Viktor Troicki

Viktor Troicki
Image illustrative de l'article Viktor Troicki
Carrière professionnelle
2006
Nationalité Drapeau de la Serbie Serbie
Naissance (31 ans)
Drapeau : République fédérative socialiste de Yougoslavie Belgrade
Taille / poids 1,93 m (6 4) / 86 kg (189 lb)
Prise de raquette Droitier, revers à deux mains
Entraîneur Jack Reader
Gains en tournois 8 060 087 $
Palmarès
En simple
Titres 3
Finales perdues 6
Meilleur classement 12e (06/06/2011)
En double
Titres 2
Finales perdues 1
Meilleur classement 49e (25/10/2010)
Meilleurs résultats en Grand Chelem
Aust. R-G. Wim. US.
Simple 1/16 1/8 1/8 1/16
Double 1/16 1/4 1/8 1/16
Titres par équipe nationale
Coupe Davis 1 (2010)
World Team Cup 2 (2009, 2012)

Viktor Troicki (prononcer Troït'ski), né le à Belgrade, est un joueur de tennis serbe, professionnel depuis 2006.

Biographie

Ses grands-parents paternels sont d’origine russe. Ils ont en effet émigré de Tver et Rostov-sur-le-Don jusqu'en Serbie pendant la Grande Guerre, en 1917[1].

Carrière

Junior

Sur le circuit junior, Troicki a joué 99 matchs de simple pour 68 victoires (et 52 victoires en 72 matchs de double) et fut no 10 au classement mondial junior en octobre 2004.

En 2004 à l'US Open juniors, il bat Gaël Monfils au 3e tour alors que celui-ci venait de remporter les trois premiers tournois du Grand Chelem Junior de l'année.

Sa meilleure performance en Grand Chelem junior est un quart de finale à l'US Open en 2004.

2003 - 2007 : vers le niveau professionnel

À partir de 2003, Viktor Troicki commence à jouer des tournois Futures en Serbie, et gagne son premier à Niš. Il remporte aussi son premier tournoi Challenger à Belgrade le 20 janvier 2005 où il bat en finale l'Italien Fabio Colangelo (6-2, 6-1).

Il fait ses débuts sur le circuit ATP en octobre 2006 à Tokyo où, après être sorti des qualifications, il se défait au 1er tour de Fernando Vicente (6-7, 6-4, 6-2) avant de se faire éliminer par Roger Federer (7-6, 7-6), alors no 1 mondial et qui remportera le tournoi par la suite.

En juillet 2007, à Umag, toujours issu des qualifications, il bat au 2e tour le no 3 mondial d'alors Novak Djokovic. Il atteint ensuite sa première demi-finale où il est battu par Andrei Pavel.

2008 : première finale ATP

Après avoir joué les qualifications, Viktor Troicki intègre pour la première fois le tableau final d'un Grand Chelem lors de l'Open d'Australie. Confronté au premier tour contre la tête de série no 2 Rafael Nadal, il se procure une balle de premier set mais cède quand même en 3 sets (63-7, 5-7, 1-6).

Par la suite, il représente la Serbie en Coupe Davis contre la Russie. Alors que son équipe est menée 1 à 0, il perd son match contre Nikolay Davydenko (1-6, 6-1, 3-6, 6-1, 2-6). Lors du dernier match de la rencontre (sans enjeu car la Russie a déjà gagné), il gagne contre Dmitri Toursounov (7-6, 4-6, 6-3).

Il apparaît ensuite au Masters de Miami où il perd au deuxième tour contre Andy Roddick, non sans avoir remporté un set (7-5, 2-6, 4-6). Puis il prend part à l'Open de Barcelone mais abandonne dès son premier tour contre Nicolás Almagro (2-6, ab.). Lors de son premier Roland-Garros, il perd dès le premier tour contre Marc Gicquel (4-6, 3-6, 6-4, 5-7). Il participe après cela à trois tournois consécutifs : au Queen's (défaite au 2e tour contre David Nalbandian) puis à Bois-le-Duc (défaite en quarts de finale contre Guillermo Cañas). Enfin, à Wimbledon, il échoue au 2e tour contre Radek Štěpánek après avoir remporté les deux premiers sets (7-6, 7-6, 3-6, 1-6, 2-6).

Comme l'année précédente, il défend ses chances lors de l'Open d'Umag mais est battu au deuxième tour par Carlos Moyà.

Lors de la tournée américaine en août, Troicki atteint sa première finale ATP au Classic de Washington où il est battu par l'Argentin Juan Martín del Potro. À l'US Open, il bat successivement Carsten Ball (7-6, 6-0, 6-1) et Philipp Kohlschreiber sur abandon (2-6, 6-3, 6-4, 3-0, ab.) avant de perdre contre le no 1 mondial Rafael Nadal.

En septembre, il joue de nouveau avec la Serbie en barrages de la Coupe Davis contre la Slovaquie. Grâce à ses victoires en double avec Nenad Zimonjić et en simple contre Lukáš Lacko, il contribue au succès de son équipe.

Il joue ensuite trois tournois consécutifs en Asie : il perd au deuxième tour de l'Open de Thaïlande contre Jürgen Melzer, puis en quarts de finale à Tokyo et à Moscou (respectivement face à Andy Roddick et Mischa Zverev).

Victor Troicki termine l'année avec des défaites au premier tour de l'Open de Saint-Pétersbourg et du Masters de Paris-Bercy. Il est alors 56e mondial.

2009 : deuxième finale ATP

En janvier 2009, Viktor Troicki perd au premier tour de l'Open de Doha contre Victor Hănescu puis en quart de finale du tournoi d'Auckland face à Juan Martín del Potro. Il est ensuite éliminé au 2e tour de l'Open d'Australie par Tommy Robredo (6-1, 6-3, 6-0). Après cela, il parvient en demi-finale à Zagreb mais perd face au futur vainqueur du tournoi Marin Čilić (6-2, 7-5), puis il remporte le tournoi Challenger de Belgrade.

En mars, Troicki représente la Serbie à la Coupe Davis face à l'Espagne : associé à Nenad Zimonjić, il remporte le double face à Feliciano López et Tommy Robredo. Puis, même si son équipe a déjà perdu la rencontre, il joue le dernier simple qu'il perd contre David Ferrer.

Il prend ensuite part à quatre Masters successifs : il s'incline au troisième tour d'Indian Wells, en huitièmes de finale à Miami, au premier tour de Monte-Carlo et au deuxième tour de Rome. Il participe par la suite dans son pays à l'Open de Belgrade où son compatriote Novak Djokovic l'élimine en quart de finale. Au Masters de Madrid, il est éliminé dès son entrée en lice. Il représente la Serbie lors de la World Team Cup et, notamment en battant Rainer Schüttler en finale, contribue au titre de son équipe. Enfin, à Roland-Garros, il perd au deuxième tour contre Juan Martín del Potro après avoir éliminé en 5 sets et presque 4 heures de jeu le Polonais Łukasz Kubot au premier tour.

À Wimbledon, Troicki est pour la première fois de sa carrière tête de série dans un tournoi du Grand Chelem : tête de série no 30, il bat successivement Brian Dabul en 3 sets et Daniel Gimeno-Traver en 5 sets avant de s'incliner au 3e tour contre le no 3 mondial Andy Murray (6-2, 6-3, 6-4). Il dispute ensuite le tournoi de Hambourg il est contraint d'abandonner en quart de finale face au futur finaliste de l'épreuve Paul-Henri Mathieu à cause d'une blessure au pied due à une chute au début du match. Cette blessure lui fait ensuite perdre quatre matchs consécutifs : à Umag contre Máximo González, à Washington contre Marc Gicquel (abandon au bout de 3 jeux), au Masters du Canada contre David Ferrer, à Cincinnati contre Radek Štěpánek (abandon au début du 2e set). C'est à l'US Open qu'il met fin à cette disette : alors tête de série no 30, il se défait du lucky loser Peter Luczak en cinq sets. Mais au 2e tour, il est éliminé en quatre sets par Julien Benneteau. Enfin, lors des barrages de la Coupe Davis, il gagne ses deux matchs de simple et contribue donc au succès de la Serbie contre l'Ouzbékistan (5-0).

Fin septembre à l'Open de Thaïlande, il participe à la deuxième finale de sa carrière où il est éliminé en deux sets par Gilles Simon. Il prend ensuite part à l'Open de Chine mais est confronté dès le deuxième tour à son compatriote Novak Djokovic, tête de série no 2 et futur vainqueur du tournoi et perd en deux sets secs. Au Masters de Shanghai, Gilles Simon lui inflige une deuxième défaite en huit jours, cette fois-ci au 2e tour (6-3, 6-4). Il se fait ensuite surprendre dès le premier tour de l'Open de Saint-Pétersbourg par le Slovaque Karol Beck (7-64, 4-6, 6-4), ce qui est sa 10e défaite au premier tour en 26 tournois disputés. À Bâle, il élimine Benjamin Becker avant d'être sorti au 2e tour par Marin Čilić dans un match très serré (7-67, 68-7, 7-66). Sa saison se termine avec le Masters de Paris-BercyRadek Štěpánek l'élimine au 2e tour. Il se trouve alors au 29e rang mondial.

2010 - Premier titre ATP et victoire en Coupe Davis

Viktor Troicki débute sa saison 2010 à l'Open de Doha où il est tête de série no 4 : après des victoires sur Daniel Gimeno-Traver, Olivier Rochus puis Łukasz Kubot, il se fait éliminer par Rafael Nadal en demi-finale. À Sydney, il est battu par Márcos Baghdatís au deuxième tour. Il s'arrête au même stade de la compétition à l'Open d'Australie face à Florian Mayer (4-6, 6-4, 7-62, 6-1). Lors du tournoi de Zagreb début février, il parvient jusqu'en quart de finale où il se fait sortir par Michael Berrer, puis il participe au tournoi de Rotterdam où il déclare forfait dès son premier tour contre Jürgen Melzer à cause d'une blessure au coude. À Dubaï, il perd au deuxième tour face à Novak Djokovic malgré le gain du premier set. En mars, il participe au Masters d'Indian Wells et se hisse jusqu'au quatrième tour en n'ayant joué et gagné qu'un seul jeu : en effet, alors tête de série no 29, il n'intègre le tableau final qu'au deuxième tour où il bénéficie de l'abandon de Pablo Cuevas après un seul jeu joué, puis son adversaire Nikolay Davydenko déclare forfait avant même le début du quatrième tour. Troicki perd ensuite contre Tomáš Berdych (6-1, 6-3). Au Masters de Miami, il est sorti par David Nalbandian dès son entrée en lice au deuxième tour (6-3, 4-6, 6-4).

Viktor Troicki débute sa saison sur terre battue avec le Masters de Monte-Carlo 2010 mi-avril où il perd son deuxième tour contre Tommy Robredo, tête de série no 12.

En septembre, il décroche son premier titre en double à Bangkok au côté de Christopher Kas. Trois semaines plus tard, il participe à une autre finale de double à Moscou, mais y remporte surtout son premier titre ATP en simple en gagnant la finale contre Márcos Baghdatís (3-6, 6-4, 6-3).

De plus, Troicki participe de nouveau à la Coupe Davis. La Serbie atteint cette année-là la finale pour la première fois de son histoire et dispute le titre contre la France. Alors que Troicki ne devait initialement pas jouer en simple, la défaite en trois sets de son compatriote Janko Tipsarević contre Gaël Monfils mène à sa sélection. Alors que les deux équipes sont à égalité (2 à 2), Viktor Troicki apporte le point décisif pour la Serbie en battant Michaël Llodra (6-2, 6-2, 6-3) lors du 5e et dernier match. Le Serbe prend ainsi sa revanche contre Llodra après sa perte du match de double avec Nenad Zimonjić contre Arnaud Clément et lui. La Serbie remporte ainsi sa première Coupe Davis, ce que l'entraîneur serbe Bogdan Obradović décrit comme « le triomphe sportif le plus important de l'histoire de la Serbie »[2].

2011 : huitième à Roland-Garros

Entre l'US Open 2011 et Wimbledon 2012, il enchaîne sept matchs en cinq sets.

2012 : huitième à Wimbledon

2013 - 2014 : période noire puis retour à la compétition

Le 25 juillet 2013, il est suspendu 18 mois pour violation de la réglementation antidopage. En effet, il avait refusé le 15 avril 2013 lors du tournoi de Monte-Carlo de se soumettre à un prélèvement sanguin[3]. Le 6 novembre 2013, à la suite de l'analyse de son cas par le TAS, sa suspension est réduite à 12 mois. Elle prendra fin le 15 juillet 2014[4].

Troicki revient donc sur le circuit ATP le 21 juillet 2014. Il est alors retombé à la 847e place mondiale. Lors de l'Open de Gstaad, après des victoires sur Dominic Thiem et Andrey Golubev, il s'incline en quarts de finale contre Fernando Verdasco. Il joue ensuite cinq tournois Challenger et en remporte deux à Côme et Banja Luka.

Fin septembre, il prend part à l'Open de Shenzhen où il bat la tête de série no 1 David Ferrer avant de s'incliner en quarts de finale contre le Colombien Santiago Giraldo. En battant Ferrer, c'est le 4e top 10 de sa carrière qu'il bat, 5 ans après le dernier. Il termine l'année à la 102e place mondiale.

2015 - Deuxième titre ATP et huitième à Wimbledon

En janvier, au tournoi de Sydney, issu des qualifications, il arrive à se hisser en finale. Il bat consécutivement Martin Kližan tête de série no 8, Pablo Andújar, Simone Bolelli et le Luxembourgeois Gilles Müller. Lors de cette finale, il bat un autre qualifié Mikhail Kukushkin (6-2, 6-3). C'est la première fois sur le circuit ATP que deux joueurs issus des qualifications s'affrontent à ce niveau de la compétition[5]. Il s'agit de son deuxième titre ATP en simple, le premier depuis sa suspension de 12 mois qui a pris fin six mois auparavant[6]. À l'Open d'Australie, il atteint le troisième tour, en battant Jiří Veselý et Leonardo Mayer, mais perd contre la tête de série no 7 Tomáš Berdych (6-4, 6-3, 6-4).

Lors de la saison sur herbe à Stuttgart, il se hisse en finale pour disputer la 7e de sa carrière. Il y bat Borna Ćorić en deux sets sec, Alexander Zverev en trois et Sam Groth en deux. En demi-finale, il affronte Marin Čilić, tête de série no 2 et 9e mondial et gagne son match au bout du suspense en près de deux heures et demie sur le score de (6-3, 61-7, 7-62)[7]. En finale, il perd cependant 7-63, 6-3 contre Rafael Nadal. La semaine suivante, au Queen's, il affronte à nouveau 4 jours après leur dernière confrontation le Croate Čilić qu'il bat à nouveau 68-7, 6-2, 6-3 mais cette fois-ci au deuxième tour et en tout juste deux heures de jeu. Puis il bat John Isner (7-65, 6-3), 18e mondial[8]. Mais en demi-finale, il bute contre Andy Murray (6-3, 7-64) dans un match qui s'est déroulé sur deux jours à cause de la pluie.

À Wimbledon, il atteint les huitièmes de finale (son premier depuis Roland-Garros 2013), et son meilleur résultat pour ce Grand Chelem[9]. Il bat notamment, en quatre manches, le tombeur de Rafael Nadal au tour précédent, Dustin Brown au troisième tour. Mais il perd contre Vasek Pospisil, alors qu'il menait deux sets à rien (6-4, 7-64), il lâche petit à petit pour perdre les trois suivants (6-4, 6-3, 6-3) et le match.

2016 - Troisième titre ATP

En janvier, il défend son titre au tournoi de Sydney contre le Bulgare Grigor Dimitrov et s'impose 2-6, 6-1, 7-67, signant ainsi son 3e titre ATP en simple[10]. À l'Open d'Australie, il atteint le troisième tour, en battant Daniel Muñoz de la Nava difficilement alors qu'il était mené deux sets à rien, et le qualifié Tim Smyczek, avant de tomber sèchement contre la tête de série no 13 Milos Raonic (6-2, 6-3, 6-4).

En février, il atteint la finale au tournoi de Sofia avec deux premiers matchs faciles et une demi-finale plus compliquée face à Martin Kližan en trois manches (4-6, 6-3, 7-5) en plus de 2 h 20. Mais perdra en deux manches contre Roberto Bautista-Agut.

Il atteint son troisième huitième de finale à Roland-Garros en battant notamment Grigor Dimitrov (2-6, 6-3, 5-7, 7-5, 6-3) au premier tour et Gilles Simon, sa bête noire, mais profitant de la fatigue du Français et s'imposant assez facilement (6-4, 6-2, 6-2)[11]. Il perd ensuite face au Suisse Stanislas Wawrinka, 4e mondial et tenant du titre, malgré deux premiers sets très serrés (7-65, 67-7, 6-3, 6-2).

Lors du tournoi de Wimbledon, il se distingue tristement en insultant copieusement l'arbitre durant le match du 2e tour l'opposant à l'Espagnol Albert Ramos[12]. Il perd le match en cinq manches.

Palmarès

Titres en simple messieurs

No Date Nom et lieu du tournoi Catégorie Dotation Surface Finaliste Score
1 18-10-2010 Drapeau : Russie Kremlin CupMoscou ATP 250 1 000 000 $ Dur (int.) Drapeau : Chypre Márcos Baghdatís 3-6, 6-4, 6-3 Parcours
2 11-01-2015 Drapeau : Australie Apia InternationalSydney ATP 250 439 405 $ Dur (ext.) Drapeau : Kazakhstan Mikhail Kukushkin 6-2, 6-3 Parcours
3 10-01-2016 Drapeau : Australie Apia International, Sydney ATP 250 461 330 $ Dur (ext.) Drapeau : Bulgarie Grigor Dimitrov 2-6, 6-1, 7-67 Parcours

Finales en simple messieurs

No Date Nom et lieu du tournoi Catégorie Dotation Surface Vainqueur Score
1 11-08-2008 Drapeau : États-Unis Legg Mason Tennis ClassicWashington Int' Series 483 000 $ Dur (ext.) Drapeau : Argentine Juan Martín del Potro 6-3, 6-3 Parcours
2 28-09-2009 Drapeau : Thaïlande PTT Thailand OpenBangkok ATP 250 551 000 $ Dur (int.) Drapeau : France Gilles Simon 7-5, 6-3 Parcours
3 10-01-2011 Drapeau : Australie Medibank InternationalSydney ATP 250 422 300 $ Dur (ext.) Drapeau : France Gilles Simon 7-5, 7-64 Parcours
4 17-10-2011 Drapeau : Russie Kremlin CupMoscou ATP 250 725 000 $ Dur (int.) Drapeau : Serbie Janko Tipsarević 6-4, 6-2 Parcours
5 08-06-2015 Drapeau : Allemagne MercedesCupStuttgart ATP 250 574 965 Gazon (ext.) Drapeau : Espagne Rafael Nadal 7-63, 6-3 Parcours
6 01-02-2016 Drapeau : Bulgarie Garanti Koza Sofia OpenSofia ATP 250 463 520 $ Dur (int.) Drapeau : Espagne Roberto Bautista-Agut 6-3, 6-4 Parcours

Titres en double messieurs

No Date Nom et lieu du tournoi Catégorie Dotation Surface Partenaire Finalistes Score
1 27-09-2010 Drapeau : Thaïlande PTT Thailand Open
 Bangkok
ATP 250 551 000 $ Dur (int.) Drapeau : Allemagne Christopher Kas Drapeau : Israël Jonathan Erlich
Drapeau : Autriche Jürgen Melzer
6-4, 6-4 Parcours
2 06-02-2017 Drapeau : Bulgarie Garanti Koza Sofia Open
 Sofia
ATP 250 482 060 Dur (int.) Drapeau : Serbie Nenad Zimonjić Drapeau : Russie Mikhail Elgin
Drapeau : Russie Andrey Kuznetsov
6-4, 6-4 Parcours

Finale en double messieurs

No Date Nom et lieu du tournoi Catégorie Dotation Surface Vainqueurs Partenaire Score
1 18-10-2010 Drapeau : Russie Kremlin Cup
 Moscou
ATP 250 1 000 000 $ Dur (int.) Drapeau : Russie Igor Kunitsyn
Drapeau : Russie Dmitri Toursounov
Drapeau : Serbie Janko Tipsarević 7-68, 6-3 Parcours

Parcours dans les tournois du Grand Chelem

En simple

Année Open d'Australie Internationaux de France Wimbledon US Open
2008 1er tour (1/64) Drapeau : Espagne Rafael Nadal 1er tour (1/64) Drapeau : France Marc Gicquel 2e tour (1/32) Drapeau : République tchèque Radek Štěpánek 3e tour (1/16) Drapeau : Espagne Rafael Nadal
2009 2e tour (1/32) Drapeau : Espagne Tommy Robredo 2e tour (1/32) Drapeau : Argentine J.M. del Potro 3e tour (1/16) Drapeau : Royaume-Uni Andy Murray 2e tour (1/32) Drapeau : France Julien Benneteau
2010 2e tour (1/32) Drapeau : Allemagne Florian Mayer 3e tour (1/16) Drapeau : Russie Mikhail Youzhny 2e tour (1/32) Drapeau : Autriche Jürgen Melzer 1er tour (1/64) Drapeau : Serbie Novak Djokovic
2011 3e tour (1/16) Drapeau : Serbie Novak Djokovic 1/8 de finale Drapeau : Royaume-Uni Andy Murray 2e tour (1/32) Drapeau : Taipei chinois Lu Yen-hsun 1er tour (1/64) Drapeau : Colombie Alejandro Falla
2012 2e tour (1/32) Drapeau : Kazakhstan M. Kukushkin 2e tour (1/32) Drapeau : Italie Fabio Fognini 1/8 de finale Drapeau : Serbie Novak Djokovic 1er tour (1/64) Drapeau : Allemagne C-M. Stebe
2013 1er tour (1/64) Drapeau : République tchèque Radek Štěpánek 1/8 de finale Drapeau : France J-W. Tsonga 3e tour (1/16) Drapeau : Russie Mikhail Youzhny
2014
2015 3e tour (1/16) Drapeau : République tchèque Tomáš Berdych 2e tour (1/32) Drapeau : Italie Simone Bolelli 1/8 de finale Drapeau : Canada Vasek Pospisil 3e tour (1/16) Drapeau : États-Unis Donald Young
2016 3e tour (1/16) Drapeau : Canada Milos Raonic 1/8 de finale Drapeau : Suisse S. Wawrinka 2e tour (1/32) Drapeau : Espagne A. Ramos-Viñolas 2e tour (1/32) Drapeau : États-Unis Jared Donaldson
2017 3e tour (1/16) Drapeau : Suisse S. Wawrinka 2e tour (1/32) Drapeau : Géorgie N. Basilashvili 1er tour (1/64) Drapeau : Allemagne Florian Mayer 3e tour (1/16) Drapeau : Ukraine A. Dolgopolov
  • À droite du résultat, se trouve le nom de l'ultime adversaire.

En double

Année Open d'Australie Internationaux de France Wimbledon US Open
2008 1/4 de finale
Drapeau : Serbie J. Tipsarević
Drapeau : Russie I. Kunitsyn
Drapeau : Russie D. Toursounov
2e tour (1/16)
Drapeau : Serbie J. Tipsarević
Drapeau : Autriche A. Peya
Drapeau : Allemagne P. Petzschner
1er tour (1/32)
Drapeau : Allemagne D. Gremelmayr
Drapeau : Argentine E. Schwank
Drapeau : Italie P. Starace
2009 1er tour (1/32)
Drapeau : Serbie J. Tipsarević
Drapeau : Argentine L. Arnold Ker
Drapeau : Argentine J. Mónaco
1/8 de finale
Drapeau : Allemagne C. Kas
Drapeau : Pologne Ł. Kubot
Drapeau : Autriche O. Marach
2010 1er tour (1/32)
Drapeau : Suisse M. Chiudinelli
Drapeau : Russie I. Kunitsyn
Drapeau : Israël Dudi Sela
2e tour (1/16)
Drapeau : Serbie D. Vemić
Drapeau : Mexique S. González
Drapeau : États-Unis T. Rettenmaier
1er tour (1/32)
Drapeau : Allemagne C. Kas
Drapeau : Pays-Bas T. de Bakker
Drapeau : Pays-Bas Robin Haase
1er tour (1/32)
Drapeau : Allemagne M. Berrer
Drapeau : Argentine M. González
Drapeau : Espagne S. Ventura
2011 2e tour (1/16)
Drapeau : Serbie J. Tipsarević
Drapeau : République tchèque F. Čermák
Drapeau : Slovaquie F. Polášek
2012 2e tour (1/16)
Drapeau : Ukraine S. Stakhovsky
Drapeau : Autriche J. Knowle
Drapeau : Slovaquie F. Polášek
2013 1er tour (1/32)
Drapeau : République tchèque Lukáš Rosol
Drapeau : Italie F. Cipolla
Drapeau : Italie A. Seppi
2e tour (1/16)
Drapeau : Italie A. Seppi
Drapeau : Espagne M. Granollers
Drapeau : Espagne Marc López
1er tour (1/32)
Drapeau : Australie B. Tomic
Drapeau : Bulgarie G. Dimitrov
Drapeau : Danemark F. Nielsen
2014
2015 1er tour (1/32)
Drapeau : Russie M. Youzhny
Drapeau : Autriche A. Peya
Drapeau : Brésil B. Soares
1er tour (1/32)
Drapeau : Serbie F. Krajinović
Drapeau : Inde R. Bopanna
Drapeau : Roumanie F. Mergea
1er tour (1/32)
Drapeau : Serbie D. Lajović
Drapeau : Inde L. Paes
Drapeau : Canada D. Nestor
1er tour (1/32)
Drapeau : Serbie D. Lajović
Drapeau : Luxembourg Gilles Müller
Drapeau : Pakistan A-U-H. Qureshi
2016 1er tour (1/32)
Drapeau : Serbie D. Lajović
Drapeau : Australie Sam Groth
Drapeau : Australie L. Hewitt
1er tour (1/32)
Drapeau : Pays-Bas Robin Haase
Drapeau : Croatie Ivan Dodig
Drapeau : Brésil M. Melo
2e tour (1/16)
Drapeau : Serbie D. Lajović
Drapeau : République tchèque R. Štěpánek
Drapeau : Serbie N. Zimonjić
2e tour (1/16)
Drapeau : Serbie D. Lajović
Drapeau : États-Unis N. Monroe
Drapeau : États-Unis D. Young
2017 2e tour (1/16)
Drapeau : Serbie D. Lajović
Drapeau : Colombie J.S. Cabal
Drapeau : Colombie Robert Farah
1er tour (1/32)
Drapeau : Serbie J. Tipsarević
Drapeau : Royaume-Uni Jamie Murray
Drapeau : Brésil Bruno Soares
1er tour (1/32)
Drapeau : Serbie J. Tipsarević
Drapeau : Inde Leander Paes
Drapeau : Inde Purav Raja
  • Sous le résultat, le nom du (de la) partenaire ; à droite, les noms des ultimes adversaires.

Parcours dans les Masters 1000

Année Indian Wells Miami Monte-Carlo Rome Hambourg puis Madrid[13] Canada Cincinnati Madrid puis Shanghai[14] Paris
2007 1er tour
Drapeau : France A. Clément
2008 2e tour
Drapeau : États-Unis A. Roddick
1er tour
Drapeau : Croatie I. Ljubičić
2009 3e tour
Drapeau : Argentine D. Nalbandian
1/8 de finale
Drapeau : Royaume-Uni A. Murray
1er tour
Drapeau : Suisse S. Wawrinka
2e tour
Drapeau : Argentine J.M. del Potro
1er tour
Drapeau : Russie N. Davydenko
1er tour
Drapeau : Espagne D. Ferrer
1er tour
Drapeau : République tchèque R. Štěpánek
2e tour
Drapeau : France G. Simon
2e tour
Drapeau : République tchèque R. Štěpánek
2010 1/8 de finale
Drapeau : République tchèque T. Berdych
2e tour
Drapeau : Argentine D. Nalbandian
2e tour
Drapeau : Espagne T. Robredo
2e tour
Drapeau : France J-W. Tsonga
1er tour
Drapeau : Espagne N. Almagro
2e tour
Drapeau : Allemagne Kohlschreiber
2e tour
Drapeau : Serbie N. Djokovic
2011 1/8 de finale
Drapeau : Serbie N. Djokovic
1/8 de finale
Drapeau : Serbie N. Djokovic
1/4 de finale
Drapeau : Espagne D. Ferrer
2e tour
Drapeau : Italie P. Starace
1er tour
Drapeau : Allemagne F. Mayer
1/8 de finale
Drapeau : France G. Monfils
1er tour
Drapeau : Italie F. Fognini
1er tour
Drapeau : États-Unis R. Harrison
1/8 de finale
Drapeau : Serbie N. Djokovic
2012 2e tour
Drapeau : États-Unis R. Harrison
3e tour
Drapeau : Serbie N. Djokovic
2e tour
Drapeau : Royaume-Uni A. Murray
2e tour
Drapeau : France J-W. Tsonga
2e tour
Drapeau : France R. Gasquet
2e tour
Drapeau : Canada M. Raonic
1/8 de finale
Drapeau : Argentine J.M. del Potro
2e tour
Drapeau : Serbie J. Tipsarević
1er tour
Drapeau : France J. Benneteau
2013 1er tour
Drapeau : Belgique D. Goffin
2e tour
Drapeau : France J-W. Tsonga
1er tour
Drapeau : Finlande J. Nieminen
2e tour
Drapeau : Lettonie E. Gulbis
2e tour
Drapeau : Japon K. Nishikori
2014
2015 1er tour
Drapeau : Espagne A. Ramos
3e tour
Drapeau : Japon K. Nishikori
2e tour
Drapeau : États-Unis John Isner
1/8 de finale
Drapeau : Japon K. Nishikori
1er tour
Drapeau : France G. Monfils
1er tour
Drapeau : Russie M. Youzhny
1er tour
Drapeau : États-Unis Mardy Fish
2e tour
Drapeau : Suisse S. Wawrinka
1/8 de finale
Drapeau : Suisse S. Wawrinka
2016 2e tour
Drapeau : Argentine L. Mayer
3e tour
Drapeau : Belgique D. Goffin
1er tour
Drapeau : France G. Simon
2e tour
Drapeau : Japon K. Nishikori
1er tour
Drapeau : Russie An. Kuznetsov
1er tour
Drapeau : Afrique du Sud K. Anderson
1er tour
Drapeau : Croatie Marin Čilić
1/8 de finale
Drapeau : Espagne R. Bautista
2e tour
Drapeau : Japon K. Nishikori
2017 1er tour
Drapeau : Ukraine A. Dolgopolov
2e tour
Drapeau : Canada M. Raonic
1er tour
Drapeau : Uruguay P. Cuevas
2e tour
Drapeau : Allemagne A. Zverev
1er tour
Drapeau : Australie N. Kyrgios
1er tour
Drapeau : États-Unis John Isner
1/4 de finale
Drapeau : Argentine J.M. del Potro
1er tour
Drapeau : Argentine Schwartzman
  • Sous le résultat se trouve le nom de l'ultime adversaire.

Victoires sur le top 10

Toutes ses victoires sur des joueurs classés dans le top 10 de l'ATP lors de la rencontre.

Légende
Grand Chelem
Masters
Jeux olympiques
Masters 1000
500 Series
250 Series
Coupe Davis
# V.T. Tournoi Année Surface Adversaire Rang Tour Score
1 no 176 Drapeau : Croatie Umag 2007 Terre battue Drapeau : Serbie Novak Djokovic no 3 1/8 2-6, 6-4, 7-5
2 no 93 Drapeau : États-Unis Washington 2008 Dur Drapeau : États-Unis Andy Roddick no 9 1/4 0-6, 6-2, 6-4
3 no 32 Drapeau : Thaïlande Bangkok 2009 Dur (int.) Drapeau : France Jo-Wilfried Tsonga no 7 1/2 1-6, 6-2, 6-3
4 no 174 Drapeau : République populaire de Chine Shenzhen 2014 Dur (int.) Drapeau : Espagne David Ferrer no 5 1/8 6-3, 6-4
5 no 28 Drapeau : Allemagne Stuttgart 2015 Gazon Drapeau : Croatie Marin Čilić no 9 1/2 6-3, 61-7, 7-62
6 no 25 Drapeau : Royaume-Uni Queen's 2015 Gazon Drapeau : Croatie Marin Čilić no 9 1/8 68-7, 6-2, 6-3
7 no 24 Drapeau : République populaire de Chine Pékin 2015 Dur Drapeau : Canada Milos Raonic no 9 1/16 6-4, 6-4
8 no 31 Drapeau : République populaire de Chine Shanghai 2016 Dur Drapeau : Espagne Rafael Nadal no 5 1/16 6-3, 7-63
9 no 28 Drapeau : Autriche Vienne 2016 Dur (int.) Drapeau : Autriche Dominic Thiem no 9 1/8 6-2, 7-5
10 no 54 Drapeau : République populaire de Chine Shanghai 2017 Dur Drapeau : Autriche Dominic Thiem no 7 1/16 6-3, 3-6, 7-65

Classements ATP en fin de saison

Classements à l'issue de chaque saison
Année 2003 2004 2005 2006 2007 2008 2009 2010 2011 2012 2013 2014 2015 2016
Rang en simple 958 en augmentation 795 en augmentation 343 en augmentation 207 en augmentation 122 en augmentation 57 en augmentation 29 en augmentation 28 en augmentation 22 en diminution 38 en diminution 74 en diminution 102 en augmentation 22 en diminution 29
Rang en double 1188 en diminution 1624 en augmentation 495 en augmentation 280 en augmentation 259 en augmentation 146 en augmentation 70 en augmentation 55 en diminution 75 en diminution 118 en diminution 161 en diminution 1248 en augmentation 170 en augmentation 89

Source : (en) Classements de Viktor Troicki sur le site officiel de la Fédération internationale de tennis

Notes et références

  1. (sr) « Ima još nade za nas! », .
  2. « En Serbie, le tennis peine à préparer l’après-Djokovic », http://belgradexpress.cfjlab.fr/, (consulté le 21 février 2015)
  3. « Dopage: Viktor Troicki suspendu 18 mois pour violation de la réglementation », RTBF,
  4. « Le TAS réduit la suspension de Troicki », RTBF,
  5. Troicki rejoint Kukushkin, lequipe.fr
  6. Victoire de Troicki, eurosport.fr
  7. « Viktor Troicki rejoint Rafael Nadal en finale du tournoi de Stuttgart », L'Équipe, (consulté le 13 juin 2015)
  8. « Viktor Troicki rejoint Andy Murray en demies au Queen's », L'Équipe, (consulté le 19 juin 2015)
  9. « Viktor Troicki éteint Dustin Brown », L'Équipe, (consulté le 4 juillet 2015)
  10. « Sydney : Viktor Troicki conserve son titre après sa victoire sur Grigor Dimitrov », L'Équipe, (consulté le 16 janvier 2016)
  11. « Gilles Simon et Jérémy Chardy ne se verront pas en seconde semaine », Eurosport, (consulté le 27 mai 2016)
  12. « Wimbledon : Viktor Troicki pète un cable contre l'arbitre », L'Équipe, (consulté le 30 juin 2016)
  13. L'ordre chronologique des Masters 1000 de Rome, de Hambourg (jusqu'en 2008) et de Madrid (depuis 2009) a changé au cours des ans.
  14. Les Masters 1000 de Madrid (2002-2008) et de Shanghai (depuis 2009) se sont succédé.

Voir aussi

Liens externes