Yannick Seigneur

Yannick Seigneur

Pas d'image ? Cliquez ici

Biographie
Nationalité Drapeau de la France France
Naissance ,
Paris
Décès
Carrière
Discipline(s) alpinisme, himalayisme
Ascension(s) notable(s) première ascension du pilier Ouest du Makalu
Plus haut sommet Everest
Profession (s) guide de haute montagne

Yannick Seigneur, né le à Paris et décédé d'un cancer le , est un alpiniste qui a à son actif plus de 500 ouvertures de voies. Considéré comme l'un des plus brillants guides de sa génération, Yannick Seigneur est le premier Français à avoir gravi trois « 8 000 ».

Biographie

Il passe ses dix premières années entre Paris, où son père travaille comme déménageur, et Megève, où son grand-père agriculteur lui apprend à garder les moutons. À l'âge de 10 ans, ses parents reviennent à Megève, sans qu'il soit pour autant intéressé à l'alpinisme. À 18 ans, il intègre l'école d'ingénieurs INSA de Lyon, et obtient son diplôme 5 ans plus tard. Sportif, champion de France universitaire d'athlétisme en 1961, il découvre l'alpinisme grâce à quelques amis, dont Jean-Paul Paris. En 1965, il obtient son diplôme de guide de haute montagne et s'installe à Chamonix.

Il est père de quatre enfants : Loic, Yann-Éric, Adriane et Raphaëlle[réf. souhaitée].

Yannick Seigneur est enterré au cimetière de Chamonix.

Principales réalisations

  • 1966 - Première hivernale de l'éperon de l'EHM à la face nord de l'aiguille du Midi avec Michel Feuillarade, le 9 janvier
  • 1967 - Intégrale hivernale des arêtes de Peuterey avec Michel Feuillarade
  • 1971 - Pilier Ouest du Makalu (8 463 m), son plus bel exploit, avec son « grand-frère » et chef d'expédition Robert Paragot. Partageant le sommet avec Bernard Mellet, il gravit en tête les huit dixièmes du grand ressaut
  • 1972 - Première hivernale de l'arête intégrale de Peuterey au mont Blanc avec Louis Audoubert, Marc Galy, Michel Feuillarade, Arturo et Oreste Squinobal
  • 1974 - Directe de l'Amitié, en hiver, à la face nord des Grandes Jorasses (pointe Whymper (4 184 m)) avec Marc Galy, Michel Feuillarade et Louis Audoubert, en seize jours d'escalade
  • 1974 - Première du Tawesche avec le clarinettiste Jean-Christian Michel, médecin de l'expédition, ce qui lui vaut une longue interdiction d'accès au Népal[réf. souhaitée]
  • 1975 - Gasherbrum II par une voie nouvelle, avec Marc Batard
  • 1978 - Broad Peak avec Georges Bettembourg
  • 1979 - En tant que chef adjoint de l'expédition nationale française il échoue à quelques mètres du sommet du K2 par l'arête sud-sud-ouest, pour réussir plus tard par la face sud
  • Face nord de l'Everest
  • 1982 - Versant Rupal du Nanga Parbat, où il réchappe à une avalanche

Voir aussi

Bibliographie

  • Yannick Seigneur et Robert Paragot, Makalu, pilier Ouest, Éditions Arthaud, 1972
  • Yannick Seigneur, A la conquête de l'impossible, Éditions Flammarion, 1976, (ISBN 208065022X)
  • Yannick Seigneur, Le ciel à pleines mains, Éditions Flammarion, 1986, (ISBN 2080650483)

Liens externes