Villers-Guislain

Villers-Guislain
Villers-Guislain
La mairie et le monument aux morts.
Blason de Villers-Guislain
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Hauts-de-France
Département Nord
Arrondissement Cambrai
Canton Le Cateau-Cambrésis
Intercommunalité Communauté d'agglomération de Cambrai
Maire
Mandat
Gérard Allart
2014-2020
Code postal 59297
Code commune 59623
Démographie
Gentilé Guislanais, Guislanaises
Population
municipale
694 hab. (2016 en diminution de 2,8 % par rapport à 2011)
Densité 62 hab./km2
Géographie
Coordonnées 50° 02′ 27″ nord, 3° 09′ 23″ est
Altitude Min. 86 m
Max. 141 m
Superficie 11,27 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Nord

Voir sur la carte administrative du Nord
City locator 14.svg
Villers-Guislain

Géolocalisation sur la carte : Nord

Voir sur la carte topographique du Nord
City locator 14.svg
Villers-Guislain

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Villers-Guislain

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Villers-Guislain

Villers-Guislain est une commune française située dans le département du Nord (59), en région Hauts-de-France.

Géographie

Situation

Communes limitrophes

Communes limitrophes de Villers-Guislain
Gonnelieu Banteux
Gouzeaucourt Villers-Guislain Honnecourt-sur-Escaut
Heudicourt Épehy

Toponymie

Le village est mentionné au long des XIIe au XIVe siècles sous les noms Viliers Gueisein, Villarium Gisleni, Vilers-Gienlain, Vilers le Ghislain, Villare Gilleni. Le nom Guislain vient sans doute d'un de ses anciens seigneurs[1] et a sans doute servi à le distinguer du village voisin de Villers-Outréaux[2].

Histoire

La guerre 1914-1918

Comme d'autres villages de la région, Villers-Guislain est sorti meurtri de la Grande Guerre car le village a été entièrement détruit [3].
Le 27 août 1914, soit moins d'un mois après la déclaration de guerre, l'armée française bat en retraite vers l'ouest et les Allemands arrivent à Villers-Guislain. Dès lors commença l'occupation allemande qui dura jusqu'en mars 1917. Le front se situant à une vingtaine de kilomètres à l'ouest de Péronne et Bapaume, l'activité des occupants consistait principalement à assurer le logement des combattants et l'approvisionnement en nourriture. Toutes les personnes valides devaient effectuer des travaux agricoles ou d'entretien. Le village servait de base arrière pour soigner les blessés. En février 1917, le général Hindenburg décida de la création d'une ligne défense à l'arrière du front ; lors du retrait des troupes allemandes, tous les villages seraient détruits pour ne pas servir d'abri aux troupes franco-anglaises. En mars 1917, Villers-Guislain se trouvant juste à l'avant de cette ligne, les habitants sont évacués vers la Belgique et les maisons sont pillées et incendiées, le village est systématiquement détruit. L'église, la mairie, les écoles et toutes les maisons sont dynamitées et les arbres sciés à 1 m de hauteur[4].
Le village, vidé de ses habitants, reste occupé par les Allemands ; il sera le théâtre de nombreux combats en mars, avril et août 1917 [5].Les ruines du village seront plusieurs fois reprises par chaque camp et ce n'est qu'à partir du 20 septembre 1918, lors de la bataille de la ligne Hindenburg que Villers-Guislain, après une dizaine de jours d'âpres combats sera définitivement libéré par les britanniques[6]. Plus de 1000 soldats britanniques furent tués lors des combats pour libérer le secteur de Villers-Guislain. Ils reposent dans les cinq cimetières militaires situé sur le territoire de la commune :Gauche Wood Cemetery, Meath Cemetery, Targelle Ravine British Cemetery, Villers-Guislain Communal Cemetery, Villers Hill British Cemetery.
Sur le Monument aux Morts sont écrits les noms des 70 soldats guislanais Morts pour la France ainsi que celui de 5 victimes civiles[7].

Le 8 avril 1920, la commune connait un dramatique accident, fréquent en cette période dans la région, directement lié à la guerre, aux munitions non explosées présentes dans de nombreux endroits ː un tracteur fait exploser des mines, ce qui provoque la mort de neuf personnes[8].
Vu les souffrances endurées par la population pendant les quatre années d'occupation et les dégâts aux constructions[9], la commune s'est vu décerner la Croix de guerre 1914-1918 (France) le 18 septembre 1920.
Après l'armistice, une partie de la population revint peu à peu s'installer et commença alors une longue période de reconstruction d'une dizaine d'années, mais de 1 732 habitants en 1911, Villers-Guislain n'en comptait plus que 721 en 1921, soit moins de la moitié.

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.


Héraldique

Armes de Villers-Guislain

Les armes de la commune de Villers-Guislain se blasonnent ainsi :
Tiercé en pal : au premier d'azur au lys d'argent, au deuxième de gueules à la demi-aigle bicéphale d'argent en chef et à la demi-croix potencée du même en pointe, le tout mouvant de dextre, au troisième d'or aux trois barres d'azur.[11]

Politique et administration

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
mars 2008 Claude Mory    
En cours Gérard Allart    
Les données manquantes sont à compléter.

Population et société

Démographie

Évolution démographique

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[12]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2008[13].

En 2016, la commune comptait 694 habitants[Note 1], en diminution de 2,8 % par rapport à 2011 (Nord : +0,95 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
1 2741 3211 4421 7211 9842 0182 0512 0732 025
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
2 0402 0362 0832 1402 0801 9541 8641 8461 737
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
1 7061 6821 732712943897887761802
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2008
780809791767659641694702710
2013 2016 - - - - - - -
692694-------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[14] puis Insee à partir de 2006[15].)
Histogramme de l'évolution démographique

Pyramide des âges

Pyramide des âges à Villers-Guislain en 2007 en pourcentage[16].
HommesClasse d’âgeFemmes
0,8 
90 ans ou +
1,4 
5,1 
75 à 89 ans
9,0 
12,5 
60 à 74 ans
15,1 
19,3 
45 à 59 ans
19,0 
22,9 
30 à 44 ans
21,3 
20,1 
15 à 29 ans
12,3 
19,3 
0 à 14 ans
21,8 
Pyramide des âges du département du Nord en 2007 en pourcentage[17].
HommesClasse d’âgeFemmes
0,2 
90 ans ou +
0,7 
4,6 
75 à 89 ans
8,2 
10,4 
60 à 74 ans
11,9 
19,8 
45 à 59 ans
19,5 
21,0 
30 à 44 ans
19,9 
22,5 
15 à 29 ans
20,9 
21,5 
0 à 14 ans
18,9 

Lieux et monuments

L'église.

Personnalités liées à la commune

Pour approfondir

Bibliographie

  • Louis Boniface, Etude sur la signification des noms topographiques de l'arrondissement de Cambrai, Valenciennes, Impr. Louis Henry, (lire en ligne)
  • Eugène Mannier, Études étymologiques, historiques et comparatives sur les noms des villes, bourgs et villages du département du Nord, Paris, Auguste Aubry, Libraire-Éditeur, (lire en ligne).

Articles connexes

Liens externes

  • Site officiel
  • Villers-Guislain sur le site de l'Institut géographique national
  • Localisation de Villers-Guislain sur une carte de France et communes limitrophes
  • Plan de Villers-Guislain sur Mapquest

Notes et références

Notes

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2019, millésimée 2016, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2018, date de référence statistique : 1er janvier 2016.

Références

Insee

  • Dossier relatif à la commune, [lire en ligne]

Autres références

  1. Mannier 1861, p. 315
  2. Boniface 1866, p. 312
  3. https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/btv1b8593479g/f1.item.r=carte%20sp%C3%A9ciale%20des%20r%C3%A9gions%20d%C3%A9vast%C3%A9es.zoom
  4. http://www.carto1418.fr/target/19170316.html
  5. https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k64665094/f6.image.r=Villers-Guislain?rk=128756;0
  6. https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k75509641/f1.item.r=Villers-Guislain.zoom
  7. https://www.geneanet.org/gallery/?action=detail&id=159273&individu_filter=DUBOIS&rubrique=monuments
  8. Cent ans de vie dans la région, Tome II ː 1914-1939, La Voix du Nord éditions, n° hors série du 17 février 1999, p. 41
  9. https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/btv1b8593481j/f1.item.zoom
  10. GASO - Banque du blason - 59623
  11. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  12. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  13. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  14. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015 et 2016.
  15. « Évolution et structure de la population à Villers-Guislain en 2007 », sur le site de l'Insee (consulté le 1er août 2010)
  16. « Résultats du recensement de la population du Nord en 2007 » [archive du ], sur le site de l'Insee (consulté le 1er août 2010)