Yann M'Vila

Yann M'Vila
Image illustrative de l’article Yann M'Vila
M'Vila en 2017
Situation actuelle
Équipe Drapeau : France AS Saint-Etienne
Numéro 6
Biographie
Nationalité Drapeau : France Français
Naissance (28 ans)
Lieu Amiens (France)
Taille 1,82 m (6 0)
Période pro. 2008 -
Poste Milieu défensif
Parcours junior
Saisons Club
1996-1999 Drapeau : France Sains-Saint-Fuscien
1999-2004Drapeau : France Amiens SC
2004Drapeau : France FC Mantes
2004-2008Drapeau : France Stade rennais
Parcours amateur
Saisons Club
2007-2009Drapeau : France Stade rennais B[1]034 (0)
Parcours professionnel1
SaisonsClub 0M.0(B.)
2008-2013Drapeau : France Stade rennais 150 0(4)
2013-2018Drapeau : Russie Rubin Kazan080 0(3)
2014-2015 Drapeau : Italie Inter Milan014 0(0)
2015-2016 Drapeau : Angleterre Sunderland040 0(1)
2018-Drapeau : France AS Saint-Etienne024 0(0)
Sélections en équipe nationale2
AnnéesÉquipe 0M.0(B.)
2006Drapeau : France France -16 ans002 0(0)
2006-2007Drapeau : France France -17 ans014 0(2)
2007-2008Drapeau : France France -18 ans010 0(0)
2008-2009Drapeau : France France -19 ans018 0(3)
2009-2012Drapeau : France France Espoirs008 0(0)
2010- Drapeau : France France022 0(1)
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
2 Matchs officiels.
Dernière mise à jour : 25 septembre 2018

Yann M'Vila, né le à Amiens (Somme), est un footballeur international français qui évolue au poste de milieu défensif à l'AS Saint-Etienne.

Élément de base des équipes de France de jeunes pendant sa formation, il se révèle en Ligue 1 lors de la saison 2009-2010, et se fait connaître du grand public en étant pré-sélectionné pour la Coupe du monde 2010, puis en obtenant sa première sélection avec l'équipe de France quelques mois plus tard. Il a participé à l'Euro 2012.

Biographie

La famille de Yann M'Vila est originaire de la République du Congo[2]. Son père, également footballeur, y a joué avant d'arriver en France en 1983 et de s'installer à Amiens[3]. Il y exerce le métier d'agent de surveillance de la voie publique puis d'employé dans une usine, alors que sa mère est sans emploi[4]. Yohan, le frère aîné de Yann M'Vila, est également footballeur professionnel, et a choisi de représenter les couleurs du Congo au niveau international. Il a également deux petites sœurs. Enfin, Yann M'Vila est devenu père à l'âge de 18 ans d'un petit garçon nommé Kellil[4] avant d'avoir un second enfant en août 2010[5].

Jeunesse et formation

Yann M'Vila débute la pratique du football à l'âge de six ans à l'Entente Sains-Saint-Fuscien tout près d'Amiens[6]. Trois ans plus tard, il rejoint l'Amiens SC où il reste durant cinq saisons. En 2004, il quitte Amiens et s'installe chez ses grands-parents à Mantes-la-Jolie[4], et évolue pendant quelques mois au FC Mantes[6]. Il est alors repéré par un recruteur du Stade rennais[4], dont il intègre le centre de formation en novembre 2004[6].

En Bretagne, il s'impose rapidement comme l'un des meilleurs espoirs de sa génération. Il y remporte des titres, étant sacré champion de France des 18 ans en 2007[7] puis remportant la Coupe Gambardella en 2008. En finale face à Bordeaux, M'Vila marque d'ailleurs l'un des buts de son équipe, d'une frappe des 25 mètres[8].

Carrière en club

Stade rennais (2008-2013)

Le , Yann M'Vila signe un premier contrat professionnel de trois ans avec le Stade rennais. Il passe toute la saison 2008-2009 en CFA avec la réserve du club, n'intégrant que ponctuellement le groupe pro sans entrer en jeu.

Le , il fait finalement ses débuts en Ligue 1 au Stade du Ray face à l'OGC Nice, remplaçant en cours de jeu Ismaël Bangoura. Il est le premier néo-professionnel lancé en Ligue 1 par Frédéric Antonetti au Stade rennais[9]. Il joue son premier match comme titulaire une semaine plus tard, contre Marseille, au stade de la route de Lorient. Il ne rate pas sa première, certains médias saluant sa performance après le match[10]. Gagnant la confiance de son entraîneur, il est titularisé à trente-trois reprises en Ligue 1 lors de cette première saison[11].

Yann M'Vila (à gauche) sous le maillot du Stade rennais en .

Le , il marque son premier but en championnat, lors du match opposant Rennes à l'équipe d'Arles-Avignon (4-0). Il inscrit le quatrième et dernier but de son équipe sur penalty à la 90e minute. Le il prolonge son contrat avec le Stade rennais jusqu'en 2015[12]. Le , à la suite d'une blessure de Kader Mangane et de la mise au repos de Romain Danzé, Yann M'Vila reçoit pour la première fois depuis ses débuts professionnels le brassard de capitaine à domicile face à Nancy (1-1), en Ligue 1[13].

FK Rubin Kazan (2013-2018)

Le , il est transféré au FK Rubin Kazan, club du championnat russe et signe un contrat de quatre ans, sans que le Stade rennais ou son nouveau club ne dévoilent le montant de son indemnité de transfert[14],[15]. La presse évoque néanmoins des sommes allant de 12 à 18 millions d'euros[16],[17]. L'acclimatation à la Russie est difficile puisque le joueur peine à convaincre son entraîneur et en deux saisons M'Vila ne fait qu'une vingtaine d'apparitions.

De retour à Kazan, il retrouve le championnat russe pendant l'automne 2016[18] et la concurrence du Camerounais Alexandre Song. Fin décembre, il prolonge son contrat jusqu'à l'été 2020[19]. Il est libéré par son club le 12 janvier 2018, quelques heures plus tard, Yann M'Vila s'engage avec Saint-Etienne.

Inter Milan (2014-2015)

Désireux d'avoir plus de visibilité et d'évoluer dans un grand nom européen, le joueur rebondit à l'Inter Milan où il est prêté avec option d'achat par le Rubin Kazan. Toutefois l'aventure tourne court en Italie puisqu'à l'image de son équipe le joueur se montre décevant, et son entraîneur Walter Mazzarri en fait davantage un joker qu'un titulaire. Après huit apparitions en championnat en six mois, le joueur décide de résilier son prêt.

Sunderland (2015-2016)

Le 6 août 2015, Yann M'Vila est officiellement prêté jusqu'en juin 2016 au club de Sunderland, évoluant en première division anglaise[20]. Il réalise une bonne saison, dispute près de 37 matchs de championnat, mais en dépit de ses désirs de rester, le club des black cats ne conserve pas le joueur.

Retour en France à l'ASSE (2018-)

Le 12 janvier 2018, le joueur est libéré par son club, le Rubin Kazan. Quelques heures plus tard, Yann M'Vila s'engage avec Saint-Étienne pour un an et demi. Dans une vidéo de présentation, son arrivée est annoncée : M'Vila portera le numéro six avec le club du Forez[21].Il est l un des hommes forts de l ASSE en deuxième partie de saison (avec notamment Subotic Debuchy ...). Faisant passé l AS Saint-Étienne de la 17 à la 7 ieme place en une demi saison.

Le 30 juillet 2018, il prolonge son contrat de 4 ans jusqu'en Juin 2022[22]. L'ancien Rennais a également été revalorisé et percevra un salaire mensuel brut légèrement supérieur à 300 000 €.

En sélection nationale (2006-2012)

Sélections jeunes (2006-2012)

S'il n'est pas membre de l'équipe de France des moins de 16 ans, il rejoint en 2006 l'équipe de France des moins de 17 ans et ne quittera plus les sélections françaises de jeunes.

Il devient un titulaire indiscutable, disputant l'Euro[23], puis la Coupe du monde des moins de 17 ans en 2007[24].

Deux ans plus tard, il est le capitaine de l'équipe de France lors de l'Euro des moins de 19 ans en juillet 2009[25], mais doit assister, suspendu[26], à l'élimination de son équipe en demi-finale de la compétition[27].

Dans la foulée, il est appelé en équipe de France espoirs, avec qui il obtient sa première cape le lors d'un match amical face à la Pologne[28], et cumule huit sélections à ce niveau au cours de la saison 2009-2010[29].

Le , après avoir évolué pendant deux ans avec les A et avoir participé à l'Euro 2012, il est rappelé avec les espoirs par Erick Mombaerts en vue des barrages à l'Euro espoirs 2013 face à la Norvège[30]. Le 18 octobre 2012, il est convoqué par la commission de discipline de la fédération française de football en compagnie de Chris Mavinga, Antoine Griezmann, Wissam Ben Yedder et M'Baye Niang, après une virée nocturne dans une boîte de nuit parisienne, trois jours avant un match décisif pour la qualifications de l'équipe de France espoirs pour l'euro 2013. Ce match contre la Norvège est perdu (3-5) et entraîne la non-qualification de l'équipe de France pour l'Euro espoirs 2013[31]. Le 8 novembre 2012, il est suspendu de toutes sélections en équipes nationales à compter du 12 novembre 2012 jusqu'au 30 juin 2014[32].

Équipe de France (depuis 2010)

Le , il fait partie d'une liste de trente joueurs présélectionnés par Raymond Domenech en vue de la Coupe du monde 2010, mais il en est écarté six jours plus tard, de même que ses coéquipiers Jimmy Briand et Rod Fanni[33].

Au mois d'août 2010, le nouveau sélectionneur Laurent Blanc le convoque à son tour chez les Bleus, à l'occasion d'un match amical disputé le en Norvège[34]. Yann M'Vila connaît alors sa première cape internationale en étant titularisé au milieu du terrain[35]. Auteur d'une performance remarquée[36], il est de nouveau appelé quelques semaines plus tard par Laurent Blanc[37], obtient une seconde titularisation aux dépens d'Alou Diarra[38] et se met de nouveau en valeur[39].

Le , Yann M'Vila réussit 124 passes sur 134 (92,5 %) contre le Luxembourg (0-2), un record en équipe de France depuis 2006[40]. En Ligue 1, le Rennais détient déjà la meilleure performance de la saison en la matière avec 100 passes réussies face à Valenciennes[41].

Le , à Tirana, il marque son premier but en bleu face à l'Albanie sur une passe décisive de Karim Benzema[42].

En mai 2012, il fait partie des joueurs sélectionnés par Laurent Blanc pour disputer l'Euro[43]. Pour son deuxième match de préparation contre la Serbie, il est titulaire mais se blesse à la cheville, victime d'une entorse après une minute de jeu. Il est remplacé par Alou Diarra. Yann cède sa place par des larmes à sa sortie[44]. Le milieu défensif des Bleus souffre d'une entorse "moyennement grave" et sera du voyage en Ukraine et en Pologne[45]. Forfait pour le premier match de poule face à l'Angleterre (1-1), il fait son retour contre l'Ukraine en remplaçant Yohan Cabaye à la 68e minute de jeu. Les Français décrochent leur première victoire (0-2). Cependant, les Bleus s'inclinent 2-0 en quart de finale face à l'Espagne, Champions d'Europe et du Monde en titre. 

Le nom de M'vila est régulièrement cité, avec ceux de Nasri, Ben Arfa et Ménez, pour être sanctionné par la FFF pour leurs écarts divers de conduite lors de l'Euro 2012. Il est notamment critiqué pour avoir été remplacé lors du quart de finale contre l'Espagne sans saluer son entraîneur, ni son remplaçant, Olivier Giroud[46]. Finalement il ne sera pas sanctionné.

En août 2012, il est absent de la liste des joueurs retenus pour le match amical face à l'Uruguay, le 15 août au Havre par le nouveau sélectionneur Didier Deschamps[47]. Cependant, Il fait son retour en Espoirs deux mois plus tard. L'Equipe de France Espoirs affrontera la Norvège au Havre en match aller des barrages de l'Euro 2013, dont la phase finale est organisée en Israël.  Vainqueurs (1-0) en barrage aller, les Bleuets sont éliminés lors de la phase retour, disputée à Drammen. Les Scandinaves (5-3), se qualifient pour la phase finale, programmée à l'été 2013. Entre ses deux matches, une polémique se crée dont cinq Bleuets feraient une virée nocturne à Paris en plein rassemblement de l'équipe de France Espoirs de la nuit du 13 au 14 octobre, au lendemain de la victoire[48].

La commission de discipline de la Fédération (FFF) suspend ses joueurs et Yann de sélection en équipe nationale et qui s'applique aussi avec l'équipe nationale A. Ce qui lui fera manquer la Coupe du monde 2014.

Il n'a plus été sélectionné chez les Bleus depuis 2012.

Statistiques de carrière

Statistiques de Yann M'Vila au 20 mai 2018[49]
Saison Club Championnat Coupe nationale Coupe de la Ligue Compétition(s)
continentale(s)
Drapeau : France France Total
Division M B M B M B C M B M B M B
2009-2010 Drapeau de la France Stade rennais Ligue 1 35 0 3 0 1 0 - - - - - 39 0
2010-2011 Drapeau de la France Stade rennais Ligue 1 37 2 3 1 1 0 - - - 10 0 51 3
2011-2012 Drapeau de la France Stade rennais Ligue 1 38 0 5 0 0 0 C3 7 1 12 1 62 2
2012-2013 Drapeau de la France Stade rennais Ligue 1 16 0 1 0 3 0 - - - - - 20 0
Sous-total 126 2 12 1 5 0 - 7 1 22 1 172 5
2012-2013 Drapeau de la Russie FK Rubin Kazan Premier-Liga 5 0 - - - - C3 0 0 - - 5 0
2013-2014 Drapeau de la Russie FK Rubin Kazan Premier-Liga 19 0 0 0 - - C3 13 0 - - 32 0
2016-2017 Drapeau de la Russie FK Rubin Kazan Premier-Liga 21 0 2 0 - - - - - - - 23 0
2017-2018 Drapeau de la Russie FK Rubin Kazan Premier-Liga 19 2 1 0 - - - - - - - 20 2
Sous-total 64 2 3 0 - - - 13 0 - - 80 2
2014-2015 Drapeau de l'Italie Inter Milan (prêt) Série A 8 0 6 0 - - C3 6 0 - - 20 0
Sous-total 8 0 6 0 - - - 6 0 - - 20 0
2015-2016 Drapeau de l'Angleterre Sunderland (prêt) Premier League 37 1 1 0 2 0 - - - - - 40 1
Sous-total 37 1 1 0 2 0 - - - - - 40 1
2017-2018 Drapeau de la France AS Saint-Etienne Ligue 1 17 0 - - - - - - - - - 17 0
2018-2019 Drapeau de la France AS Saint-Etienne Ligue 1 - - - - - - - - - - - 0 0
Sous-total 17 0 - - - - - - - - - 17 0
Total sur la carrière 252 5 22 1 7 0 - 26 1 22 1 329 8

Palmarès

 

Drapeau : France Stade rennais

Distinction personnelle

Références

  1. « Yann M'Vila », sur stade-rennais-online.com (consulté le 5 septembre 2011)
  2. Sylvain, « La Gazette de SRO n°5 », sur stade-rennais-online.com, (consulté le 9 mai 2012)
  3. Christian Meas, Ouest-France, « Le papa de M'Vila ne le verra pas en Bleu », sur angers.maville.com, (consulté le 26 mai 2010)
  4. a, b, c et d Christophe Bérard, « M'Vila gagne à être connu », sur leparisien.fr, (consulté le 26 mai 2010)
  5. Nicolas Carnec, Ouest-France, « Jeudi 26 août, la folle journée de Yann M'Vila », sur rennes.maville.com, (consulté le 5 septembre 2010)
  6. a, b et c « Fiche de Yann M'Vila », sur FFF.fr
  7. « Les 18 ans champions de France ! », sur stade-rennais-online.com, (consulté le 14 août 2010)
  8. « Gambardella : Rennes surclasse Bordeaux en finale (3-0) », sur stade-rennais-online.com, (consulté le 14 août 2010)
  9. « Nice - Stade rennais : les échos d'après-match », sur stade-rennais-online.com, (consulté le 14 août 2010)
  10. Nicolas Carnec, Ouest-France, « Une première très prometteuse pour Yann M'Vila », sur rennes.maville.com, (consulté le 14 août 2010)
  11. J.P., « Le fabuleux destin de Yann M'Vila », sur francefootball.fr, (consulté le 11 mai 2010)
  12. Sylvain, « M'Vila pour un an de plus », sur stade-rennais-online.com, (consulté le 23 mai 2011)
  13. Sylvain, « L'arbitre a donné un point à Nancy », sur stade-rennais-online.com, (consulté le 20 septembre 2011)
  14. « Yann M'vila quitte le Stade rennais FC », sur staderennais.com, (consulté le 23 janvier 2013)
  15. (en) « Yann M'Vila is in "Rubin" », sur rubin-kazan.ru, (consulté le 25 février 2013)
  16. G.D., « M'vila officiellement au Rubin Kazan », sur lequipe.fr, (consulté le 25 février 2013)
  17. « Mercato : M'Vila 4 ans au Rubin Kazan », sur le10sport.com, (consulté le 23 janvier 2013)
  18. (ru) « Chita - Rubin game report », Russian Professional Football League,
  19. (ru) « ru:ФК «Рубин» продлил контракт с Янном М’Вила », FC Rubin Kazan,‎
  20. « Yann M'vila prêté officiellement à Sunderland », sur lequipe.fr, (consulté le 6 août 2015)
  21. «Yann M'Vila justifie le choix Saint-Étienne»
  22. Bilel Ghazi, « Yann M'vila prolonge à Saint-Etienne », sur www.lequipe.fr,
  23. « Rapport du match France - Espagne, phase de groupes de la phase finale de l'Euro », sur uefa.com (consulté le 14 août 2010)
  24. « Composition de l'équipe de France lors de la Coupe du monde des moins de 17 ans 2007 », sur fifa.com (consulté le 14 août 2010)
  25. « Rapport du match France - Serbie, phase de groupes de la phase finale de l'Euro », sur uefa.com (consulté le 14 août 2010)
  26. « Euro -19 ans : Brahimi envoie la France en demies ! », sur stade-rennais-online.com, (consulté le 14 août 2010)
  27. « La France s'incline en demi-finale », sur uefa.com, (consulté le 14 août 2010)
  28. « Sélections : les résultats des Rennais », sur stade-rennais-online.com, (consulté le 14 août 2010)
  29. « Fiche de Yann M'Vila », sur fff.fr (consulté le 11 mai 2010)
  30. « M'Vila... Avec les espoirs », sur fff.fr (consulté le 4 octobre 2012)
  31. La commission de discipline saisie, lequipe.fr, 18 octobre 2012
  32. M'Vila suspendu jusqu'en juin 2014, francefootball.fr, le 8 novembre 2012.
  33. « Planus et Valbuena conservés », sur lequipe.fr, (consulté le 17 mai 2010)
  34. « Avec Benzema, Mexès et Ben Arfa », sur lequipe.fr, (consulté le 14 août 2010)
  35. « Feuille de match de Norvège - France du 11 août 2010 », sur fff.fr (consulté le 14 août 2010)
  36. Nils, « Revue de presse : M’Vila, une première réussie », sur stade-rennais-online.com, (consulté le 5 septembre 2010)
  37. « Avec Gameiro, Saha et neuf mondialistes », sur lequipe.fr, (consulté le 5 septembre 2010)
  38. « M'Vila titulaire, Malouda capitaine », sur lequipe.fr, (consulté le 5 septembre 2010)
  39. Imanol Corcostegui, « Équipe de France : des raisons d'être inquiets », sur lemonde.fr, (consulté le 5 septembre 2010)
  40. http://www.tutti-foot.fr/actualite/yann-mvila-premier-record-passes-equipe-france/
  41. « Un record pour M'Vila », sur lequipe.fr, (consulté le 6 août 2015)
  42. « Benzema "Aussi important" »
  43. « Euro 2012 : la liste des 23 », sur http://www.lepoint.fr,
  44. « Equipe de France : pas de complication pour M'Vila », sur https://www.lemonde.fr,
  45. « QUE FAIRE DE M’VILA ? », sur http://sport24.lefigaro.fr,
  46. « Euro 2012 : pour M'Vila, la polémique est "surdimensionnée" », sur https://www.lemonde.fr,
  47. « Equipe de France de football: la première liste de Didier Deschamps avec Mavuba, Jallet, Varane et Capoue contre l'Uruguay », sur https://www.huffingtonpost.fr,
  48. « Virée nocturne: M'Vila et quatre autres Espoirs devant la commission de discipline », sur https://www.lexpress.fr,
  49. « Fiche de Yann M'Vila », sur footballdatabase.eu

Liens externes

  • Ressources relatives au sport : As • L'Équipe • Fédération internationale de football association • FootballDatabase.eu • Ligue de football professionnel • Mondedufoot.fr • National Football Teams • Scoresway (football) • Soccerbase (joueurs) • Soccerway • Transfermarkt (joueurs) • Union des associations européennes de football