Walter Carone

Walter Carone, né le [1] et mort le [2], est un photojournaliste français, spécialisé dans les photographies de célébrités et ayant fait l’essentiel de sa carrière à Paris Match.

Il a par ailleurs été un des membres fondateurs du magazine Photo.

Biographie

Son père est un émigré italien, photographe spécialisé dans les noces et banquets à Cannes.

Il commence dans la photographie comme photofilmeur sur La Croisette.

Ayant transformé le coffre de sa voiture en laboratoire ambulant, il livre plus vite ses photographies que ses concurrents et dans des formats plus grands.

En 1945, il monte à Paris équipé d’un Rolleiflex et de quelques bobines de film 6 x 6.

1946. Photos du docteur Marcel Petiot à son procès qui mènera à l’interdiction des photographes de presse au cours des audiences et des procès.

Piges pour Cinévie, France Dimanche, Point de vue-Images du monde et Elle.

En 1948, il parvient à persuader Miss Roumanie 1948 de se laisser photographier intégralement nue.

Paris Match

Remarqué par André Lacaze, chef des informations du futur Paris Match, il est engagé en janvier 1949 pour le premier numéro.

Il publie douze pages sur Krouchtchev dans sa datcha des environ de Moscou.

1950. Reportage sur l’acteur Michel Simon avec Catherine, sa guenon de 28 ans, faisant des poids et haltères.

1952. Série de Brigitte Bardot à 18 ans en justaucorps et bas résille sur le toit de l’immeuble où elle habite avec ses parents à Paris.

1956. Les photos du mariage de Grace Kelly avec le prince Rainier de Monaco.

Il effectue alors environ 200 reportages photographique par an.

1956. Chef du service photo de Paris Match.

1957. Il en est nommé rédacteur en chef adjoint.

1960-1963. Portraits de célébrités en couleurs : Catherine Deneuve et Roger Vadim, etc.

1968. Solidaire des journalistes qui veulent créer une Société de rédacteurs, il est licencié avec eux, ainsi que Roger Thérond, par Jean Prouvost.

Photo

Il crée alors avec Roger Thérond, dans le cadre des publications Filipacchi, le mensuel Photo, le magazine « des professionnels au service des amateurs ».

Il en est nommé directeur de la rédaction en 1972.

1982. Il meurt d’un cancer.

Divers

Dans Les Bijoux de la Castafiore, le photographe Rizotto (Willy Rizzo) de Paris-Flash (Paris Match) se prénomme « Walter », comme lui, pour brouiller les pistes.

En 1956, accompagnant sur le paquebot Grace Kelly qui vient en France pour se marier avec le prince Rainier, il se montre si intrusif qu’elle appellera ensuite son chien, constamment dans ses jambes, « Walter ».

Bibliographie

  • Walter Carone, Chenz, Le Portrait, Denoël-Filpacchi, 1980.
  • Serge Bramly, Walter Carone. Photographe, Jean-Claude Lattes éditions, 1992.
  • Benoît Gysembergh, Guillaume Clavières, Marc Brincourt, « Walter Carone », dans Paris Match. 60 ans, 60 photographes, éditions de La Martinière, 2009, p. 72-77.

Références