Paul Vatine

(Redirigé depuis Vatine)
Paul Vatine
Paul Vatine
Contexte général
Sport Voile
Période active de 1980 à 1999
Biographie
Nationalité sportive Drapeau de la France France
Naissance
Lieu de naissance Le Havre
Décès (à 42 ans)
Lieu de décès Océan Atlantique Nord

Paul Vatine (Le Havre, ) est un navigateur français.

Biographie

Né au Havre, Paul Vatine fait des études de commerce[1]. Fils de menuisier, ce n'est qu'à l'âge de 23 ans qu'il découvre la voile grâce à un de ses camarades de promotion Alain Martin qui lui apprend les rudiments du nautisme. Il débute la course quelque temps après[2].

Il participe à de nombreuses courses : la Transat Québec-Saint-Malo (vainqueur en 1988, 3e en 1992 et 1996), la Route du Rhum (2e en 1994, 12e en 1990), à l’Europe 1 Star (2e en 1992 et 1995), à la Transat anglaise en solitaire (2e en 1992 et 1996), à la Course de l’Europe en (2e en 1997)[3].

En 1993, puis en 1995, il remporte la Transat Le Havre - Carthagène[4]. Lors de la première édition de l'épreuve, en 1993, disputée en solitaire, il devance Laurent Bourgnon, arrivé le premier, grâce à une bonification de 9 heures et 10 minutes sur son temps de course suite à une collision avec un pneumatique d’assistance[5]. Deux ans plus tard, dans une course désormais disputée par des équipages de deux marins, il s'impose avec Roland Jourdain devant Banque Populaire de Francis Joyon et Jacques Vincent et sur Primagaz de Laurent Bourgnon et Cam Lewis[6]. Lors de l'édition suivante, en 1997, il termine deuxième sur Chauss'Europ où il fait équipe avec Jean-Luc Nélias, devancé par Primagaz barré par Laurent et Yvan Bourgnon[7].

En 1999, il s'engage une nouvelle fois dans la Transat Le Havre - Carthagène, en trimaran sous les couleurs de son nouveau sponsor Groupe André, avec comme équipier Jean Maurel. Il disparaît en mer le , au large des Açores[8]. Son équipier, à l'intérieur, est repéré par Marc Guillemot et Jean-Luc Nélias, qui ont dérouté leur trimaran la Trinitaine[8].

Ses ports d'attache étaient le Havre et Saint-Quay-Portrieux où il habitait. Un bassin et son ancien club de voile portent son nom au port du Havre[9]. A Saint-Quay-Portrieux, une allée porte le nom de Paul Vatine, quinocéen d'adoption. Le club nautique de Fécamp (Seine Maritime) porte également son nom.

Notes et références

  1. http://www.communes76.com/celeb1.php?num=50
  2. Jean-Louis Le Touzet, « Paul Vatine tombé en merLe skipper a chaviré hier matin au large du Portugal. », sur liberation.fr, .
  3. http://www.lehavreinfos.fr/2011/10/17/paul-vatine-corsaire-des-temps-modernes/
  4. Evelyne Jousset, « En 1993 le Havrais Paul Vatine remportait la première Route du Café... », sur haute-normandie.france3.fr, .
  5. Philippe Joubin, « La Transat anti-routine », sur voilesetvoiliers.customers.artful.net, .
  6. Gilles Luneau, « expresso. «Région Haute-Normandie» remporte la Transat Jacques Vabre. », sur liberation.fr, .
  7. « Les frères Bourgnon remportent la Transat Le Havre-Cartagena », sur la-croix.com, .
  8. a et b « Paul Vatine porté disparu », sur humanite.fr, .
  9. « Centre nautique Paul-Vatine »