Wallis et Futuna La Première (radio)

Wallis et Futuna La Première
Description de l'image Wallis & Futuna La 1ère - Logo 2018.svg.
Présentation
Pays Drapeau de la France France
(Drapeau : Wallis-et-Futuna (local) Wallis-et-Futuna)
Siège social

Wallis et Futuna La 1re Radio - Télé - Internet

BP 102 Pointe Matala'a 98600 Mata-Utu
Propriétaire France Télévisions
Slogan Tous première
Langue Français, wallisien et futunien
Statut Généraliste locale de service public
Site web la1ere.francetvinfo.fr/wallisfutuna/radio
Historique
Ancien nom FR3 Wallis et Futuna (1979-1982)
RFO Wallis et Futuna (1982-1999)
Radio Wallis et Futuna (1999-2010)
Création
Diffusion
FM 89,0 MHz / 90,0 MHz (Sigave)
91,0 MHz (Alo)
100,0 MHz (Mua / Hahake)
101,0 MHz (Hihifo)
RDS WALL 1ERE
Numérique Non Non
Numérique terrestre Non Non
Satellite Non Non
ADSL Freebox TV : chaîne no 199 (radio no 96)
Streaming Ecouter Wallis et Futuna La 1re Radio en direct
Podcasting Oui Oui

Wallis et Futuna La Première est une chaîne de radio généraliste publique française de proximité de France Télévisions diffusée dans la collectivité d'outre-mer de Wallis-et-Futuna.

Histoire de la chaîne

2017-fr.wp-orange-source.svg
Cette section ne cite pas suffisamment ses sources (juin 2018)
Pour l'améliorer, ajoutez des références vérifiables [comment faire ?] ou le modèle {{Référence nécessaire}} sur les passages nécessitant une source.

C’est en 1978 que l’Etat français, en concertation avec le roi Tomasi Kulimoetoke II et la société nationale de programmes FR3, décide de l’implantation d’une station d’information sur le territoire des îles Wallis-et-Futuna. Ce projet était motivé par la volonté affichée des îliens de bénéficier des possibilités, notamment politiques et économiques, qu’offrait l’implantation d’une entreprise de média/communication sur le territoire. FR3 Wallis et Futuna emettait 4h par jour entre 10h et 14h en 1979. Ils enregistrent des histoires locales dans chaque village. Le journal en français fut traduit des le début en wallisien

La station régionale de FR3 Wallis et Futuna voit le jour le avec les débuts de la diffusion des programmes radiophoniques. La première équipe était composée de trois pionniers: Jean Claude Michelot (directeur), Jean Claude Gautier (chef d'établissement) et jacques Barret (journaliste) lequel effectuera deux séjours de trois ans dans l'archipel. Parmi les personnels locaux recrutés dès l'ouverture de la station: Lucia Kavakava, qui sera nommée des années plus tard Rédactrice en Chef avant de se voir confier la direction des antennes.

Le , la chaîne prend le nom de RFO Wallis et Futuna à la suite de la création de la société nationale de programmes RFO (Radio-Télévision Française d’Outre-Mer) par transfert des activités de FR3 pour l'Outre-mer.

Radio Wallis et Futuna est créée en février 1999 lors de la transformation de RFO en Réseau France Outre-mer.

La loi de réforme de l'audiovisuel n° 2004-669 du intègre la société de programme Réseau France Outre-mer au groupe audiovisuel public France Télévisions, qui devient alors un acteur de la radio publique en France, et dont dépend depuis Radio Wallis et Futuna. Son président, Rémy Pflimlin, annonce le le changement de nom du Réseau France Outre-mer en Réseau Outre-Mer 1re pour s'adapter au lancement de la TNT en Outre-Mer[1]. Toutes les chaînes de radio du réseau changent de nom le lors du démarrage de la TNT et Radio Wallis et Futuna devient ainsi Wallis et Futuna 1re.

Identité visuelle

Logos

Organisation

Wallis et Futuna La 1re est l'antenne de radiodiffusion du pôle média de proximité Wallis et Futuna 1re Radio -Télé - Internet, déclinaison du pôle La Première (La 1re) de France Télévisions.

Dirigeants

Directeurs régionaux :

  • Gérald Prufer : 2001 - 2002
  • Gérard Christian Hoarau : 04/2006 - 09/2008

Directeur des antennes :

  • Lusia Kavakava

Budget

Wallis et Futuna La 1re dispose d'un budget versé par La Première (La 1re) et provenant pour plus de 90 % des ressources de la redevance audiovisuelle et des contributions de l’État français allouées à France Télévisions. Il est complété par des ressources publicitaires.

Missions

Les missions de Wallis et Futuna La 1re sont de produire des programmes de proximité, d'assurer une meilleure représentation de la vie sociale, culturelle, sportive, musicale et économique de l'archipel dans le Pacifique Sud en concertation avec Polynésie La 1re et Nouvelle-Calédonie La 1re et à l'international par la coproduction de magazines et par le biais de Radio Ô. Elle est aussi chargée de représenter la diversité et la neutralité.

Moyens techniques

Wallis et Futuna La 1re dispose d'un studio radio, d'une salle Disk-Jockey, d’une régie radio équipée d’un DDO (Digital Disk Optical) utilisé pour la réalisation des jingles, ainsi que la diffusion et l’enregistrement d’œuvres musicales, et un ordinateur équipé du logiciel Netia qui permet une diffusion musicale 24h/24.

Siège

Le siège et les studios de Wallis et Futuna La 1re sont installés à la Pointe Matala'a à Mata-Utu.

Programmes

Wallis et Futuna La 1re diffuse des émissions de proximité, mais également des émissions produites par Radio Ô ou issues du groupe Radio France.

Diffusion

Wallis et Futuna La 1re est diffusée sur la bande FM à Wallis-et-Futuna sur cinq émetteurs :

Elle est aussi accessible en streaming sur son site internet et par ADSL en France métropolitaine sur Freebox TV.

Notes et références

Voir aussi

Articles connexes

Liens externes