Wallo-picard

Wallo-picard
Le domaine wallo-picard, à l'ouest de la zone wallonne.

Le wallo-picard ou ouest-wallon est le nom donné à l'ensemble des dialectes parlés dans une zone de transition entre le picard et le wallon, en Belgique. C'est Louis Remacle qui proposa ce groupement en 1967, dans une étude fondée sur 32 traits (22 phonétiques et 10 morphologiques). À l'ouest, la limite entre le wallo-picard et le picard se situe, du nord au sud, aux alentours de Tubize, Seneffe, Anderlues, Thuin, Froidchapelle et Chimay. À l'est, la limite avec le wallon se situe aux alentours de Rixensart, Villers-la-Ville, Sambreville, Florennes. Nivelles, Charleroi, Philippeville et Couvin sont donc dans la zone wallo-picarde[1]. Le wallo-picard possède à la fois des traits du wallon et du picard[2].

Références

  1. Jean Lechanteur, « Les dialectes », dans Le Français en Belgique, Duculot, 1997, p. 84-85.
  2. Jean Lechanteur,op. cit., p. 91.

Voir aussi

Bibliographie

  • Centre d'histoire de l'architecture et du bâtiment (Louvain-la-Neuve, Belgique), Ardenne centrale, Editions Mardaga, , 247 p. (lire en ligne).

Liens internes

Lien externe