Vivi Gioi

Vivi Gioi
Description de l'image Vivi Gioi.jpg.
Nom de naissance Vivienne Trumpy
Surnom Cristina Gajoni
Naissance
Livourne, Toscane, Drapeau de l'Italie Italie
Nationalité Flag of Italy.svg Italienne
Décès (à 61 ans)
Profession Actrice
Films notables Chasse tragique

Vivi Gioi, née Vivienne Trumpy le à Livourne dans la région de la Toscane et morte le à Fregene, une frazione de la ville de Fiumicino situé dans la région du Latium en Italie, est une actrice italienne. Elle a utilisé à ses débuts le pseudonyme de Vivien Diesca.

Biographie

Elle débute au cinéma en 1936 sous le pseudonyme de Vivien Diesca, Diesca étant l'anagramme de De Sica, nom choisit en hommage à l'acteur Vittorio De Sica qu'elle côtoie sur le tournage de son premier film, Mais ça n'est pas une chose sérieuse. Elle apparaît une seconde fois à l'écran sous ce nom puis se retire quelques années. Elle revient finalement à Cinecittà et profite de l'euphorie de l'époque, dite des téléphones blancs, pour apparaître dans de nombreuses comédies et drames sous le nouveau pseudonyme de Vivi Gioi.

Elle continue sa carrière malgré la Seconde Guerre mondiale puis obtient finalement la reconnaissance du public et de la critique avec le film Chasse tragique (Caccia tragica) de Giuseppe De Santis en 1947. Elle y interprète une ancienne collaboratrice qui est surnommé Lili Marlene en référence à la chanson Lili Marleen de Lale Andersen et qui est désormais à la tête d'une armée de brigands en Italie, que la population locale va chercher à détruire pour se protéger. Elle remporte avec ce rôle un ruban d'argent de la meilleure actrice dans un second rôle en 1948. Elle incarne à nouveau un personnage proche du régime nazi dans le film Femmes sans nom (Donne senza nome) de Géza von Radványi en 1950 et apparaît également dans quelques drames du courant néo-réaliste, principalement dans des rôles secondaires.

En marge du cinéma qui lui offre désormais moins de rôles, elle se dirige vers le théâtre et combine les deux activités. En 1963, elle interprète le rôle de Rachele Guidi, la femme de Benito Mussolini dans le film Le Procès de Vérone (Il processo di Verona) de Carlo Lizzani puis termine sa carrière cinématographique par deux apparitions dans des films de série B. Elle décède à l'âge de 61 ans à Livourne.

Filmographie

Au cinéma

Au théâtre

Prix et distinctions notables

Source

  • Stefano Masi et Enrico Lancia, Les seductrices du cinéma italien, Rome, Gremesse, (ISBN 88-7301-075-X), p. 34-35.

Liens externes