Xavier de Curières de Castelnau

Xavier de Curières de Castelnau
Xavier de Curières de Castelnau

Naissance
Toulouse
Décès (à 21 ans)
Morhange
Origine Drapeau de la France France
Allégeance Flag of France.svg Armée française
Arme Chasseurs à pied
Grade Sous-lieutenant
Années de service 1912-1914
Conflits Première Guerre mondiale
Faits d'armes Bataille de Morhange
Distinctions Citation
Hommages Promotion de Saint-Cyr 2011-2014 dite "de Castelnau"
Famille son père, le général Édouard de Castelnau (1851-1944)

Xavier de Curières de Castelnau (Toulouse, - Morhange (57), Mort pour la France, )[1], officier français, saint-cyrien de la promotion de Montmirail. Son nom est associé, à côté de celui de son père, le général Édouard de Curières de Castelnau (1851-1944), à la 198e promotion de l'École spéciale militaire de Saint-Cyr dite "de Castelnau" (2011-2014)[2].

Biographie

Joseph Marie Henri François Xavier de Curières de Castelnau naît à Toulouse, le 10 mars 1893, au sein d'une ancienne famille de la noblesse du Rouergue.

Il est l'un des fils cadets du général Édouard de Curières de Castelnau (1851-1944) et Marie Barthe (1858-1927). Deux de ses frères, Gérald (1879-1914) et Hugues (1895-1915) seront également tués lors de la Grande Guerre.

Xavier de Curières de Castelnau entre à Saint-Cyr, en 1914, au sein de la promotion de Montmirail 1912-1914[3].

En raison de la déclaration de guerre, il en sort la même année en tant que sous-lieutenant et rejoint le 4e bataillon de Chasseurs à Pied.

Il prend part avec succès à la bataille de Morhange, mais trouve une mort glorieuse en honorant ainsi le "serment de 14" prononcé par son condisciple, Jean Allard-Méeus.

Il est le grand-oncle de l'avocat français Régis de Curières de Castelnau[4].

Citation

« A fait preuve du plus grand courage au cours du combat du 20 août. Ayant pris le commandement de sa compagnie, a tenu tête à l’ennemi pendant 5 heures et a été tué au moment où il venait de le rejeter en arrière par une vigoureuse contre-attaque[5]

Hommages

Portrait de Xavier de Curières de Castelnau (1893-1914)

Décoration

Legion Honneur Chevalier ribbon.svg

  • Chevalier de la Légion d'honneur.

Lien externe

  • Le Tableau d'Honneur de la Grande Guerre, Paris, L'Illustration, 1915-1919, p. 658 planches, 16 486 soldats avec photos et textes des citations.

Références

  1. https://www.ladepeche.fr/article/.../1992555-l-hommage-au-general-de-castelnau.html
  2. https://www.ac-sciences-lettres-montpellier.fr/academie.../BEDEL-GIROU-2016.pdf
  3. 233 d'entre eux sont morts pour la France entre 1914 et 1955.
  4. Régis de Castelnau, « La France, fille du Soldat inconnu Cent ans après, le pays n’a pas totalement fait son deuil », Causeur,‎ (lire en ligne)
  5. voir site : www.promotiondecastelnau.com/

Voir aussi

Articles connexes

Bibliographie

  • Yves Gras, Castelnau, ou, L'art de commander : 1851-1944, Paris, Denoël, , 466 p. (ISBN 978-2-207-23673-4, OCLC 243447717)

Article publié sur Wikimonde Plus.