Vide Cocagne

Logo de la maison d'édition
Repères historiques
Création 2003
Fondée par Thierry Bedouet, Fabien Grolleau
Fiche d’identité
Siège social Nantes (France)
Spécialités Bande dessinée
Collections Mastadar, Soudain, Alimentation Générale, Épicerie fine, Sous le manteau
Langues de publication Français
Site web www.videcocagne.fr

Vide Cocagne est une maison d'édition de bande dessinée créée en 2003 par Thierry Bedouet et Fabien Grolleau.

Histoire

Vide Cocagne débute dans le fanzinat (Quartier et Soudain !) et publie ses premiers albums distribués en librairie en 2010 avec la collection Mastadar. L'activité éditoriale se développe ensuite à travers diverses collections et la revue Alimentation Générale (dirigée par Terreur Graphique. Vide Cocagne est un éditeur de bande dessinée alternative mais revendique en même temps une ligne ouverte possédant un goût prononcé pour la narration, l'humour et la bande dessinée militante (notamment à travers des collectifs engagés)[1].

À ce titre, Vide Cocagne publie en 2016 "Hôpital Public, entretiens avec le personnel hospitalier", ouvrage dans lequel sept auteurs de BD peignent le quotidien du personnel de l'hôpital de Nantes[2].

Parallèlement à l'activité éditoriale, Vide cocagne s'appuie également sur un pilier événementiel, notamment à Nantes où ils sont basés : animation d’ateliers, édition d’un journal gratuit ponctuel, organisation d’expositions, création du festival Fumetti, impulsion de la création d'une « Maison de la bande dessinée »[3], etc.

Collections

  • « Mastadar », albums réversibles présentant les travaux croisés de deux auteurs ;
  • « Sous le manteau », collection de fanzines photocopiés non distribués ;
  • « Soudain, », albums à thématiques réalistes ou sociales ;
  • « Épicerie fine », comix d'auteurs explorant leur univers sans ligne définie ;
  • « Alimentation générale », collection humoristique publiant notamment des auteurs de la revue du même nom.
  • « Grand souk », collection jeunesse

Références

  1. Maël Rannou, « Vide Cocagne : pour une BD alternative grand public », Bodoï, 11 décembre 2012, consulté le 21 octobre 2015.
  2. Sibylle LAURENT, « "Hôpital public" : quand le personnel raconte son difficile quotidien en BD, c'est très réussi », LCI,‎ (lire en ligne)
  3. Stéphanie Lechêne, « Future "Maison de la BD" à Nantes cherche lieu et nom », Mobilis, 03 juillet 2015, consulté le 21 octobre 2015

Liens externes