Arena Drapeau : France Paris

Fight For Sub

Le , ZeratoR lance un tournoi sur le jeu PlayerUnknown's Battlegrounds : Fight For Sub. Il s'agit d'une compétition dans laquelle une centaine de streameurs francophones s'affrontent avec un seul objectif : réaliser le meilleur score cumulé sur trois parties[39]. Tous les autres participants ont l’obligation de venir s’abonner à la chaîne Twitch du vainqueur[40]. ZeratoR limite l'inscription des joueurs par un nombre minimum de vues sur la plate-forme Twitch mais aussi par l'obligation d'être un « partner affiliate » de cette plateforme. La quatrième édition se déroule sur le jeu Trackmania² : Stadium, et se scinde en deux tournois : un destiné aux joueurs débutants et intermédiaires, et le second est ouvert à tous.

En , le concept est élargi sous un nouveau nom : Marathonfinement. Cette fois-ci le nombre de participants n'est pas limité, il n'y a pas besoin d'être un « partner affiliate » et la compétition se déroule sur plusieurs jours. Ils ne jouent pas dans la même partie et doivent terminer dans les premiers un défi prenant du temps à réaliser. Le marathon de gamers est réparti en trois phases sur vingt-six jeux, il y a parfois plusieurs défis par jeu[41][source insuffisante].

ZLAN

Les 11 et , ZeratoR organise à Arles la première édition de ZLAN [42], une LAN qui rassemble 196 joueurs s'affrontant en duos sur dix jeux vidéo (et une dictée) pour un cash-prize total de 50 000 euros[43] et dont l'équipe composée de Wingobear et Nykho sort victorieuse[44].

Une seconde édition se tient du 28 au 30 août 2020. Elle regroupe 178 joueurs qui concourent sur 10 jeux vidéo (et une épreuve de calcul mental) pour obtenir un cash-prize de 50 000 euros[45]. Contrairement à l'édition précédente, la ZLAN 2020 se déroule à Lyon.

ZLAN
Éditions Lieux Jeux annoncés Nombre de participant Vainqueurs 2e place 3e et 4e place
2019 Drapeau : France Arles World of Warcraft : Battle for Azeroth, TrackMania Stadium, H1Z1, Minecraft, Disc jam, Starcraft 2, Worms W.M.D, Portal 2, Super Smash Bros Ultimate, Super Bomberman R (jeu surprise), Dictée (développée spécialement pour l'évènement) 196 joueurs (98 duos) Wingobear et Nykho Titatitutu et Wackamat Skyyart et Bren / Blackhole et Imperaz
2020 Drapeau : France Lyon Worms W.M.D, Minecraft, Shootmania Storm, Heave Ho, Age of Empire 2 Definitive Edition, Golf It, PUBG, Overcooked 2, Civilization VI, Tiercé de fête foraine (jeu surprise), Calcul mental (développé spécialement pour l'évènement) 178 joueurs (89 duos) Skyyart et Slide KennyStream et Khalen Sardoche et Titatitutu / Nykho et Etoiles

Unexpected

Le , ZeratoR annonce la création d'un studio de développement de jeux vidéo indépendant nommé Unexpected. Ce studio a été créé en via la société ZT production, le studio est composé d'une petite équipe en télétravail (environ 3-4 salariés) pour réaliser un jeu en 2D[24]. Au cours de l'été suivant le titre du jeu en cours de développement est annoncé : uNPrediCtable[46]. Cependant, en fin d'année le jeu est annulé après neuf mois de développement[47]. Cet échec entraîne une restructuration du studio, en particulier l'abandon du télétravail et la construction d'une nouvelle équipe[48].

En , un nouveau jeu est annoncé par le studio Unexpected au travers d'un ARG dont la récompense est le titre du jeu : dWARf[49]. Le jeu est cette fois-ci prévu en 3D et basé sur une expérience multijoueur[50]. Le jeu se présente comme un party-game à six joueurs qui s'affrontent au cours de cinq épreuves[51]. Le , une première bande-annonce du jeu est dévoilée[52], avec l'ouverture des précommandes pour l'accès anticipé. La première phase de pré-alpha ouvre le , et diverses phases d'alpha sont disponibles pour les fondateurs ayant précommandé le jeu tout au long de l'année. Une phase de beta fermée se déroule durant la Paris Games Week en , à l'issue de laquelle la date de sortie du jeu est annoncée au .

Le , le studio Unexpected annonce après un mois et demi la fermeture des serveurs de dWARf et la sortie de deux nouveaux jeux prévus avant 2020 : looK INside et As Far As The Eye[53].

Indy Spensable

En 2016, ZeratoR décide de donner un nom à l’équipe avec laquelle il participe aux évènements LAN sur League of Legends : la team Indy Spensable (jeu de mots avec « indispensable » et le mot « indie », signifiant « indépendant » en anglais, transformé en « indy »)[54]. Entre 2016 et 2019, beaucoup de nouveaux rejoignent ZeratoR, que l'on retrouvera à différentes compétitions esports et événements : Alphacast, Bodyy, CarlJr, Dach, DFG, Doigby, Domingo, Etoiles, Fukano, Gius, Gob, Gotaga, Jiraya, Kennystream, Lapi, LeRoiBisou, Mickalow, Mister MV, MoMaN, NBK, Nem0, Nono, Oonolive, Xari[54].

En 2019, l'équipe Indy Spensable (composée de ZeratoR, CarlJr, Bodyy, MoMaN et NBK) finit 2e du tournoi BYOC (Bring Your Own Computer) de la Dreamhack Winter 2019 à Jönköping (Suède) sur le jeu Counter-Strike : Global Offensive[55].

Mandatory

En , ZeratoR annonce le lancement de Mandatory.gg, un site web consacré uniquement au jeu Valorant sorti quelques semaines plus tôt. Présenté comme « une suite logique d'Indyspensable », le projet a pour vocation de rassembler des informations sur le jeu, de proposer divers outils ou encore d'organiser des compétitions[56].

Opérations caritatives

Projet Avengers

En 2016, ZeratoR participe à l'opération caritative Projet Avengers lancée en 2013 par le streameur belge Athene, afin de venir en aide aux habitants d'Éthiopie souffrant de la grande sécheresse de leur pays[57]. ZeratoR et les influenceurs français réussissent à récolter plus de 170 000 [58].

Liste des participants
Aypierre - BblueLondon - Dach - DrFeelgood - Doigby - DominGo - GoB - Jeel - Jiraya - Lapi - Lege - Le Roi Bisou - Narkuss - Tweekz - Xari - ZeratoR

Z Event

Le , ZeratoR annonce une nouvelle opération caritative baptisée Z Event[59] et réalisée au profit de la Croix-Rouge française[60]. Organisé les 8, 9 et , cet évènement caritatif, auquel a participé une trentaine de vidéastes s'est déroulé quelques jours après le passage de l'ouragan Irma. Les fonds, directement perçus par la Croix-Rouge, seront affectés en intégralité aux victimes de cet ouragan[61].

L'évènement a débuté le à 20 h avec une programmation sur plus de 50 heures et avec plus de 25 streams se déroulant en même temps. Il s'est terminé le dimanche à 23 h 59 en ayant permis de récolter 487 578,66 euros sous forme de dons et d'achats de produits dérivés au bénéfice de la Croix-Rouge française. Cet évènement a eu un pic de spectateurs simultanés sur l'ensemble des streams dépassant les 109 000 spectateurs. Il a d'ailleurs été félicité par Emmanuel Macron, alors président de la République française, sur Twitter[62].

Le , ZeratoR annonce une deuxième édition du Z Event, prévue du 9 au , dont les fonds collectés seront reversés à Médecins sans frontières. Co-organisé par Alexandre Dachary (dit Dach), l'évènement sert notamment de plateau à l'émission Domingo Radio Stream sur NRJ. Au terme de 53 heures de diffusion, un record est atteint avec un total de 1 094 731,34 euros récoltés[63] pour un pic de 405 333 spectateurs atteint le 12 novembre à 00 h 55.

La troisième édition de l'évènement, organisée du 20 au à Montpellier, a levé un total de 3 509 928 euros pour l'Institut Pasteur. 49 streameurs ont participé à l'évènement pendant 54 heures de live[64]. Cet évènement s'inscrit dans l'histoire de Twitch : c'est le marathon caritatif qui a levé la plus grosse somme de dons jamais réalisée, surpassant l'ancien record de 3,7 millions de dollars américains (environ 3,35 millions d'euros au taux de change du moment)[65].

L'édition 2020 du Z Event, organisée du 16 au 18 octobre (en nombre réduit et en distanciel à cause de la pandémie du COVID-19), a levé une somme totale de 5 724 377 euros pour Amnesty International, et devient pour la seconde fois consécutive le mouvement le plus lucratif sur Twitch [réf. souhaitée], en battant leur propre record de l'édition précédente.

Notes et références

Notes

  1. Un streameur est une personne qui diffuse en direct des vidéos sur Internet.

Références

  1. Laurent Vermorel, « Montpellier e-sport show : "Moi, je propose un spectacle", Zerator », sur midilibre.fr, (consulté le 6 mars 2017)
  2. « Pourquoi le pseudo Zerator ? », sur ask.fm (consulté le 28 mai 2017)
  3. « Annonce de la sortie de StarCraft 2: Wings of Liberty », sur eu.blizzard.com, Blizzard Entertainment, (consulté le 28 février 2017)
  4. a et b « A la rencontre de… ZeratoR », sur team-aaa.com, (consulté le 28 février 2017)
  5. « GAMECREDS », sur alloweb.org (consulté le 28 février 2017)
  6. « ZeratoR revient ... chez Gamecreds », sur team-aaa.com, (consulté le 28 février 2017)
  7. « For England ZeratoR ! », sur team-aaa.com, (consulté le 28 février 2017)
  8. a et b David Legrand, « Du mouvement dans le monde des Web TV dédiées aux jeux vidéo », sur nextinpact.com, (consulté le 6 mars 2017)
  9. a et b « ZeratoR et Millenium se séparent », sur millenium.org, (consulté le 6 mars 2017)
  10. « ZeratoR : Record Absolu sur My Major Company - 10 000 Euros en Une Heure ! », sur eclypsia.com, (consulté le 6 mars 2017)
  11. « ZeratoR lance sa TV », sur ogaming.tv, (consulté le 8 mars 2017)
  12. « ZT PRODUCTION », sur societe.com (consulté le 6 mars 2017)
  13. Kevin Hottot, « Financement participatif et jeux vidéo, on vous dit tout », sur Next INpact, (consulté le 6 mars 2017)
  14. a et b « [UP] ZRT CUP #1 KOENZ GAGNE! », sur mania-actu.com, (consulté le 29 mars 2017)
  15. « Lege Zerator Tweekz et Ogar Rejoignent Eclypsia », sur eclypsia.com, (consulté le 6 mars 2017)
  16. « ZeratoR quitte Eclysia - Raisons du départ », sur infamous.fr, (consulté le 6 mars 2017)
  17. Aeterna, « Lyon eSport avec Jiraya, ZeratoR, Xari, Le Roi Bisou, Ogar », sur eclypsia.com, (consulté le 6 mars 2017)
  18. ZeratoR (Adrien Nougaret) en 12 questions, Absol Videos () La scène se produit à 0:0:31.
  19. Zidwait, « ZeratoR explique son départ d'EC », sur team-aaa.com, (consulté le 20 mars 2017)
  20. « 42 minutes avec ZeratoR », sur team-aaa.com, (consulté le 20 mars 2017)
  21. Émeline Wuilbercq, « Les « gamers », ces nouveaux philanthropes », sur lemonde.fr, (consulté le 29 mars 2017)
  22. Julien Lausson, « Projet Avengers : des joueurs français s’unissent pour aider l’Éthiopie », sur numerama.com, (consulté le 29 mars 2017)
  23. Xeryus, « La Trackmania Cup 4, Quel succès ! », sur connectesport.com, (consulté le 25 avril 2017)
  24. a et b « ZeratoR lance son studio de jeux vidéo indépendant "Unexpected" », sur afjv.com, (consulté le 29 mars 2017)
  25. Maxime Claudel, « Vidéo : GeForce GTX Challenge : mi-novembre, Nvidia organise une compétition d’eSport amateur », sur numerama.com,
  26. Kere, « Retour sur GTX Challenge avec Wankil Studio et Thaek », sur jeuxvideo.com,
  27. « Legion GeForce GTX Challenge », sur nvidia.fr (consulté le 18 novembre 2017)
  28. Paul Arrivé, « eSport : Adrien «ZeratoR» Nougaret sponsorise un joueur », L'Équipe,
  29. Dicidens, « Bren rejoint la team ZeratoR - Team-aAa.com », sur team-aaa.com, (consulté le 9 juin 2018)
  30. ShowMe, « Carl Jr et Bren ne sont plus sponsorisés par ZeratoR - eSport », sur onnectesport.com, (consulté le 17 mars 2019)
  31. « 2000 fans de jeu vidéo et d'e-sport se donnent rendez-vous le samedi 25 juin au Grand Rex de Paris pour la Trackmania Cup de ZeratoR », sur afjv.com, (consulté le 29 mars 2017)
  32. Paul Arrivé, « eSport - ZrT Trackmania Cup : «Pour moi, c'est d'abord un spectacle» », L'Équipe,‎ (lire en ligne)
  33. a et b « TrackMania Cup 2018 au Zenith de Toulouse », sur millenium.org,
  34. a et b Paul Arrivé, « Esport : Solary remporte la ZeratoR TrackMania Cup, la prochaine édition à Bercy », L'Équipe,‎ (lire en ligne)
  35. « ZeratoR Cup #2 : CarlJr vainqueur ! », sur www.team-aaa.com, (consulté le 29 mars 2017).
  36. « ZeratoR Cup #3 : Carl Jr vainqueur », sur www.team-aaa.com, (consulté le 29 mars 2017).
  37. « ZrT Cup : Le trophée pour JaviFlyer ! », sur www.team-aaa.com, (consulté le 29 mars 2017).
  38. « ZeratoR annonce la Trackmania Cup 5 en direct sur Eclypsia », sur www.team-aaa.com, (consulté le 29 mars 2017).
  39. Vsdarknight, « Zerator : Event Fight For Sub : Tournoi PlayerUnknown's Battlegrounds », Puregamemedia,‎ (lire en ligne, consulté le 7 décembre 2017)
  40. « Fight For Sub 1 : La Liste Complète des Participants », Eclypsia,‎ (lire en ligne)
  41. Against All Authority- aAa, « Marathonfinement, ZeratoR lance la phase 3 », sur Team aAa (consulté le 9 mai 2020)
  42. « Les nouveaux jeux de la ZLAN 2020 », sur Actustream, Média gaming, (consulté le 2 mars 2020)
  43. Benoit Vinstock, « E-sport : Arles accueille la ZLAN, un tournoi à 50 000€ », La Provence,‎ (lire en ligne)
  44. Auxence, « https://twitter.com/zlan_fr/status/1127683967979802625 », sur Twitter (consulté le 26 août 2020)
  45. « [LIVE] ZLAN 2020 : Jour 1 - Phase de poules », sur Millenium (consulté le 28 août 2020)
  46. « uNPrediCtable, le 1er jeu de Zerator », sur millenium.org, (consulté le 29 mars 2017)
  47. « uNPrediCtable, le jeu de ZeratoR, est annulé. », sur eclypsia.com, (consulté le 29 mars 2017)
  48. « Le studio de ZeratoR annule uNPrediCtable », sur millenium.org, (consulté le 29 mars 2017)
  49. « Unexpected Studio », sur unexpected-studio.com (consulté le 2 novembre 2017)
  50. « Zerator et Unexpected annoncent dWARf », sur millenium.org, (consulté le 29 mars 2017)
  51. « Première vidéo de dWARf, le jeu multi de ZeratoR », sur eclypsia.com,
  52. ZeratoR, « Trailer de dWARf, mon jeu vidéo, et quelques mots ! » [vidéo], sur youtube.com, (consulté le 26 novembre 2018)
  53. Unexpected, « Un beau début de semaine sur l'#E32019, et c'est avec beaucoup d'émotions que nous clôturons ces conférences avec notre annonce à nous ! Pas de cloud gaming, pas de remake, mais 2 jeux disponibles avant 2020 (pas de date, faut pas rêver !)pic.twitter.com/nnrG4mYpfT », sur twitter.com/Unexpected_FR, (consulté le 13 juin 2019)
  54. a et b « ZeratoR », sur zerator.com (consulté le 3 juin 2018)
  55. « Zerator et les Indyspensable top 2 de la DH Winter sur CS:GO ! », sur millenium.org, (consulté le 1er décembre 2019)
  56. Isabelle Thierens, « ZeratoR dévoile Mandatory, un site dédié à Valorant | Dexerto.fr », sur dexerto.fr, (consulté le 2 juin 2020)
  57. « Avengers Athene : Zerator, Aypierre, LRB, Domingo, DFG Stream Ethiopie », sur eclypsia.com, (consulté le 12 mai 2017)
  58. « + de 170.000€ récoltés pour l'Ethiopie par les Avengers du streaming FR ! », Melty,‎ (lire en ligne, consulté le 12 mai 2017)
  59. « ZEvent, ZeratoR réunit des streamer pour la Croix Rouge ! », Gamespell,‎ (lire en ligne, consulté le 20 mars 2018)
  60. « ZeratoR organise le Z Event, Stream Caritatif pour la Croix Rouge », sur eclypsia.com, (consulté le 11 août 2017)
  61. « Ouragan Irma : "On ne compte pas nos heures"... Des gamers ont déjà récolté plus de 250 000 euros pour la Croix-Rouge », Franceinfo,‎ (lire en ligne, consulté le 10 septembre 2017)
  62. Romain Duriez, « Montpellier : un marathon du jeu vidéo récolte 450 000 euros pour les Antilles », sur midilibre.fr, (consulté le 12 septembre 2017)
  63. « Z Event : un marathon jeu vidéo rapporte un million d’euros à MSF », Le Parisien,‎ (lire en ligne, consulté le 12 novembre 2018)
  64. Amaury M., « Z Event 2019 : 3,5 millions d'euros récoltés pour l'Institut Pasteur », sur gamergen.com, (consulté le 23 septembre 2019)
  65. Olivier Le Creurer, « ZEvent 2019 : les gamers pulvérisent leur record avec plus de 3,5 millions d'euros de dons pour l'Institut Pasteur », sur France 3 Occitanie, (consulté le 23 septembre 2019)

Annexes

Articles connexes

Liens externes