Wassigny

Wassigny
Wassigny
Église paroissiale de l'Assomption.
Blason de Wassigny
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Hauts-de-France
Département Aisne
Arrondissement Vervins
Intercommunalité Communauté de communes Thiérache Sambre et Oise
Maire
Mandat
Franck Lépousez
2020-2026
Code postal 02630
Code commune 02830
Démographie
Gentilé Wassignien(ne)s
Population
municipale
959 hab. (2017 en diminution de 0,93 % par rapport à 2012)
Densité 141 hab./km2
Géographie
Coordonnées 50° 00′ 50″ nord, 3° 36′ 03″ est
Altitude Min. 137 m
Max. 161 m
Superficie 6,79 km2
Élections
Départementales Canton de Guise
Législatives Troisième circonscription
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Hauts-de-France
Voir sur la carte administrative des Hauts-de-France
City locator 14.svg
Wassigny
Géolocalisation sur la carte : Aisne
Voir sur la carte topographique de l'Aisne
City locator 14.svg
Wassigny
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
City locator 14.svg
Wassigny
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
City locator 14.svg
Wassigny

Wassigny (/wa.si.ni/) est une commune française située dans le département de l'Aisne, en région Hauts-de-France.

Ses habitants sont appelés Wassignien(ne)s.

Géographie

Situation

Wassigny est un petit village situé dans le département de l'Aisne, région Hauts-de-France (anciennement Picardie).

A vol d'oiseau, elle se situe à 49,99 kilomètres de Laon, préfecture du département et à 78,24 kilomètres de Lille, préfecture de région. Par rapport à Paris, la commune se trouve à 157,27 kilomètres.

Wassigny est limitrophe de sept autres communes : Ribeauville au Nord, Mazinghien au Nord Est, Oisy et Etreux à l'Est, Vénérolles au Sud Est, Hannapes au Sud, Mennevret au Sud Ouest et La Vallée-Mulâtre à l'Ouest.


Panneau touristique à l'entrée du village.

Géographie et Relief

La superficie de la commune est de 6,79 km2 ; son altitude varie de 137 à 161 mètres (50° 00'50° nord, 3° 36'03° est).

Son relief est relativement correct, ni trop bas, ni trop haut. Son sous-sol est principalement constitué de craie du Coniacien (Séonien Inférieur) et de Limon, Limon sableux, sables de couverture (Quaternaire) (ref.).

Climat

Urbanisme

Voies de communication et transports

Voies de communication

Wassigny se trouve à 118 km à l'est d'Amiens, 92 km au sud de Lille, et 202 km au nord-est de Paris. La ville dispose d'une position géographique intéressante (proche de la frontière Nord-Pas-de-Calais) : on peut rejoindre Le Cateau par la, Bohain en Vermandois par la,

Transports


Ferroviaire

Les gares les plus proches se trouvent à :

  • Busigny à 11,3 km
  • Bohain, SNCF, à 11,6 km
  • Maurois, SNCF, à 11,7 km
  • Bertry, SNCF, à 13,6 km
  • Landrecies, SNCF, à 13,7 km
  • Fresnoy le grand, SNCF, à 14,1 km
  • Caudry, SNCF, à 17,2 km
  • Cattenières, SNCF, à 22,7 km
Autocar

A compléter!

Aérien

Aéroports de Roissy-Charles-De-Gaulle à 164 km ; Beauvais-Tillé à 170 km et Lille-Lesquin à 86,2 km.

Toponymie

L'origine du nom du village reste encore inconnue. Amateurs d'étymologie, vous êtes les bienvenus pour nous aider à découvrir la signification du nom de notre petit village axonnais!

Histoire

Article tiré du livre "A la marge de plusieurs territoires - Wassigny, un village sans histoire?" par M. Dematte, R. Lesage et M-J. Mette.

La gare de Wassigny était située au croisement des lignes de Laon au Cateau et de Busigny à Hirson. Le dernier tronçon encore exploité pour le trafic de marchandises de Busigny à Guise a fermé dans les années 1980.

Politique et administration

Découpage territorial

La commune de Wassigny est membre de la communauté de communes Thiérache Sambre et Oise, un établissement public de coopération intercommunale (EPCI) à fiscalité propre créé le dont le siège est à Guise. Ce dernier est par ailleurs membre d'autres groupements intercommunaux[1].

Sur le plan administratif, elle est rattachée à l'arrondissement de Vervins, au département de l'Aisne et à la région Hauts-de-France[2]. Sur le plan électoral, elle dépend du canton de Guise pour l'élection des conseillers départementaux, depuis le redécoupage cantonal de 2014 entré en vigueur en 2015[2], et de la troisième circonscription de l'Aisne pour les élections législatives, depuis le dernier découpage électoral de 2010[3].

Administration municipale

Les Maires

La Révolution française crée un cadre juridique uniforme sur la totalité du territoire, et institue la création de communes, chargées de gérer le territoire des paroisses qui structuraient jusqu'alors le territoire français.

De 1789 à 1799, les agents municipaux (maires) sont élus au suffrage direct pour 2 ans et rééligibles, par les citoyens actifs de la commune, contribuables payant une contribution au moins égale à 3 journées de travail dans la commune. Sont éligibles ceux qui paient un impôt au moins équivalent à dix journées de travail.

De 1799 à 1848, la Constitution du 22 frimaire an VIII revient sur l'élection du maire, qui est nommé par le préfet pour les communes de moins de 5 000 habitants.

Mais les conseillers municipaux sont élus pour six ans.

Après la Révolution de 1848, au 3 juillet à 1851, les maires sont élus par le conseil municipal pour les communes de moins de 6 000 habitants.

La Deuxième République prévoit, en 1851 la nomination des maires par le préfet, pour les communes de moins de 3 000 habitants et pour cinq ans à partir de 1855.

Ces règles s'appliquent pendant le Second Empire.

Liste des maires[4]
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
1810 1816 Pierre Nicolas Vinchon    
1817 1823 Pierre Joseph Guyot   Décédé en fonction
1824 1826 Nicolas Joseph Vinchon    
1827 1828 Nicolas Joseph Defrance    
1828 1832 François Joseph Deflandre    
1832 1842 Jean Louis Joseph Guyot    
1842 1843 François Joseph Deflandre    
1843 1844 François Hennecart    
1844 1848 Jean Baptiste Alliot    
1848 1852 Pierre Louis Désiré Eustache Monneuse    
1852 1854 Nicolas Antoine Turlin    
1854 1870 Adolphe Lévêque    
1870 1873 Jules Maréchal    
1874 1877 Édouard Alliot[5]   Démissionnaire
1878 1916 Jules Maréchal[6]   Médecin
Conseiller général (1875 → 1913)
1917 1918 M. Tétart    
1919 1925 Henry Brunet    
1925 1929 Oscar Macaigne    
1929 1945 Émile Verecke    
1945 1947 Léon Robert    
1947 1953 Émile Verecke    
1953 1971 Lucien Robert    
1971 1975 Jean Dubrux   Décédé en fonction
1975 mars 2008 Henri Macaigne    
mars 2008 2014 Bernard Lederle[7]    
avril 2014[8],[9] En cours
(au 23 mai 2020)
Franck Lépousez SE Agent de La Poste

Démographie

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[10]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2008[11].

En 2017, la commune comptait 959 habitants[Note 1], en diminution de 0,93 % par rapport à 2012 (Aisne : -1,18 %, France hors Mayotte : +2,36 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
7509059711 0851 1551 1341 1981 2241 247
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
1 3141 3401 3791 3341 2941 2491 3161 1791 223
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
1 1721 1231 0771 1141 0841 0301 0469771 004
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2008
1 0251 0361 0111 0471 0431 026995991986
2013 2017 - - - - - - -
966959-------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[12] puis Insee à partir de 2006[13].)
Histogramme de l'évolution démographique
L'ancienne gare de Wassigny.

Religion

L'église

La grotte et la chapelle du Mont Carmel

Cérémonies et rencontres

Enseignement et scolarité

Groupe Scolaire Marcel Foulon

Collège Simone Veil

Culture locale et patrimoine

Lieux et monuments

Personnalités liées à la commune

Héraldique

En 1696, le Trésor Royal est vide. Le roi Louis XIV signe un édit imposant à tous les sujet du Royaume possédant un blason de la déclarer officiellement. Il confie cette charge à une compagnie de financiers. Si les villes, ordres religieux, provinces, confréries ou certains sujets déclarent leur blason spontanément, d’autre, les plus nombreux, se font prier pour le faire.

Protégée par les lois royales, la compagnie financière chargé de l’enregistrement va réaliser une véritable chasse au blasonnable et doter nos fidèles aïeux de blasons parfois du plus parfait mauvais goût ou profondément insultants.

Les membres du Tiers-Etat, de la Noblesse, du Clergé ou les communautés humaines, si leurs revenus le permettaient, bien que parfois limites, n’échapperont pas à la traque des limiers de la compagnie financière.

Wassigny est une communauté d’habitants. Ses revenus étant suffisants, elle fit, ou fut obligée de faire, enregistrer son blason vers 1696 dans les registres de Charles d’Hozier ; cela lui coûta 20 livres en plus les frais d’enregistrements.

Blason de Wassigny Blason
Écartelé : au 1er et 4e d’argent au loup de sable, au 2e et 3e d’azur à la gerbe de blé d’or[14].
Ornements extérieurs
Croix de guerre 1914-1918
Détails
La commune de Nouvion-sur-Meuse dans le département des Ardennes partage le même blasonnement[14]. Le statut officiel du blason reste à déterminer.

Annexes

Articles connexes

Liens externes

Notes et références

Notes

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2020, millésimée 2017, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2019, date de référence statistique : 1er janvier 2017.

Références

  1. « communauté de communes Thiérache Sambre et Oise - fiche descriptive au 1er avril 2020 », sur https://www.banatic.interieur.gouv.fr/ (consulté le 20 avril 2020)
  2. a et b « Code officiel géographique- Rattachements de la commune de Wassigny », sur le site de l'Insee (consulté le 20 avril 2020).
  3. « Découpage électoral de l'Aisne (avant et après la réforme de 2010) », sur http://www.politiquemania.com/ (consulté le 20 avril 2020).
  4. A la marge de plusieurs territoires - Wassigny, un village sans histoire? M. Dematte, R. Lesage, M.J. Mette (Livre - 2020)
  5. Almanach...Matot-Braine, Reims, 1878, p252.
  6. Almanach...Matot-Braine, Reims, 1879, p270.
  7. Préfecture de l'Aisne consulté le 7 juillet 2008
  8. « Franck Lépousez, nouveau maire : C'est sans surprise et dans une salle des fêtes comble que, vendredi, à 19 heures, Franck Lépousez est devenu maire du chef-lieu de canton », La Thiérache, no 2576,‎ , p. 38 (ISSN 0183-8415)
  9. « À Wassigny, le maire et ses adjoints ont tous été reconduits lors de l’installation du conseil », sur aisnenouvelle.fr, L'Aisne nouvelle, (consulté le 25 mai 2020).
  10. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  11. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  12. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  13. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015, 2016 et 2017.
  14. a et b « 02830 Wassigny (Aisne) », sur armorialdefrance.fr (consulté le 24 avril 2020).