Zelim Bakaev

Zelim Bakaev
Nom de naissance Бакаев Зелимхан Хусаинович
Zelimkhan Khoussaïnovitch Bakaev
Naissance
Drapeau de la Russie Grozny
Décès (à 25 ans)
(disparition)
Activité principale Chanteur
Genre musical Pop
Instruments Chant

Zelimkhan Bakaev (en russe : Зелимхан Бакаев), dit Zelim Bakaev, né le à Grozny en Tchétchénie en Russie et disparu le pendant les persécutions des homosexuels tchétchènes, est un chanteur russe d'origine tchétchène. Il chantait principalement en langue tchétchène.

Biographie

Zelim Bakaev naît en 1992 à Grozny, capitale de la Tchétchénie.

Passionné de musique pop, il débute dans la chanson. Il se produit surtout en Tchétchénie, mais aussi au Daghestan, en Ingouchie et à Moscou[1].

En 2013, il participe au concours musical tchétchène-ingouche « Assa » dans la catégorie « Découverte de l'année »[2].

Sa chanson Мичахь хьо лела безам obtient un succès en Tchétchénie et y devient un tube[3]. Il est l'artiste le plus recherché sur Guvera (un service de musique en streaming gratuit) en Tchétchénie en 2015[4].

En 2017, il s'inscrit au casting de l'émission New Star Factory de la chaîne Muz-TV, à Moscou[1],[5].

Disparition

Le , Zelim Bakaev revient à Grozny pour le mariage de sa sœur. Trois heures après son arrivée, il est arrêté par des hommes en habits militaires du groupe armé d'intervention rapide « Terek »[1], selon le témoignage de deux de ses amis recueilli par la chaîne de télévision Dozhd TV[6]. Il aurait été arrêté sur des soupçons d'homosexualité[7]. La Tchéchénie était depuis plusieurs mois le lieu d'une intense persécution de la communauté LGBT[8]. Les amis du chanteur ont aussi déclaré qu'il lui était devenu interdit de chanter en Tchéchénie[1].

Son téléphone portable est désactivé le jour même. Quelques jours après, sa mère, Malika Bakaeva, reçoit par WhatsApp un message disant qu'il était parti à l'étranger[1],[9]. La mère du chanteur demande alors l'aide du Conseil des droits humains et du ministère de l'Intérieur tchétchènes pour retrouver son fils. Le 18 août, le ministre tchétchène de la Politique nationale, des Relations extérieures, de la Presse et de l'Information, Djamboulat Oumarov, dément devant la presse que les autorités tchétchènes auraient arrêté Zelim Bakaev : « C'est un garçon sans histoires, il n'est pas wahhabite ni terroriste. Aucun organisme ne l'a embarqué, personne n'en a rien à cirer de lui »[3]. Une source au ministère de l'Intérieur a déclaré qu'il n'y aurait pas d'enquête sur sa disparition car il était « adulte et majeur »[10].

Le 24 septembre, une vidéo retransmise par la chaîne de télévision Grozny TV montre le chanteur déclarant qu'il est en Allemagne[2],[11]. Mais rien n'indique où et quand cette vidéo a été tournée, les spectateurs remarquent que son comportement est forcé, que le mobilier est russe et qu'une boisson visible n'est pas vendue en Allemagne[12]. De plus, interrogée par des défenseurs des droits humains, la Commission européenne a indiqué que Bakaev n'était jamais entré sur le territoire de l'Union européenne[13],[14].

En octobre, la presse LGBT internationale relaie des déclarations de sources sur place selon lesquelles le chanteur a été torturé et tué par des membres des services de sécurité tchétchènes dans le cadre de la « chasse aux sorcières » antigays[7],[12],[15],[16],[17],[18],[19].

Discographie

Clips vidéo
  • 2013 : Не хватает тебя (avec Elbika Jamaldinova)
  • 2016 : Нана
  • 2016 : Без тебя (avec Elbika Jamaldinova)

Notes et références

  1. a, b, c, d et e (ru) Sergueï Khazov-Kassia, «  В Грозном пропал 25-летний певец Зелимхан Бакаев », sur Radio Svoboda,‎ (consulté en 2017).
  2. a et b (ru) Timour Olevsky, « Странное исчезновение и видео со следами постановки. Почему никто не верит в «спасение» певца из Чечни », sur Current Times,‎ (consulté en 2017).
  3. a et b (ru) « Власти Чечни опровергли версию о похищении силовиками певца Бакаева », sur Kavkazskyi Uzel,‎ (consulté en 2017).
  4. (ru) « Стали известны имена самых популярных музыкальных исполнителей среди чеченских слушателей », sur Грозный-информ,‎ (consulté en octobre 2017).
  5. Profil de Zelim Bakaev, sur le site de Muz-TV.
  6. (en) « Famous singer Zelimkhan Bakaev goes missing after being detained in Chechnya », sur Crime Russia, (consulté en 2017).
  7. a et b (en) Will Kohler, « Russian Pop Star Zelimkhan Bakaev, Tortured and Killed In Chechnya Anti-Gay Roundup », sur Back2Stonewall, (consulté en octobre 2017).
  8. (ru) Elena Milachina, « Максим первый, но не единственный, кто осмелится подать заявление в СК », sur Novaïa Gazeta,‎ (consulté en octobre 2017).
  9. (ru) « Мать пропавшего певца Зелимхана Бакаева обратилась за помощью в СПЧ Чечни », sur Meduza,‎ (consulté en 2017).
  10. (ru) « «Рассчитываю на Всевышнего, после — на тебя». Мать пропавшего чеченского певца попросила помощи у Кадырова », sur Meduza,‎ (consulté en 2017).
  11. (en) Adam Salandra, « Popular Singer Believed To Be Victim Of Chechnya's Anti-Gay Purge », sur New Now Next, (consulté en octobre 2017).
  12. a et b (en) Dan Avery, « Russian Singer Swept Up In Chechnya's Anti-Gay Purge Reportedly Murdered », sur New Now Next, (consulté en octobre 2017).
  13. (ru) « Еврокомиссия: чеченского певца Зелимхана Бакаева в Европе нет », sur OC Media,‎ (consulté en octobre 2017).
  14. (en) « EU Commission: disappeared Chechen singer Bakayev not in Europe », sur OC Media, (consulté le 21 janvier 2018) : « The European Commission has confirmed that disappeared Chechen singer Zelimkhan Bakayev has not entered Europe, according to Russian rights activists. ».
  15. La rédaction de LCI, « Persécutions contre les homosexuels en Tchétchénie : le chanteur Zelimkhan Bakaev assassiné par la police ? », sur LCI, (consulté en octobre 2017).
  16. « Tchétchénie : un chanteur homosexuel russe torturé, puis assassiné », sur Le Nouvel Obs, (consulté le 29 octobre 2017).
  17. (en) Sean O’Toole, « New Reports of Gay Singer Abducted and Murdered in Chechnya », sur Huffingtonpost.com, (consulté le 29 octobre 2017).
  18. (es) María De Sancha Rojo, « Desaparece un cantante gay ruso en Chechenia, una región conocida por ataques homófobos », sur Huffingtonpost.es, (consulté le 29 octobre 2017).
  19. « Marche et crève : une pop star russe assassinée en Tchétchénie parce qu'elle était homosexuelle », sur Vanity Fair, (consulté le 29 octobre 2017).