Vendeville

Vendeville
Vendeville
Une entrée de Vendeville.
Blason de Vendeville
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Hauts-de-France
Département Nord
Arrondissement Lille
Canton Faches-Thumesnil
Intercommunalité Métropole européenne de Lille
Maire
Mandat
Philippe Holvoote
2014-2020
Code postal 59175
Code commune 59609
Démographie
Gentilé Vendevillois
Population
municipale
1 627 hab. (2016 en diminution de 1,57 % par rapport à 2011)
Densité 633 hab./km2
Géographie
Coordonnées 50° 34′ 34″ nord, 3° 04′ 45″ est
Altitude Min. 36 m
Max. 51 m
Superficie 2,57 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Nord

Voir sur la carte administrative du Nord
City locator 14.svg
Vendeville

Géolocalisation sur la carte : Métropole européenne de Lille

Voir sur la carte topographique de Lille Métropole
City locator 14.svg
Vendeville

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Vendeville

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Vendeville
Liens
Site web mairiedevendeville.fr

Vendeville est une commune française, située dans le département du Nord (59) en région Hauts-de-France. La ville est principalement connue pour le pèlerinage dédié à sainte Rita qui s'y déroule à longueur d'année, en l'église Saint-Eubert.

Géographie

Vendeville dans son canton et son arrondissement

Situation

Vendeville se situe dans le Mélantois en Flandre romane à 6,2 km au sud-est de Lille (9 km par la route).

Communes limitrophes

Communes limitrophes de Vendeville
Faches-Thumesnil
Templemars Vendeville Lesquin
Avelin

Héraldique

Blason ville fr Vendeville (Nord).svg

Les armes de Vendeville se blasonnent ainsi :"Plumeté d'or et de sable."[1]

Histoire

Citée au XIIIe siècle dans un cartulaire de Saint-Pierre de Lille, la seigneurie appartient au XVIe siècle au chevalier Jean d'Estournelle, célèbre pour son pèlerinage à Sainte Rita[2].

Le nom de Vendeville vient de Vendhuille, qui lui-même a donné Vendville (Venduille) puis Vendeville ; le document suivant montre cette évolution dans son texte :

Pierre d'Estourmel-Vendville (16e degré), écuyer, seigneur de Vendville, fils de Gérard III et Marie de Barbançon, fut l'un des plus illustres de cette branche collatérale. Des lettres de Charles-Quint en date du 3/03/1521 l'investirent de la charge honorable de Gavenier de Cambrai et du comté de Cambrésis[3]. Il se rattacha à la branche directe par son mariage (12/03/1505) avec Adrienne d'Estourmel, fille de Simon-Creton. Par suite de ce mariage, les Vendville portèrent pour armes : à la croix crételée d'argent, et pour brisure, un sautoir de gueules en abîme. Pierre obtient l'importante succession de sa tante Catherine de Bertrancourt, fille de son aïeule, Jeanne de Meurs, qui avait épousé, en 2ndes nôces, Jean de Bertrancourt. Catherine n'avait point de postérité de son mariage avec Henri Boquel, sgr de Biaches, près Péronne, où dans la suite plusieurs dame de la maison d'Estourmel portèrent le titre d'abbesse dans l'abbaye de cette localité. Pierre d'Estourmal-Vendville décéda le 8/07/1528 et fut inhumé d'abord en l'église St Géry de Cambrai ; plus tard ses restes furent transportés dans l'église paroissiale de Vendhuile où ils furent réunis à ceux de sa femme et de sa fille sous un même mausolée. C'est un monument remarquable, en pierre bleue, qui paraît avoir été calqué sur celui de Gilles d'Estourmel[4].

On y lit cette inscription (déjà) incomplète en 1857 :

Hôme de foi, noble hôme Pierre d'Estorml,
Sr de Venduyl qui trépassa en la cité de Cambrai
le VIIIe jour de juillet an MVc XXVIII fut enterré à
St Gery quand on fit le chastiau me........
Ci gist madamoiselle Adrien d'Estourml
fille dudit S.r d'Estourmel qui tré passa l'an mil Vc.....

Le reste est brisé ; car ce tombeau fut délaissé par le propriétaire étranger à la famille qui avait acquis le domaine de Vendhuille dès le milieu du XVIIe siècle, et il eut encore à subir les atteintes de la révolution de 93. C'est dans cet état d'abandon qu'il fut recueilli par les soins intelligents de M Le Masle qui en enrichit le musée de la ville de St Quentin. Sur la muraille de l'église de Vendhuile, à côté du monument, on lisait encore cette devise : Sans attendre Estourmel .

Politique et administration

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
mars 2008 Josiane Lecat PS  
mars 2014 Hervé Verbrugge PS  
En cours Philippe Holvoote DVD  
Les données manquantes sont à compléter.

Population et société

Démographie

Évolution démographique

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[5]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2008[6].

En 2016, la commune comptait 1 627 habitants[Note 1], en diminution de 1,57 % par rapport à 2011 (Nord : +0,95 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
255229285348342444482481461
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
442480494498490469460450455
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
474464464408432447448377446
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2008
4324874867801 3021 4341 5951 6201 644
2013 2016 - - - - - - -
1 6921 627-------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[7] puis Insee à partir de 2006[8].)
Histogramme de l'évolution démographique

Pyramide des âges

Pyramide des âges à Vendeville en 2007 en pourcentage[9].
HommesClasse d’âgeFemmes
0,1 
90 ans ou +
0,2 
2,9 
75 à 89 ans
3,4 
10,9 
60 à 74 ans
13,1 
22,9 
45 à 59 ans
22,3 
21,7 
30 à 44 ans
24,4 
18,8 
15 à 29 ans
18,2 
22,7 
0 à 14 ans
18,3 
Pyramide des âges du département du Nord en 2007 en pourcentage[10].
HommesClasse d’âgeFemmes
0,2 
90 ans ou +
0,7 
4,6 
75 à 89 ans
8,2 
10,4 
60 à 74 ans
11,9 
19,8 
45 à 59 ans
19,5 
21,0 
30 à 44 ans
19,9 
22,5 
15 à 29 ans
20,9 
21,5 
0 à 14 ans
18,9 

Lieux et monuments

Personnalités liées à la commune

Sports

  • Football Club Templemars Vendeville

Pour approfondir

Bibliographie

Articles connexes

Liens externes

  • Site officiel de la commune de Vendeville
  • Vendeville sur le site de l'Institut géographique national
  • Vendeville sur le site de l'Insee
  • Localisation de Vendeville sur une carte de France et communes limitrophes
  • Plan de Vendeville sur Mapquest

Notes et références

Notes

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2019, millésimée 2016, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2018, date de référence statistique : 1er janvier 2016.

Références

  1. http://www.labanquedublason2.com/lecture_fiche_commune.php3?page=f59609
  2. [1].
  3. droit de courtoisie appartenant au Comte de Flandre en qualité de protecteur des églises du pays./La Notice Historique sur le château de Suzanne en Santerre, p. 23 & 24
  4. voir/La Notice Historique sur le château de Suzanne en Santerre, p. 23 & 24
  5. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  6. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  7. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  8. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015 et 2016.
  9. « Évolution et structure de la population à Vendeville en 2007 », sur le site de l'Insee (consulté le 1er août 2010)
  10. « Résultats du recensement de la population du Nord en 2007 » [archive du ], sur le site de l'Insee (consulté le 1er août 2010)