Vicdessos (rivière)

Ruisseau de Vicdessos
Illustration
Ruisseau de Vicdessos à Auzat.
Carte.
Cours du Vicdessos
Caractéristiques
Longueur 36,8 km [1]
Bassin 207 km2 [2]
Bassin collecteur la Garonne
Débit moyen 3,46 m3/s (Vicdessos) [2]
Nombre de Strahler 5
Organisme gestionnaire SYMAR ou syndicat mixte d'aménagement des rivières : Haute Ariège, Vicdessos, pays de Foix[3]
Régime nival
Cours
Source Pyrénées
· Localisation Auzat
· Altitude 2 471 m
· Coordonnées 42° 36′ 37″ N, 1° 25′ 58″ E
Confluence l'Ariège
· Localisation Tarascon-sur-Ariège
· Altitude 470 m
· Coordonnées 42° 50′ 45″ N, 1° 36′ 21″ E
Géographie
Principaux affluents
· Rive gauche Artigue, Suc
· Rive droite Artiès, Siguer
Pays traversés Drapeau de la France France
Département Ariège
Arrondissement Foix
Canton Sabarthès
Régions traversées Occitanie
Principales localités Tarascon-sur-Ariège

Sources : SANDRE:« O11-0400 », Géoportail, OpenStreetMap

Le Ruisseau de Vicdessos est une rivière du sud-ouest de la France, dans le département de l'Ariège dans la région Occitanie, et un affluent gauche de l'Ariège, à Tarascon-sur-Ariège, donc un sous-affluent du fleuve la Garonne.

La vallée du Vicdessos est de forte intensité hydroélectrique avec quatorze barrages et dix-sept centrales hydroélectriques, et produit 1 480 GWh, soit l'équivalent de la consommation résidentielle de l'Ariège et de l'Aude.

Géographie

Le Ruisseau de Vicdessos prend sa source dans les Pyrénées ariégeoises à deux pas de l'Andorre commune d'Auzat sous le nom de Ruisseau de Médécourbe, à 2 471 m d'altitude, du à la proximité du Pic de Médécourbe (2 914 m), puis prend le nom de Ruisseau de Soulcem et alimente le barrage de Soulcem.

De 36,8 km de longueur[1], il coule globalement du sud vers le nord puis vers le nord-est.

Il se jette dans l'Ariège, en rive gauche, à Tarascon-sur-Ariège, à 470 m d'altitude.

Communes et cantons traversés

Dans le seul département de l'Ariège, le Vicdessos traverse les huit communes suivantes, de l'amont vers l'aval, de Auzat (source), Val-de-Sos, Illier-et-Laramade, Capoulet-et-Junac, Alliat, Niaux, Quié, Tarascon-sur-Ariège (confluence).

Soit en termes de cantons, le Vicdessos, prend source conflue dans le même canton de Sabarthès, dans l'arrondissement de Foix.

Toponymie

Le nom de Vicdessos (vallée et rivière) vient de la commune de Vicdessos, issu de la racine latine vicus, petite agglomération romaine, et de dessos pouvant signifier en gascon « dessus » ou « d'en haut ».

D'autre part, l'ancienne commune homonyme de Vicdessos (occitan : Vic de Sòs) est devenue, au 1er janvier 2019, commune déléguée de Val-de-Sos, qui regoupe par fusion les quatre communes de Goulier, Sem, Suc-et-Sentenac, et Vicdessos.

Bassin versant

Le Vicdessos traverse les neuf zones hydrographiques[1] suivantes de « Le Vicdessos (Soulcem) de sa source au confluent de l'Artigue », « Le Siguer du confluent de l'Escales au confluent du Vicdessos », « L'Ariège du confluent de l'Aston au confluent du Vicdessos (Soulcem) », « Le Vicdessos (Soulcem) du confluent du Siguer au confluent de l'Ariège », « Le Vicdessos du confluent de l'Artigue au confluent du Saleix », « L'Ariège du confluent du Vicdessos (Soulcem) au confluent de la Courbière », « Le Vicdessos (Soulcem) du confluent de l'Arbu au confluent du Siguer », « L'Artigue », « Le Vicdessos (Soulcem) du confluent du Saleix (inclus) au confluent de l'Arbu (inclus) ».

Organisme gestionnaire

L'organisme gestionnaire est le nouveau SYMAR Val d'Ariège, depuis le 1er janvier 2017, issu « fusion de trois syndicats de rivières qui étaient déjà présents sur le bassin versant de la rivière Ariège : le SYMAR , le SYRRPA et le SYAC »[3]

Affluents

La rue des Pyrénées à Auzat avec le lit du Vicdessos

Le Vicesos a quarante-sept affluents référencés[1].

Principaux affluents

Les principaux affluents sont :

  • Ruisseau de l'Artigue (rg[note 1]) 8,3 km qui conflue sur la commune d'Auziat et de rang de Strahler quatre.
  • Ruisseau de Bassiès : 8,7 km de rang de Strahler deux
  • Ruisseau d'Artiès (rd) 11 km de rang de Strahler trois
  • Ruisseau de Saleix (rg) 7,7 km de rang de Strahler deux
  • Ruisseau d'Arbu : 9,7 km[réf. nécessaire]
  • Ruisseau de Siguer (rd) 18,5 km de rang de Strahler quatre.
  • le ruisseau de Suc (rg) 10 km de rang de Strahler trois.
  • le ruiseau de la Grange (rg) 5 km de rang de Strahler deux.

Rang de Strahler

Donc son rang de Strahler est de cinq par le ruisseau de l'Artigue.

Hydrologie

Il s'agit du plus important affluent de l'Ariège dans son parcours montagnard. Collectant les eaux de massifs parmi les plus élevés des Pyrénées et culminant à plus de 3 000 m au Pic de Montcalm (3 077 m) et à la Pique d'Estats (3 143 m), son régime est nival, avec des hautes eaux en mai, juin et juillet à la fonte des neiges et des basses eaux en fin d'été (septembre) et surtout en hiver à cause de la rétention nivale (en altitude, les précipitations tombent sous forme de neige et celle-ci ne fond pas en raison des températures basses).

Le Vicdessos à Vicdessos

Le débit du Vicdessos est surveillé depuis le , à Vicdessos par la station O1144620 le Vicdessos à Vicdessos, à 703 m d'altitude et pour un bassin versant de 207 km2[2].

Étiage ou basses eaux

Crues

Le débit instantané maximal observé depuis 2005 est de 71,60 m3/s le [note 2],[2], tandis que le débit journalier maximal est 73 m3/s le [2]. La hauteur maximale instantanée a été vue à 161 cm ou 1,61 m le [note 3],[2].

Lame d'eau et débit spécifique

Aménagements et écologie

Hydroélectricité

Aluminerie de Sabart à Tarascon-sur-Ariège.

La vallée compte une production hydroélectrique conséquente, due principalement aux barrages de Gnioure, d'Izourt, de Soulcem et à la centrale de Bassiès, qui fut rendue nécessaire par les alumineries Pechiney d'Auzat et de Sabart.

La production de la vallée est intégrée dans l'activité d’Électricité de France Hydraulique Aude-Ariège qui, en 2015[4], a généré avec quatorze barrages et dix-sept centrales hydroélectriques une production de 1 480 GWh (soit l'équivalent de la consommation résidentielle de l'Ariège et de l'Aude) avec cent-trente-sept salariés et dix-sept millions d'euros d'investissements. Les barrages de Laparan (vallée d'Aston), Gnioure, Izourt et Soulcem contribuent au soutien de l'étiage de la Garonne pour 12,4 millions de m3 d'eau restitués.

Mines de fer de Rancié à Sem

Les hauts fourneaux de Tarascon-sur-Ariège en avril 1909

Dans la vallée du ruisseau de Goulier, sur la commune de Sem, des mines de fer de type rancéite, ont été exploités, par les habitants de la vallée du Vicdessos.

Tarascon-sur-Ariège

Ville industrielle, Tarascon-sur-Ariège, a établi des hauts-fourneaux pour traiter le minerai de fer de l'Ariège, et une usine d'aluminium, puisque la puissance hydroélectrique l'a permis.

Voir aussi

Circle-icons-globe.svg

Les coordonnées de cet article :

Notes et références

Notes

  1. rd pour rive droite et rg pour rive gauche
  2. à 15h20
  3. à 19h45

Références

  1. a b c et d Sandre, « Fiche cours d'eau - Le Ruisseau de Vicdessos (O11-0400) » (consulté le 23 janvier 2014)
  2. a b c d e et f Banque Hydro - MEDDE, « Synthèse de la Banque Hydro - le Vicdessos à Vicdessos (O1144620) » (consulté le 3 avril 2020)
  3. a et b « SYMAR Val d'Ariège », sur www.symarvalariege.fr (consulté le 3 avril 2020)
  4. « EDF Hydraulique dans les vallées de l'Ariège », sur EDF hydraulique Aude-Ariège, bilan 2015 - perspectives 2016 (consulté le 3 avril 2020)
Ressource relative à la géographie :