Wasquehal Football

Wasquehal Football
Logo du Wasquehal Football
Généralités
Nom complet Wasquehal Football
Surnoms Wasquehal Foot
Noms précédents Union sportive de Wasquehal
(1924-1945)
Entente sportive de Wasquehal
(1945-2017)
Fondation 1924
Statut professionnel 1997-2004
Couleurs Rouge et noir
Stade Stade Lucien-Montagne
Siège 11 avenue du Molinel 59290 Wasquehal
Championnat actuel Régional 1
Président Drapeau : France Eric Decoudun
Entraîneur Drapeau : France Mehdi Izeghouine
Joueur le plus capé Drapeau : France Jean-Marc Sibille (192)
Meilleur buteur Drapeau : France William Loko (38)
Site web www.wasquehalfootball.fr

Maillots

Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Domicile
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Extérieur
Localisation du Stade Lucien-Montagne à Wasquehal.

Wasquehal Football, couramment appelé Wasquehal Foot, est un club de football français fondé à Wasquehal en 1924 par Arthur Buyse, sous le nom d'Union Sportive de Wasquehal, avant que ce dernier ne prenne en 1945 celui d'Entente Sportive de Wasquehal, après avoir fusionné avec l’AS Wasquehal. Le club devient Wasquehal Football en 2017 en faisant fusionner trois clubs basés dans différents quartiers de la ville, l’Entente Sportive de Wasquehal, le Capreau Sport Wasquehal et le Wasquehal Futsal.

Le club étant dans la sphère regionnale du LOSC Lille, on assiste dans les années cinquante, à une hémorragie de joueurs vers le Lille OSC qui entraîne une stagnation du club au grand désespoir d'Arthur Buyse. L'équipe se fait connaitre sur la scène régionnale en accèdant à la division d'honneur en 1981 et en gagnant des titres de champions de division d'honneur et de division 4. L'équipe accède en division 3 en 1990 et en national en 1995. En 1996, l'équipe remporte le Challenge Émile-Olivier qui met aux prises les meilleures équipes de la Ligue du Nord-Pas-de-Calais. L'équipe est vice-championne de National et le club connait la consécration en 1997 en se hissant en ligue 2 jusqu'en 2002.

Le club est présidé depuis 2019 par Éric Decoudun. L'équipe première entraînée par Mehdi Izeghouine depuis 2017, évolue lors de la saison 2018-2019 en régional 1.

Genèse

L’appellation Wasquehal Football voit le jour le 1er juillet 2017.

L'Union sportive de Wasquehal

L'Union Sportive de Wasquehal est fondée en 1924 par Arthur Buyse[1], professeur de textile, entouré de Louis Mulliez, Georges Caudreliez et Léon Montagne. Le club aux couleurs rouge et noire s'engage en championnat de 4e division de district, entraînant une saine émulation par la création d'un rival local, l'AS Wasquehal. L'Amicale du District Flandre a créé un prix en son honneur, le challenge Arthur Buyse, décerné pour le fair-play.

Promu en 3e division de district en 1927, le club reçoit le renfort d'E. Tiberguien, Jules Verriest et Dessauvages. La municipalité s'intéresse alors de plus près au football tandis qu'un nouveau stade est inauguré, rue Delerue. Encore renforcée par quelques bons manieurs de ballons tels Duchesne et Chabot, l'USW accède en 1re division de district en 1934. Arthur Buyse devient président général du club omnisports, tandis que Pierre Lleres préside la section football. Wasquehal est promu en Promotion d'Honneur en 1936.

l'Entente Sportive de Wasquehal

L'Union Sportive de Wasquehal fusionne en 1945 avec le rival local de l'ASW. La nouvelle entité adopte le nom d'Entente Sportive de Wasquehal et une tenue jaune et noire. Dans les années cinquante, une hémorragie de joueurs vers le Lille OSC entraîne une stagnation au grand désespoir d'Arthur Buyse qui déménage définitivement à Marcq-en-Barœul.

En 1969, André Rapaille, ancien joueur des clubs d’Hem, Saint-Louis, et de l’Iris Croix, débarque à l’Entente Sportive de Wasquehal pour garder les buts de l’équipe première. En 1973, il range ses crampons et devient responsable de la gestion du matériel et des équipements à l’ES Wasquehal. Policier pendant trente ans au commissariat de Roubaix, il finira responsable de la cellule sécurité routière du secteur pour la police nationale. Lui sera confiée la section sécurité de l’ESW dont il sera en charge jusqu’en 1996. Après deux années de pause, il prend le poste de délégué à la sécurité au stadium et au stade Arthur-Buyse. André Rapaille devient ensuite instructeur de la commission d’appel de discipline de la ligue du Nord-Pas-de-Calais de football. Il sera nommé délégué du procureur aux affaires sportives afin d’amener la justice contre les violences dans les stades. Il sera le premier à occuper ce poste dans la région, et le second en France. Son objectif sera d’éviter l’injustice et donc de ne laisser aucune affaire sans suite et de faire comprendre que le sport est avant tout un jeu. Pour continuer cette lutte contre les petits délits classés sans suite, il prendra le poste de délégué territorial du procureur sur Croix-Wasquehal[2]

En 1977, Jean-Paul Kozaczek, footballeur du Capreau Sports Wasquehal, part jouer en semi-professionnel à l'Union sport Tourcoing football club. Il jouera ensuite en amateur à l'Entente sportive de Wasquehal, au Capreau Sport Wasquehal puis à l'Iris Club de Croix. Il reçevra les trois médailles de la jeunesse et des sports du Nord-Pas-de-Calais (or-argent-bronze). La remise de sa médaille d'or s'est faite en présence des présidents de l'Entente sportive de Wasquehal, du Capreau Sport Wasquehal et de l'Iris Club de Croix[3]. Il recevra la médaille du district de Flandre. Il sera fait citoyen d'honneur de la ville de Wasquehal en 1993.

Affirmation sur la scène régionale

L'équipe première qui se fait connaitre accède à la division d'honneur en 1981 et s'affirme sur la scène régionale avec des titres de champions de division d'honneur et de division 4.

En 1983, le stade Léopold-Hantson devient le stade Arthur-Buyse en l'honneur du président fondateur et en 1985, création du Club-house. En 1984 alors en division d'honneur l'ESW élimine l'Union sportive de Saint-Omer, club de division 3, aux tirs au but.

L'équipe accède en division 3 en 1990 avec des joueurs comme Paulo Gomes, Christophe Delmotte, Reynald Descarpentries, Paul Desmon, Frédéric Lapère et Éric Dréossi[5].

L'ESW connait un match de gala arbitré par Alain Sars face au PSG d'Henri Michel en 1991 lors d'un 32e de finale de la coupe de France disputé au stade Arthur Buyse où il est battu sur un but de Safet Susic, à la suite d'un penalty très discuté, auparavant Reynald Descarpentries avait touché la barre transversale sur un tir en pivot (51e). Avant ce match, l'ESW bat successivement, La Jeunesse Sportive de Quiévrechain, l'Étoile sportive Arques Football, le Calais Racing Union football club et l'Union sportive Boulogne Côte d'Opale avec la particularité d'avoir gagné tous ces matchs à l'extérieur. Dans cette équipe de Wasquehal figure des joueurs emblématiques comme Didier Stevance, Alain jacquemart, Reynald Debaets, Thierry Lepers ou encore Christophe Delmotte.

Freddy Bernard, entraineur de l'équipe première depuis 1985[7] est limogé en 1993 et partira rejoindre l'Union sport Tourcoing football club et en 1994 ce dernier bat l'ES Wasquehal 1 à 0, ce qui met Gérard Vignoble dans une colère noire[8].

En 1995, accession en National. En 1996, l'ESW remporte le Challenge Émile-Olivier qui met aux prises les meilleures équipes de la Ligue du Nord-Pas-de-Calais. L'équipe alors dirigé par Michel Docquiert y a fait un malheur en atteignant la finale et surtout en la remportant 3 à 0 face au Racing Club de Lens. Cette même année, arrive William Loko, frère de l'international Patrice Loko et dès sa première saison, le succès est au rendez vous et le club est vice-champion de Championnat de National où il inscrit dix buts. La saison suivante, William Loko continue sur sa lancée en inscrivant quinze buts en Ligue 2 et termine, cette année-là, dans les meilleurs buteurs du championnat de Ligue 2.

Entrée dans l'ère du professionnalisme

Le Stadium Lille Métropole, stade de l'ESW de 1997 à 2005.

Du fait de son accession en deuxième division en 1997, le club acquiert un statut professionnel et devient pour sa section professionnelle une société d'économie mixte le 2 juillet 1997. Le stade Arthur-Buyse n'étant pas aux normes exigées en Division 2, les joueurs, devenus professionnels se produisent alors au Stadium Nord, dans la ville limitrophe de Villeneuve-d'Ascq. L'équipe atteint les seizièmes de finale de la coupe de France en 1998, éliminé par l'En Avant de Guingamp sur le score de 3 à 1 avec notamment un but de Charles-Édouard Coridon futur jour du LOSC. La même année, Dominique Carlier, succède à Michel Docquiert, qui avait fait part de son intention de prendre du recul[9]. Obtenant son maintien en 1998 et 1999, le club est cependant cette année-là en déficit et risque une relégation par la Direction nationale du contrôle de gestion. Le 4 juin 1999, un partenariat avec le Racing Club de Lens est mis en place pour une durée de trois ans. Cette convention entre les deux clubs permet à Lens de prêter des jeunes joueurs au club wasquehalien, leur permettant ainsi de se confronter à d'autres professionnels. Une contribution financière lensoise est prévue en échange de cette aide sportive, de l'ordre de six millions de francs dont trois la première année. Cette aide permet à Wasquehal d'assurer son maintien en deuxième division [10]. Dominique Carlier, l’entraîneur, est limogé en 2002. Ce dernier n'a jamais perdu contre Lille au Stadium[11].

Gérard Vignoble, ancien président du club.

Le 2 mars de cette même année l'ESW bat l'Association sportive de Saint-Étienne dans le Chaudron sur le score de 2 à 0[12].

Relégation en National et perte du statut professionnel

En 2003, l'ESW va jusqu'en huitièmes de finale de la Coupe de France, battue par les Girondins de Bordeaux et battant au passage l'Association sportive de Monaco et l'Union sportive quevillaise. Cette même année, elle joue un match amical contre l'Équipe d'Algérie de football[13]. Le club est relégué en National à l'issue de la saison 2002-2003. La perte du statut professionnel en 2004 accélère un retour en CFA en 2005 puis en CFA2 en 2008.

Depuis la saison 2009-2010, le club évolue de nouveau sur ses terres au Complexe Lucien Montagne, du nom de l'ancien président, au 11 rue du Molinel à Wasquehal. En 2011, l'ES Wasquehal fait tomber l'Association de la jeunesse auxerroise en 32e de finale de la Coupe de France[14]. En 2012, Claude Strassel prend les commandes du club[15].

Après un changement de direction en juin 2014, Brahim Chikhi est élu à la présidence de l'Entente sportive de Wasquehal pour apporter une nouvelle dynamique. Dès la première saison, le club gagne le championnat de CFA2 Groupe D lui permettant de retrouver le CFA. Faute de terrain homologué, l'Entente Sportive de Wasquehal évolue pour la saison 2015-2016 dans le Stade Henri Seigneur de Croix.

Côté jeunes, l'Entente Sportive de Wasquehal est une référence régionale. Certains joueurs passés par la formation wasquehalienne jouent dans des clubs professionnels comme Alassane Pléa [16] et d'autres plus jeunes sont repérés par des grands clubs français comme Lucca Lagana[17].

La plupart de ses équipes de jeunes évoluent au plus haut niveau de Ligue Nord Pas de Calais.

L'ESW rencontrera une nouvelle fois le PSG en janvier 2016 lors d'un 32èmes de finale de coupe de France où le PSG aura encore besoin d'un but, cette fois-ci de l'inévitable Zlatan Ibrahimovic pour venir à bout des jaunes et noirs [18]

Le club est sanctionné à cause de la liquidation de la Société d'économie mixte (SEM) dont l’actionnaire majoritaire était la mairie de Wasquehal.

Après avoir été menacée de rétrogradation en CFA 2 à l’issue de la saison 2015-2016, le club n’est finalement sanctionnée que de dix points, après l’arbitrage du Comité national olympique et sportif français (CNOSF)[19].

Carlos Da Cruz l’entraîneur quitte Wasquehal pour un nouveau projet avec la fusion des clubs de Feignies et Aulnoye (CFA 2)[20].

Belkacem Abdelhak devient le nouvel entraîneur de l'Entente Sportive de Wasquehal pour la saison 2016-2017[21].

Le stade situé au complexe sportif Lucien-Montagne n'étant pas homologué pour le CFA 2016-2017, les footballeurs wasquehaliens joueront au stade Dubrulle-Verriest de Roubaix et au stade Pierre-de-Coubertin à Mouvaux pour la saison 2016-2017[22].

À l'été 2016, la municipalité émet le souhait de regrouper les forces des deux clubs de football phares de Wasquehal, le Capreau Sport Wasquehal et l’Entente sportive de Wasquehal. Ce dernier n’est pas contre une fusion, mais le club du Capreau avec ses 421 licenciés, est radicalement opposé[23].

Les deux clubs dont les équipes 1ères jouent dans des divisions différentes ne sont pas directement concurrents.

Wasquehal Football

Le 1er juillet 2017, à la suite de la volonté de la Ville de Wasquehal de regrouper les différents clubs de football subventionnés de la Ville, l'Entente Sportive de Wasquehal et le Wasquehal Futsal Club se regroupent pour devenir le Wasquehal Foot avec l'objectif de devenir un des plus grands clubs de football amateur.

Emmanuel Trégoat devient le nouvel entraîneur de l'équipe première[24]. Il a été, entre autres, aux manettes du Red Star Football Club en National, du Paris Football Club en CFA 2, des U19 nationaux du Racing Club de France et de l’Équipe du Tchad de football, formation avec laquelle il a remporté la Coupe de la CEMAC.

Le début de saison du nouveau club est chaotique. Lanterne rouge à la trêve sans la moindre victoire, Emmanuel Trégoat est remercié et laisse sa place à son adjoint, Mehdi Izeghouine[25].

Malgré une deuxième partie de saison réussie, le club est finalement relégué en Régional 1 Groupe B pour la saison 2018-2019 à l'issue du dernier match de la saison contre l'Union sportive Maubeuge.

Le club aurait dû être réintégré en National 3, puisque le Comité national olympique et sportif français avait formulé une proposition de conciliation en faveur du club[26].

Le 10 décembre 2018, suite à des tensions internes au club et aux résultats décevants du début de saison et de deux descentes successives de division en deux ans, le président Brahim Chikhi présente sa démission[27].

Une nouvelle présidence

Le 22 février 2019, Éric Decoudun et Didier Cabaye sont nommés président et vice président par le conseil d'administration du club à l'unanimité. Éric Decoudun est un ancien gardien de but à Nogent-sur-Oise et Armentières et Didier Cabaye ancien stagiaire pro au RC Lens puis joueur et entraîneur à l'Union sport Tourcoing football club. Ce dernier et le père de Yohan Cabaye, international français et de Jeoffrey Cabaye qui fait partie de l'équipe première du club de Wasquehal football. Leur projet est de former les jeunes afin de les hisser en équipe première[28].

Palmarès et records

Palmarès

Palmarès de l'équipe première de Wasquehal Football
Championnats nationaux
Compétitions régionales disparues
  • Challenge Emile-Olivier (1)
Championnats et Coupe Juniors
  • Coupe de la Ligue Haut de France U16 (1)
    • Champion en 2019
  • Championnat U17 R1 Haut de France (1)
    • 2019

Personnalités du club

Présidents

Le premier président est Arthur Buyse en 1924 jusque dans les années 1950. On retrouve comme président, Lucien Montagne. Vient Michel Docquiert qui préside le club de 1993 à 1998. De 2014 à 2018, Brahim Chikhi est le président[27]. Il démissionnera en décembre 2018 et le 22 février 2019, Éric Decoudun et Didier Cabaye sont nommés président et vice président par le conseil d'administration du club à l'unanimité.

Secrétaire général

Plaque en hommage à Philippe Piat, ancien secrétaire général de l'Entente sportive de Wasquehal, club house de Wasquehal Football

Philippe Piat décède le 10 mars 2012. Il était le secrétaire général de l'Entente sportive de Wasquehal, et membre du comité directeur du District Flandres de Football[29]. L'allée qui mène au stade Lucien-Montagne est baptisée allée Philippe-Piat en reconnaissance de son investissement pour le Club.

Responsable de la section sécurité

André Rapaille, est responsable de la section sécurité de l’ESW jusqu’en 1996. En 1998, Après deux années de pause, il prend le poste de délégué à la sécurité au stadium et au stade Arthur-Buyse. Son fils, Olivier Rapaille est responsable de la section sécurité du club depuis 1996.

Entraîneurs

  • 1986-1993 : Drapeau : France Freddy Bernard
  • 1993-1998 : Drapeau : France Michel Docquiert
  • 1998-2002 : Drapeau : France Dominique Carlier
  • 2002-2004 : Drapeau : France Hervé Gauthier
  • 2004-2006 : Drapeau : France Claude Strassel
  • 2006-2009 : Drapeau : France Reynald Debaets
  • 2011-2012 : Drapeau : France Colbert Marlot
  • 2012-2016 : Drapeau : France Carlos Da Cruz
  • 2016-2017 : Drapeau : France Belkacem Abdelhak
  • 2017-2018 : Drapeau : France Emmanuel Tregoat
  • 2018-en cours : Drapeau : France Mehdi Izeghouine

Joueurs emblématiques

Gary Marigard, sous le maillot de Quevilly-Rouen, lors de la saison 2016-2017.
Jean Antunès en 2015.
Geoffrey Dernis avec l'AS Saint-Étienne.

Identité du club

Noms du club

Évolution du nom du club

Wasquehal Football
depuis 2017
 
 
 
Entente Sportive
de Wasquehal

1945-2017
 
Association Sportive
de Wasquehal

1931-1945
 
Union Sportive
de Wasquehal

1924-1945
 
 
 
 
 

Couleurs

Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
1924-1945
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
1945-2017
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
depuis 2017

Structures du club

Stades

Stade Arthur Buyse

L'entente sportive de Wasquehal joue dans le stade Arthur Buyse rue Delerue, mais n'étant pas aux normes exigées en Division 2 lors de la montée en 1997, les joueurs, devenus professionnels jouent alors au Stadium Lille Métropole, dans la ville limitrophe de Villeneuve-d'Ascq.

Complexe Lucien Montagne

Suite à la descente en CFA2 en 2008 et du fait de la disparition du stade Arthur Buyse, le club évolue depuis 2009 de nouveau sur ses terres au Complexe Lucien Montagne, allée Philippe Piat au 11 rue du Molinel à Wasquehal.

Autres stades utilisés

Le Stadium Lille Métropole fut le stade officiel de l'équipe de la saison 1997-98 à la saison 2004-05 incluse, l'équipe évoluait alors en Ligue 2 puis en National. Depuis la saison 2005-06 et sa relégation en Championnat de France amateur en 2009, l'Entente Sportive de Wasquehal joue sur un terrain annexe du Stadium Lille Métropole.

Sièges

Le siège se situe au 11 avenue du Molinel 59290 Wasquehal, allée Philippe Piat depuis la création du Complexe Lucien Montagne.

Autres équipes

Sections jeunes

Alassane Pléa

L'ES Wasquehal est très présent chez les jeunes, et des joueurs en sont sortis comme Alassane Pléa, Clarck N'Sikulu, Lyes Houri, Adrien Tamèze, José Saez et Messaoud Bouardja.

Section féminine

Il n'y a pas de section féminine, jusqu'en U9, certainnes filles jouent avec les garçon. Un projet est en cours pour une équipe féminine.

Section futsal

Équipe des U10 de Wasquehal Football lors du tournoi de futsal U10 du 10 mars 2019 à l'Espace Jean Richmond, Mouvaux.

Depuis 2017, Wasquehal Football intègre l’activité futsal et le club participe régulièrement aux tournois de futsal.

Soutien et image

Groupes de supporters

En 1997, les Ultras de Wasquehal se constituent à la suite de l'accession en deuxième division et qui s éteint en 2015. Un autre groupe de supporter est créé en 2016, le kop of Wasquehal qui devient le principal kop de supporter du club .

Labellisation

La Fédération Française de football a attribué à l’Entente Sportive le label qualité pour son école de football. Cela valorise la qualité de l’enseignement et récompense le travail des éducateurs et des dirigeants du club qui donnent de leur temps et de leur compétences en faveur des jeunes. Le district était représenté pour la remise du label par Yves Hennion représentant le président Xavier Fleury, le président du District Flandre ainsi que par Ali Helal conseiller technique départemental à la ligue régionale et Mickaël Foor, commentateur des matchs du Lille OSC[30].

Le bureau exécutif de la ligue de football amateur (BELFA) a attribué le label Jeunes Élite à Wasquehal Foot. Une reconnaissance de qualité qui concerne tout le club, des débutants aux seniors[31].

Notes et références

  1. L’Égalité Roubaix-Tourcoing du 21/10/1938 (bn-r.fr)
  2. Wasquehal André Rapaille, pilier de l’ES Wasquehal, est décédé (lavoixdunord.fr)
  3. Jean-Paul Kozaczek, l'or au revers de sa veste... et des étiquettes dans le dos (halluin.maville.com)
  4. Parce qu'il y a un temps pour tout, Alain Jacquemart arrêtera en juin (roubaix.maville.com)
  5. Freddy Bernard a décidé de ranger les crampons à la fin de la saison (lille.maville.com)
  6. Plongée dans les nombreux souvenirs coupe de Jean Antunès (lavoixdunord.fr)
  7. carlietr succède à Docquiert (letelegramme.fr)
  8. Accord de partenariat entre le RC Lens et Wasquehal (groups.google.com)
  9. Wasquehal se souvient de ses années Stadium (20minutes.fr)
  10. 2 mars 2002 : le jour où Wasquehal a battu Saint-Étienne dans le Chaudron (lavoixdunord.fr)
  11. Amical, Wasquehal 1-3 Algérie (dzfoot.com)
  12. La Coupe de France permet à Wasquehal de retrouver la lumière (orange-info.sn)
  13. Claude Strassel reprend du service à la tête de l'équipe wasquehalienne (lavoixdunord.fr)
  14. Alassane Plea est déjà titulaire (lequipe.fr)
  15. À 9 ans, il est transféré de l’ES Wasquehal à un grand club français (nordeclair.fr)
  16. Le PSG s'est qualifié sans briller contre Wasquehal (lequipe.fr)
  17. 10 points en moins pour Wasquehal mais pas de relégation administrative (lavoixdunord.fr)
  18. Carlos Da Cruz : « Il était temps de passer à autre chose (lavoixdunord.fr)
  19. Carlos Dacruz, remplacé la saison prochaine par Belkacem Abdelhak (lavoixdunord.fr)
  20. l’ES Wasquehal jouera en clair à Mouvaux, en nocturne à Roubaix! (lavoixdunord.fr)
  21. Pourquoi le club du Capreau est radicalement contre le projet foot de la mairie (lavoixdunord.fr)
  22. Emmanuel Tregoat, le nouveau coach de Wasquehal foot (lavoixdunord.fr)
  23. Mehdi Izeghouine, un jeune coach en passe d’accomplir un petit miracle (lavoixdunord.fr)
  24. (en) Wasquehal Football bientôt réintégré en National 3 (footamateur.fr)
  25. a et b « Le Wasquehal Football annonce la démission de son président Brahim Chikhi », sur La Voix du Nord, .
  26. « Wasquehal Football qui va retrouver ses anciennes couleurs », sur La Voix du Nord, .
  27. Un grand dirigeant du football s'en est allé hier (lavoixdunord.fr)
  28. La Fédération Française de football a attribué à l’Entente Sportive de Wasquehal le label qualité pour son école de football (eswasquehal.f)
  29. Wasquehal Foot obtient le très prisé label Jeunes Élite (nordeclair.fr)

Lien externe

  • Site officiel