XIe siècle

Millénaires :

Ier millénaire • IIe millénaire • IIIe millénaire


Siècles :
Xe siècleXIe siècleXIIe siècle


Décennies :

10001010102010301040
10501060107010801090


Années :

10011002100310041005
10061007100810091010

10111012101310141015
10161017101810191020

10211022102310241025
10261027102810291030

10311032103310341035
10361037103810391040

10411042104310441045
10461047104810491050

10511052105310541055
10561057105810591060

10611062106310641065
10661067106810691070

10711072107310741075
10761077107810791080

10811082108310841085
10861087108810891090

10911092109310941095
10961097109810991100

Le XIe siècle (ou 11e siècle) commence le et finit le .


Événements

Amérique

Grande kiva de Pueblo Bonito.
  • 950-1300 : prospérité de Pueblo Bonito. Sa population, de 1200 âmes environ, se répartit dans les 800 salles aménagées sur quatre étages, à l’abri de hauts murs. Le canyon compte plus de 400 km de routes et de passages. Après 1050, les Anasazi (Arizona) quittent leurs villages établis dans les vallées ou sur les plateaux de lœss et déplacent leurs populations vers des sites défensifs (Pueblo Bonito dans le canyon de Chaco).
  • 975-1150 : période sédentaire de la civilisation des Hohokams dans le sud-ouest de l’Amérique du Nord[1]

Océanie et Pacifique

  • Période māori archaïque en Nouvelle-Zélande (fin en 1350).
    • Les assemblages d’objets de la phase archaïque sont souvent très semblables à ceux de la Polynésie centrale contemporaine, avec des herminettes de pierre polie, des hameçons en os, en pierre et en coquillage, des pendentifs et des colliers en os, ainsi que des harpons et des aiguilles à tatouage.
  • Début de l’érection des statues sculptées de l’île de Pâques (fin vers 1600). Les habitants de l’île de Pâques, arrivés vers 400, semblent ne pas avoir dépassé le nombre de 7000. Leur culture décline avec la baisse de production de nourriture et de bois à partir de 1600. Toutes les statues seront jetées face contre terre à la fin du XVIIIe siècle et au début du XIXe siècle. De nombreuses statues sont restées inachevées et en partie enfouies dans les carrières de basalte du Rano Raraku, ce qui semble indiquer une catastrophe brutale.

Afrique


  • La Crise du XIe siècle touche l'Afrique du Nord, le Proche-Orient et l’Asie Centrale à la suite d'événements climatiques et politiques.
  • À la fin du Xe siècle, fondation selon la tradition des sept royaumes haoussa légitimes, peut-être par des Berbères de l’Aïr chassés par les Touareg, au nord du Nigeria et au sud du Niger. Selon la légende, la reine de Daoura, Daourama épouse un blanc, Bayajidda ou Bayadzidda (Abou Yezid), qui avait tué le serpent Sarki qui menaçait la contrée. Ils ont sept fils qui fondent les sept premières cités : Daura, Kano, Rano, Zaria (ou Zeg-Zeg), Gobir, Katsina, Biram. Sept royaumes illégitimes (banza) sont créés chez des peuples divers : Kebbi, Yaouri, Zamfara, Gouari, Noupé, Kouararafa, Ilorin. Ces cités généralement fortifiées étendent leur autorité sur le territoire environnant. Les Haoussas restent isolés jusqu’au XIIIe siècle. Les cités possèdent des chroniques locales, rédigées en arabe, mais la plupart d’entre elles, à l’exception de Kano, seront détruites à la fin du XVIIIe siècle et au début du XIXe siècle par les Peuls[3].
  • Construction vraisemblable des premiers monuments de la ville de Zimbabwe en Afrique australe. Un peuple de bâtisseurs venus du nord-ouest aurait peu à peu imposé son autorité aux mineurs installés dans la région depuis les environs du Ve siècle.
    • Le site de Zimbabwe fait le lien entre les pâturages des basses terres et ceux des hauts plateaux, où les troupeaux vont se réfugier après l’invasion des mouches tsé-tsé dans les basses terres pendant la saison des pluies.
  • Certaines tribus bantous auraient franchi le Limpopo dès le XIe siècle, puis auraient longé la côte vers le sud.
  • Arrivé des Banu Maqil dans le Sud marocain.
  • Apogée du royaume de Ghana.
  • Les Mossi forment des États aristocratiques dans les hautes et moyennes vallées de la Volta (XIe et XIIe siècles). Le moins mal connu de ces royaumes animistes est le Yatenga en raison de sa proximité des royaumes musulmans.
    • Les Mossi résistent farouchement à l’islam et à leurs voisins beaucoup plus puissants et mieux organisés qu’eux et prennent souvent l’initiative de l’attaque.
  • Du XIe au XIIIe siècle, les souverains de Dongola, en Nubie, résistent à la pénétration de l’islam et combattent avec succès les empiètements de leurs voisins musulmans. Ils versent un tribut à l’Égypte, mais celle-ci concentre ses forces contre les croisés en Syrie et en Palestine, ce qui permet à la Nubie chrétienne de conserver son indépendance.

Asie

Europe

  • 1000-1300 : sites de sacrifice saami de Gråträsk  en Laponie, comportant des objets de métal (croix et oiseaux) importés de Russie et du nord-ouest de l’Angleterre[6]

Personnages significatifs

Voir : Philosophes et théologiens du XIe siècle.

Articles connexes

Voir aussi

Notes et références

  1. Proposed Detention Facility, Pinal County: Environmental Impact Statement, United States. Marshals Service, (présentation en ligne)
  2. Ivan Hrbek, M. El Fasi, UNESCO General History of Africa, vol. 3, University of California Press, (ISBN 9780520066984, présentation en ligne)
  3. Hubert Deschamps, L'Afrique noire précoloniale, Presses universitaires de France (ISBN 9782705902766, présentation en ligne)
  4. Jean-Paul Roux, Histoire des Turcs : Deux mille ans du Pacifique à la méditerranée, Fayard, (ISBN 9782213640655, présentation en ligne)
  5. Jean-Pierre Molénat, Campagnes et monts de Tolède du XIIe au XVe siècle, Casa de Velázquez, , 724 p. (ISBN 978-84-86839-78-9, présentation en ligne), p. 25
  6. Göran Burenhult, Arkeologi i Norden II, Natur & Kultur, (ISBN 9789127130982, présentation en ligne)