Vassili Koudinov

Vassili Koudinov
image illustrative de l’article Vassili Koudinov
Fiche d’identité
Nationalité Drapeau de la Russie Russie
Naissance
Lieu Ilinka (Astrakhan),
Drapeau de l'URSS Union soviétique
Date de décès (à 47 ans)
Lieu de décès Astrakhan (Russie)
Taille 1,95 m (6 5)
Poids 100 kg (220 lb)
Poste Arrière gauche
Situation en club
Club actuel fin de carrière
Parcours professionnel *
Saisons Club M. (B.)
1987-1993 Drapeau : URSS Dinamo Astrakhan
1993-1997 Drapeau : France US Ivry
1997-2000 Drapeau : Allemagne VfL Hameln
2000-2001 Drapeau : Allemagne SC Magdebourg
2001-2004 Drapeau : Japon Honda Kumamoto
2004-2005 Drapeau : Russie Dinamo Astrakhan
Sélections en équipe nationale **
Année(s) Équipe M. (B.)
?-1992 Drapeau : URSS URSS  ? (?)
1992 Drapeau Équipe unifiée  ? (?)
1992-? Drapeau : Russie Russie  ? (?)
* Matchs joués et buts marqués dans chaque club
comptant pour le championnat national
et les compétitions nationales et continentales.
** Matchs joués et buts marqués pour l'équipe
nationale en match officiel.

Vassili Alexandrovitch Koudinov, (en russe : Василий Александрович Кудинов), né le à Ilinka et mort le à Astrakhan (Russie)[1], est un joueur de handball soviétique puis russe évoluant au poste d'arrière gauche.

Il est un des rares joueurs à avoir remporté les trois titres majeurs en équipe nationale puisqu'il est double champion olympique, double champion du monde et une fois champion d'Europe.

Biographie

En 1993, alors qu'il est devenu championnat du monde en début d'année, il rejoint l'US Ivry[2] qui attire de nombreux joueurs russes tels Vadim Vassiliev, Andreï Kovalev ou Andreï Lavrov. En 1996, il remporte la première Coupe de France du club, puis, la saison suivante, il atteint la demi-finale de la Coupe des coupes[3] et surtout remporte le championnat de France.

En 1997, il rejoint ensuite le championnat d'Allemagne et le VfL Hameln[4] où il reste trois saisons avant d'évoluer un an au SC Magdebourg. Avec le club de l'ex-RDA, il remporte la Coupe EHF et le titre de champion d'Allemagne[5], le premier et actuellement le seul du club depuis la réunification. Puis il s'envole pour trois saisons pour le Japon au Honda Kumamoto[6],[7] où évolue notamment le français Frédéric Volle. Enfin, il boucle la boucle en retrouvant son club formateur, le Dinamo Astrakhan.

Son fils, Sergueï Koudinov, après avoir également évolué dans le club d'Astrakhan, rejoint en 2014 la France et le club de Chartres Métropole Handball 28[8] qui évolue en Pro D2.

Palmarès de joueur

Sélection nationale

Jeux olympiques[9]
Championnats du monde
Championnats d'Europe

En club

Compétitions internationales
Compétitions nationales

Récompenses individuelles

Notes et références

  1. (ru) « Deuil... Vassili Alexandrovitch Kudinov. », sur zarya-kaspiya.ru, 11 février 2017
  2. [PDF] « L'Ultra-Violet n°18 (magazine des supporters du SC Sélestat) », (consulté le 26 juillet 2014)
  3. « Sead Hasanefendic: «Mon équipe, c'est comme une troupe de théâtre» », sur L'Humanité.fr, (consulté le 26 juillet 2014)
  4. (de) « Effectif du VfL/BHW Hameln 1997/98 », sur Site officiel du THW Kiel (consulté le 26 juillet 2014)
  5. « Le sacre des Français avec Magdeburg », sur HandNews.fr, (consulté le 26 juillet 2014)
  6. « Honda Suzuka vs Honda Motor Kumamoto - Photo Gallery », sur jhl.handball.jp, (consulté le 7 mai 2017).
  7. « Honda Kumamoto vs Toyota Auto Body - Photo Gallery », sur jhl.handball.jp, (consulté le 7 mai 2017).
  8. « Chartres fait signer Sergey Kudinov », sur handnews.fr, (consulté le 26 juillet 2014)
  9. « Profil olympique de Vassili Koudinov », sur sports-reference.com (consulté le 26 juillet 2014)
  10. (ja) « Résultats de l'élection des meilleurs joueurs de l'année 2007 », (consulté le 26 juillet 2014)