Xian autonome salar de Xunhua

Xúnhuà sǎlāzú Zìzhìxiàn
循化撒拉族自治县
Xian autonome salar de Xunhua
Localisation du xian de Xunhua (en rose) dans la préfecture de Haidong (en jaune)
Administration
Pays Drapeau de la République populaire de Chine Chine
Province ou région autonome Qinghai
Préfecture Haidong
Statut administratif Xian autonome
Code postal 811100[1]
Immatriculation 青B
Démographie
Population 107 549 hab. (1999)
Géographie
Coordonnées 35° 05′ 00″ nord, 102° 03′ 00″ est
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Chine

Voir la carte administrative de Chine
City locator 14.svg
Xúnhuà sǎlāzú Zìzhìxiàn

Géolocalisation sur la carte : Chine

Voir la carte topographique de Chine
City locator 14.svg
Xúnhuà sǎlāzú Zìzhìxiàn
Liens
Site web www.qh.xinhuanet.com/xhxr/zfwq.htm

Le xian autonome salar de Xunhua (chinois : 循化撒拉族自治县 ; pinyin : Xúnhuà sǎlāzú Zìzhìxiàn, Salar : Göxdeñiz Velayat Yisır Salır Özbaşdak Yurt) est un district administratif de la province du Qinghai en Chine. Il est placé sous la juridiction de la préfecture de Haidong.

Histoire

Le district (xian) autonome salar de Xunhua a été fondé en 1954 par le Parti communiste chinois, créant ainsi un territoire Salar officiel à la frontière orientale de l’Amdo. Simultanément, les zones tibétaines à l’intérieur de Xunhua furent reconnues officiellement à travers l’établissement de deux cantons (Xiang) autonomes tibétains, plus tard étendus à quatre puis cinq cantons ethniques tibétains.

La ville de Altiuli/Gaizi, qui abrite la plus importante mosquée, constitue le centre culturel et religieux des Salar.[2]

Subdivisions administratives

Le district (xian) de Xunhua est actuellement divisé en 10 subdivision administratives de niveau cantonal (xiang) :

  • 5 cantons à majorité salar : Jishi, Baizhuang, Chahan Duzi, Qingshui et Jiezi[réf. souhaitée]
  • 5 cantons ethniques tibétains à majorité tibétaine : Rdo sbis (chinois : Daowei), Bis mdo (chinois : Wendu), Rkang tsha (chinois : Gangcha), Ka ring (chinois : Galeng) et Se chang (chinois : Xichang)[3]
Rive sud du fleuve Jaune près de Xunhua

Population

Démographie

La population du district était de 107 549 habitants en 1999[4].

population des principales villes en 2000[5].

  • Jishi 24 647 habitants
  • Baizhuang 16 801 habitants

Composition ethnique

La composition ethnique du district était la suivante selon le recensement de 2000:

Nationalité Population Pourcentage
Salar 63,859 61.14%
Tibétains 25,783 24.68%
Hui 8,155 7.81%
Han 6,217 5.95%
Tu 134 0.13%
Dongxiang 116 0.11%
Mongols 39 0.04%
Qiangs 35 0.03%
Bonan 22 0.02%
Blang 18 0.02%
Buyei 12 0.01%
Autres 62 0.06%

Bien qu’il soit situé au sud du fleuve Jaune, le district de Xunhua est intégrée à la préfecture de Haidong à forte prédominance Han (56%) et Hui (20%), et dont les autres districts sont situés la rive nord. Le district borde la Préfecture autonome tibétaine de Malho (chinois: Huangnan), peuplée essentiellement de Tibétains (66%) et Mongols (14%).

La population du district est composée majoritairement de Salars (61% au recensement de 2000) suivie de Tibétains (25%), de Hui (8%) et de Han (6%). La population Salar se concentre essentiellement dans les villes et villages situés le long des berges du fleuve Jaune et des vallées latérales de la rive sud, couvrant environ la moitié du territoire du district. Les Tibétains se répartissent sur l’autre moitié du district, occupant les zones d’altitude, et habitées presque exclusivement de Tibétains.[2],[3],[6] La proportion de la population Salar est en constante progression, passant de 57.6% en 1985 à 62.1% en 2003, principalement en raison d’une orientation pro-nataliste marquée.[6]

Personnalités

Notes et références

  1. (en) Codes postaux et téléphoniques du Qinghai, (en) China Zip Code/ Telephone Code, ChinaTravel
  2. a et b (en) Marie-Paule Hille, Bianca Horlemann et Paul K. Nietupski, Muslims in Amdo Tibetan Society, Lexington Books, coll. « Studies in Modern Tibetan Culture », (ISBN 978-0-7391-7529-3), « Chapter 2. In the footsteps of Garaman or Han Yinu ? Rebellion, Nationality, Autonomy, and Popular Memory among the Salar of Xunhua County, par Benno Ryan Weiner », page 49
  3. a et b (en) Klu mo tshe ring et Gerald Roche, Childbirth and Childcare in Rdo sbis Tibetan Township, vol. 10, coll. « Asian Highlands Perspectives », (ISSN 1835-7741), pages 41-42
  4. (en) National Population Statistics Materials by County and City - 1999 Period, in China County & City Population 1999, Harvard China Historical GIS
  5. (en) Université du Michigan GRUMP (Global Rural Urban Mapping Project)
  6. a et b Fischer, Andrew Martin, 1967-, The Disempowered Development of Tibet in China : a Study in the Economics of Marginalization., Lexington Books, (ISBN 9780739134399, 0739134396 et 9781306408578, OCLC 869641235, lire en ligne), p. 114-115

Voir aussi

Bibliographie

  • Andreas Gruschke: The Cultural Monuments of Tibet’s Outer Provinces: Amdo - Volume 1. The Qinghai Part of Amdo, White Lotus Press, Bangkok 2001.
  • Tsering Shakya: The Dragon in the Land of Snows. A History of Modern Tibet Since 1947, London 1999, (ISBN 0-14-019615-3)

Lien externe