Ver informatique

Un ver informatique est un logiciel malveillant qui se reproduit sur plusieurs ordinateurs en utilisant un réseau informatique comme Internet.

Historique

Mode opératoire

Un ver, contrairement à un virus informatique, n'a pas besoin d'un programme hôte pour se reproduire. Il exploite les différentes ressources de l'ordinateur qui l'héberge pour assurer sa reproduction.

L'objectif d'un ver n'est pas seulement de se reproduire. Le ver a aussi habituellement un objectif malfaisant, par exemple :

L'activité d'un ver a souvent des effets secondaires comme :

  • le ralentissement de la machine infectée ;
  • le ralentissement du réseau utilisé par la machine infectée ;
  • le plantage de services ou du système d'exploitation de la machine infectée.

Des vers écrits sous forme de scripts peuvent être intégrés dans un courriel ou sur une page HTML. Ces vers sont activés par les actions de l'utilisateur qui croit accéder à des informations lui étant destinées.

Un ver peut aussi être programmé en C, C++, Delphi, assembleur, ou dans un autre langage de programmation. La plupart du temps, les vers utilisent des failles de logiciels pour se propager. Ces failles sont habituellement corrigées par les éditeurs de logiciel dès que les vers apparaissent. En téléchargeant les versions les plus récentes de ces logiciels dès qu'elles apparaissent, on peut réduire grandement la probabilité d'être infecté par des vers informatiques.

Il est à noter que les données qui sont corrompues ou détruites par un ver informatique sont généralement irrécupérables.

Les classes de vers

  • Vers de réseau
  • Vers de courrier électronique
  • Vers de messagerie instantanée
  • Vers Internet
  • Vers IRC
  • Vers de réseaux de partage de fichiers

Prévention et protection

Des mesures simples permettent de limiter le risque d'attaque par un ver :

  • Analyse régulière de tous les fichiers suspect à l'aide d'un antivirus ;
  • Mises à jour régulières des logiciels installés pour s'assurer d'avoir les dernières versions ;
  • Évitement des sites Internet à risque (sites de hackers ou de téléchargement de matériel piraté par exemple) ;
  • Scannage des pièces jointes d'un email par un antivirus à jour.

Les vers dans les œuvres de fiction

  • Dans le roman Sur l'onde de choc (1975), John Brunner, Nick Haflinger, informaticien de génie et esprit rebelle, se sert d'un ver informatique (appelé couleuvre) pour infester tous les réseaux et dévoiler automatiquement toute information compromettante.
  • Dans l'épisode 13 de la troisième saison de la série 24 heures chrono, Nina Myers déclenche un virus dans les systèmes informatiques de la Cellule anti-terroriste.
  • Dans le roman Forteresse Digitale de Dan Brown, la NSA reçoit un ver informatique qui détruit ses protections et menace de dévoiler au monde ses documents classés secret-défense.
  • Dans le film Terminator 3, Skynet se révèle être un ver informatique.
  • Dans le film Opération Espadon, un ver est utilisé pour détourner de l'argent.
  • Dans le Film Die Hard 4, un ver informatique contamine les ordinateurs de hackers et sert de détonnateur pour les faire exploser lorsque la touche Delete est enfoncée.
  • Dans le Film Hackers, un ver est utilisé pour récupérer de l'argent.
  • Dans le Film Mission-G (G-Force), La taupe met un ver dans l'assistant numérique afin de rentrer dans l'ordinateur qui contient ClunterStorm.
  • Dans le livre de l'auteur allemand Karl Olsberg  "Das System" un ver nommé Pandora (une intelligence artificielle) contamine Internet. Dans le Film Hacker, Chen Dawai démasque le coupable d'une attaque informatique.
  • Dans le jeu vidéo Metal Gear Solid 2, édité et développé par Konami, Emma Emmerich utilise un ver informatique pour empêcher le lancement de la plateforme de combat GW.

Notes et références

Voir aussi

Articles connexes

Liens externes

  • (fr) Définition d'un ver par la Centrale d'enregistrement et d'analyse pour la sûreté de l'information MELANI
  • (fr)www.commentcamarche.net/contents/1236-ver-informatique