Warlaing

Warlaing
Warlaing
Mairie.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Hauts-de-France
Département Nord
Arrondissement Douai
Canton Sin-le-Noble
Intercommunalité Communauté de communes Cœur d'Ostrevent
Maire
Mandat
Patrice Bricout
2014-2020
Code postal 59870
Code commune 59642
Démographie
Population
municipale
570 hab. (2016 en augmentation de 2,89 % par rapport à 2011)
Densité 147 hab./km2
Géographie
Coordonnées 50° 24′ 40″ nord, 3° 19′ 34″ est
Altitude Min. 16 m
Max. 19 m
Superficie 3,89 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Nord

Voir sur la carte administrative du Nord
City locator 14.svg
Warlaing

Géolocalisation sur la carte : Nord

Voir sur la carte topographique du Nord
City locator 14.svg
Warlaing

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Warlaing

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Warlaing

Warlaing est une petite commune française située dans le département du Nord, en région Hauts-de-France.

Géographie

Situation

Warlaing dans son canton et son arrondissement

Communes limitrophes


Héraldique

armes de Warlaing

Les armes de Warlaing sont celles de la Maison de Haynin : « D'or, à la croix engrêlée de gueules »[réf. nécessaire]

Histoire

La seigneurie de Warlaing appartint à la maison de Haynin, avant de passer à la maison de Nédonchel par le mariage de Thérèse Louise Antoinette de Haynin, marquise de Querenaing, avec Octave Alexandre de Nédonchel, chevalier, baron de Bouvignies et de Ravensberghes.

Politique et administration

Tombe de Fidèle Dourge.
Tombe d'Alfred Dalloy.
Individus ayant assumé la fonction de maire de Warlaing.
IdentitéPériode
DébutFin
Alfred Dalloy ()
(mort le )
Fidèle Dourge ()
(mort le )
Patrice Bricout ()[1]
(né le )
En cours

Population et société

Démographie

Évolution démographique

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[2]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2007[3].

En 2016, la commune comptait 570 habitants[Note 1], en augmentation de 2,89 % par rapport à 2011 (Nord : +0,95 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
206214250281278521564565620
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
655672686686659654632647619
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
596579572508513489466424431
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2012
431359352340381461549562542
2016 - - - - - - - -
570--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[4] puis Insee à partir de 2006[5].)
Histogramme de l'évolution démographique

Pyramide des âges

Pyramide des âges à Warlaing en 2007 en pourcentage[6].
HommesClasse d’âgeFemmes
0,0 
90 ans ou +
0,7 
4,8 
75 à 89 ans
2,2 
8,6 
60 à 74 ans
10,7 
12,8 
45 à 59 ans
12,5 
30,7 
30 à 44 ans
30,5 
15,2 
15 à 29 ans
15,4 
27,9 
0 à 14 ans
27,9 
Pyramide des âges du département du Nord en 2007 en pourcentage[7].
HommesClasse d’âgeFemmes
0,2 
90 ans ou +
0,7 
4,6 
75 à 89 ans
8,2 
10,4 
60 à 74 ans
11,9 
19,8 
45 à 59 ans
19,5 
21,0 
30 à 44 ans
19,9 
22,5 
15 à 29 ans
20,9 
21,5 
0 à 14 ans
18,9 

Économie

Lieux et monuments

  • L'église Notre-Dame-de-l'Assomption, construite vers 1852 par l'architecte lillois Charles Leroy, auteur de nombreux édifices religieux dans le Nord, notamment de la cathédrale Notre-Dame de la Treille.
  • Château de Warlaing : désormais en ruines, il a été détruit par les armées de Louis XIV.
  • La Scarpe, son écluse et le pont-bascule.

Personnalités liées à la commune

Pour approfondir

Bibliographie

Articles connexes

Liens externes

  • Warlaing sur le site de l'Institut géographique national
  • Warlaing sur le site de l'Insee
  • Localisation de Warlaing sur une carte de France et communes limitrophes
  • Plan de Warlaing sur Mapquest

Notes et références

Notes

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2019, millésimée 2016, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2018, date de référence statistique : 1er janvier 2016.

Références

  1. Arnaud Déthée, « Patrice Bricout, maire de Warlaing : « Nous avons travaillé à un développement raisonné de la commune » », La Voix du Nord
  2. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  3. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  4. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  5. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015 et 2016.
  6. « Évolution et structure de la population à Warlaing en 2007 », sur le site de l'Insee (consulté le 1er août 2010)
  7. « Résultats du recensement de la population du Nord en 2007 » [archive du ], sur le site de l'Insee (consulté le 1er août 2010)