Wallis et Futuna La Première (télévision)

(Redirigé depuis Wallis et Futuna 1re (télévision))

Wallis et Futuna La Première
Image illustrative de l’article Wallis et Futuna La Première (télévision)

Création 1986
Propriétaire France Télévisions
Format d'image 576i (SDTV)
Langue Français, wallisien et futunien
Pays Drapeau de la France France
Statut Généraliste publique de proximité
Siège social Wallis et Futuna La 1re Radio - Télé - Internet
BP 102 Pointe Matala'a, 98600 Mata-Utu
Ancien nom RFO Wallis et Futuna (1986-1999)
Télé Wallis et Futuna (1999-2010)
Site web http://la1ere.francetvinfo.fr/wallisfutuna/
Diffusion
Numérique TNT : chaîne no 1
Satellite NSS 9 à 177° Ouest
Câble  Non
IPTV  Non
Aire Drapeau : Wallis-et-Futuna (local) Wallis-et-Futuna

Wallis et Futuna La Première est la chaîne de télévision généraliste publique française de proximité de France Télévisions diffusée dans la collectivité d'outre-mer de Wallis-et-Futuna.

Histoire de la chaîne

En 1986, la station de télévision de RFO (Société de radiodiffusion et de télévision française pour l'Outre-mer) à Wallis et Futuna, RFO Wallis et Futuna, commence à émettre en couleur à Wallis uniquement. Le premier journal télévisé fait son apparition le 9 aout 1990 présenté par Lusia Kavakava

Il y a eu des réticences de la chefferie et du clergé car ils ont pas tout de suite adhéré a l'offre. La télévision fut demandé par les parlementaires de Wallis-et-Futuna et les habitants ont vu la télévision comme un cadeau de la métropole.


La diffusion des programmes de télévision démarre à Futuna en décembre 1994. En mai 1995, tous les programmes non produits localement sont envoyés de RFO Paris par satellite, alors qu’ils étaient auparavant fournis à la station par le biais d’un système de fret aérien depuis la station de RFO Polynésie.

Le , RFO Wallis et Futuna devient Télé Wallis et Futuna, à la suite de la transformation de RFO en Réseau France Outre-mer.

La loi de réforme de l'audiovisuel no 2004-669 du intègre la société de programme Réseau France Outre-mer au groupe audiovisuel public France Télévisions dont dépend depuis Télé Wallis et Futuna. Son président, Rémy Pflimlin, annonce le le changement de nom de toutes les chaînes de télévisions du Réseau France Outre-mer en Réseau Outre-Mer 1re pour s'adapter à la création de la TNT d'Outre-Mer[1]. Toutes les chaînes de télévisions du réseau changent de nom le lors du démarrage de la TNT et Télé Wallis et Futuna devient ainsi Wallis et Futuna 1re. Le changement de nom fait référence à la place de leader de cette chaîne sur son territoire de diffusion ainsi qu'à sa première place sur la télécommande et sa numérotation en cohérence avec les autres antennes du groupe France Télévisions.

Identité visuelle

Lors de sa création en 1986, RFO Wallis utilise l'habillage d'antenne de la société nationale de programme RFO dotée d'une identité visuelle mettant en valeur dans son logo sa dimension mondiale et dans son ouverture d'antenne l'avance technologique de sa diffusion par satellite[2]. L'habillage change à nouveau en 1993, en s'inspirant de celui de TF1 dans la forme rectangulaire tripartite mais en adoptant trois nouvelles couleurs, le vert pour la nature, l'orange pour la terre et le soleil et le bleu pour la mer[3], qui resteront celles de la chaîne jusqu'en 2005.

Tout comme RFO, Télé Wallis et Futuna adopte le 23 mars 2005 l'identité « corporate » du groupe France Télévisions qu'elle a intégré durant l'été 2004, en utilisant le même code couleur que la chaîne France Ô, l'orange et le blanc, mais disposé sur deux trapèzes. Pour son passage sur la TNT le 30 novembre 2010, la chaîne se décline dorénavant sous le sigle "1re" en référence à sa place de leader sur son territoire de diffusion et se dote de la même identité visuelle que les autres chaînes du groupe France Télévisions en adoptant un trapèze de couleur jaune faisant référence au soleil des territoires ultramarins.

Logos

Slogans

  • « Le monde est couleurs » (1993-1997)

Organisation

Wallis et Futuna La 1re est l'antenne de télévision du pôle média de proximité Wallis et Futuna La 1re Radio - Télé - Internet, déclinaison du pôle La Première (La 1re) de France Télévisions.

Dirigeants

Directeurs régionaux :

  • Jean Claude Michelot: 1979, premier directeur
  • Gérald Prufer : 2001 - 2002
  • Gérard Christian Hoarau : 04/2006 - 09/2008

Directeur des antennes :

  • Lusia Kavakava

Rédaction en chef

Rédacteurs en chef :

  • Jacques Barret 1979-1982
  • Gérard César 1982-1984
  • Jacques Barret 1984-1987
  • Gérald Prufer : 1988 - 1990
  • Michel-Claude Adnot
  • Rene Lataste
  • Olivier Murat (Actuel)

Budget

Wallis et Futuna La 1re dispose d'un budget de 4,4 millions d’euros versés par La Première (La 1re) et provenant pour plus de 90 % des ressources de la redevance audiovisuelle et des contributions de l’État français allouées à France Télévisions. Il est complété par des ressources publicitaires.

Siège

Le siège et les studios de télévision de Wallis et Futuna La 1re sont installés à la Pointe Matala'a à Mata-Utu.

Programmes

Jusqu'au démarrage de la TNT en Outre-mer, les chaînes de télévision métropolitaines n'étaient pas diffusées à Wallis et Futuna. Télé Wallis et Futuna diffusait donc des programmes composé de productions propres, de programmes issus des autres stations RFO (information, magazines de RFO Paris), mais surtoût de rediffusions ou de reprise en direct des programmes des chaînes du groupe France Télévisions (journaux d'information de France 2 et France 3 diffusés en direct par satellite depuis Paris, magazines, sport, fictions, jeux, films, divertissements et émissions pour la jeunesse), de TF1 (fictions, programmes sportifs, séries et télé-réalité), d'ARTE et de producteurs indépendants.

Depuis le 30 novembre 2010 et l'arrivée des chaînes publiques métropolitaines, Wallis et Futuna La 1re a dû accroître ses productions propres, avec 25 % de programmes locaux en plus, donnant la priorité à la proximité et traitant des problèmes économiques et sociaux du territoire. La chaîne est désormais libre de choisir elle-même ses programmes et, grâce à l'augmentation de budget dont elle bénéficie, elle dispose des moyens nécessaires pour produire, co-produire et acheter. La possibilité de reprendre certains programmes des chaînes de France Télévisions reste toujours possible et les grands rendez-vous sportifs, notamment le football, le rugby, le tennis, le cyclisme sont désormais tous diffusés en direct par satellite depuis Paris. Tous les mois, Wallis et Futuna La 1re échange avec les stations de Nouméa et Tahiti des magazines couvrant le Pacifique sud et rediffuse chaque matin les JT de Nouvelle-Calédonie La 1re et Polynésie La 1re. De même, un journal télévisé hebdomadaire de Wallis et Futuna La 1re est repris toutes les semaines par France Ô.

Émissions

  • JT Wallis et Futuna : journal télévisé local quotidien en français de treize minutes diffusé chaque soir à 19h00 proposant les principales nouvelles d’actualité locale. Une seconde édition de treize minutes en wallisien est proposée à 19h15 après la météo. Les éditions du week-end sont réalisées tout en images.
  • L'invité de la semaine : émission d'entretien avec un invité diffusée chaque samedi de 19h15 à 19h45 et rediffusée le dimanche de 12h00 à 12h30.

Diffusion

Wallis et Futuna La 1re fut diffusée pendant 25 ans sur le réseau analogique hertzien UHF SECAM des deux îles via sept émetteurs TDF qui ont tous été éteints le vers 10h, date du passage définitif de Wallis et Futuna au tout numérique terrestre.

Wallis et Futuna La 1re est diffusée dans la collectivité de Wallis et Futuna sur le premier canal du multiplex ROM 1 de la TNT sur sept émetteurs TDF (Sigave-Apipi sur le canal 21, Sigave-Mont Utulimu sur le canal 25, Sigave-Nuku sur le canal 24, Sigave-Sausau-Leava sur le canal 23, Alo-Mont Mamati sur le canal 26, Uvéa-Pointe Matala'a sur le canal 21 et Mont Loka sur le canal 26) au standard UHF PAL MPEG-4 et au format 16/9 SDTV depuis le .

Elle est aussi diffusée par le satellite NSS 9 à 177° Ouest sur la fréquence 3922 R.

Voir aussi

Articles connexes

Liens externes

Notes et références