Vipsania Agrippina

Vipsania Agrippina,
Description de cette image, également commentée ci-après
Vipsania Agrippina
Naissance v. 36 av. J.-C.
Décès 20 ap. J.-C.
Ascendants
Conjoint
Descendants

Vipsania Agrippina, ou seulement Agrippina (morte en 20 ap. J.-C.), fille de Marcus Vipsanius Agrippa et de Pomponia, petite-fille de Pomponius Atticus. Elle fut la première épouse de Tibère, et celui-ci fut forcé de la répudier pour devenir le troisième mari de Julia Caesaris filia, veuve de son beau-père, Agrippa.

Biographie

Auguste et son père la fiancèrent à Tibère avant son premier anniversaire. En 20 av. J.-C. ou 16 av. J.-C., elle épousa Tibère. Leur fils Julius Caesar Drusus naquit en 13 av. J.-C.

Agrippa mourut en 12 av. J.-C.. Il était marié à Julia, la fille d’Auguste. Auguste força Tibère à divorcer de Vipsania et à épouser Julia. Selon ce qu’on en sait, Tibère aimait Vipsania et réprouvait Julia[1]. Vipsania était enceinte à ce moment-là et perdit le bébé à cause du choc.

Le divorce eut lieu en 11 av. J.-C. et Tibère ne cessa jamais de regretter cette action. Une fois, Tibère aperçut Vipsania et la regarda avec des yeux ardents. On prit des précautions pour qu’ils ne se rencontrent plus[1].

En 11 av. J.-C., Vipsania épousa Gaius Asinius Gallus, un sénateur, fils du fameux orateur Gaius Asinius Pollio. Ils eurent au moins six fils. Vipsania mourut en 20 ap. J.-C, quelques jours après l’ovation de son fils Drusus, qui eut lieu le 28 mai.

Tibère détestait Gallus, notamment parce que Gallus affirmait que Drusus était son fils. En 30, à l’instigation de Tibère, le sénat déclara Gallus ennemi public[2]. Il mourut de faim en prison en 33.

Descendant

Les fils connus de Vipsania et Gallus sont :

  • Gaius Asinius Pollio - Consul en 23; exécuté sur les ordres de Messaline.
  • Marcus Asinius Agrippa - Consul en 25 et mort avant la fin de 26. Tacite[3] le décrit comme « ne déméritant pas de ses ancêtres ». Son fils, Marcus Asinius Marcellus, fut consul en 54 en même temps que Marcus Acilius Aviola (au moment de la mort de l’empereur Claude).
  • Asinius Saloninus ou (Gnaeus Asinius Saloninus) mourut en 22. Tacite le décrit comme un personne éminente. Il devait épouser un des petites-filles de l’empereur Tibère[4].
  • Servius Asinius Celer. Il fut consul suffectus en 38. Il acheta un poisson à Caligula à un prix excessif. Sa mort survint probablement mi-47. Il semble avoir eu une fille du nom d'Asinia Agrippina dont l’existence est obscure.
  • Asinius Gallus ou (Lucius Asinius Gallus). Il conspira en 46 contre Claude et fut exilé[5]. Il fut réhabilité plus tard et devint consul en 62.
  • Gnaeus Asinius. Son existence nous est connue par les concitoyens de Puteoli dont il fut le bienfaiteur.

Notes et références

  1. a et b Suétone, Vie des douze Césars, Tibère, 7-3
  2. Dion Cassius, Histoire romaine, 58.3
  3. Tacite, Annales, 4.61
  4. Tacite, Annales, 3.75
  5. Dion Cassius, Histoire romaine, 60.27.5

Bibliographie

  • Christian Settipani, Continuité gentilice et continuité familiale dans les familles sénatoriales romaines à l'époque impériale, Oxford, Linacre College, Unit for Prosopographical Research, coll. « Prosopographica et Genealogica / 2 », , 597 p. (ISBN 1-900934-02-7), Addenda I - III (juillet 2000- octobre 2002).
  • Luíz Paulo Manuel de Menezes de Mello Vaz de São-Payo, A Herança Genética de Dom Afonso I Henriques (Portugal: Centro de Estudos de História da Família da Universidade Moderna do Porto, Porto, 2002).
  • Manuel Dejante Pinto de Magalhães Arnao Metello and João Carlos Metello de Nápoles, Metellos de Portugal, Brasil e Roma, Torres Novas, 1998