Varennes-sur-Seine

Varennes-sur-Seine
Varennes-sur-Seine
La mairie.
Blason de Varennes-sur-Seine
Héraldique
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Île-de-France
Département Seine-et-Marne
Arrondissement Provins
Canton Montereau-Fault-Yonne
Intercommunalité Communauté de communes des Deux Fleuves
Maire
Mandat
José Ruiz
2014-2020
Code postal 77130
Code commune 77482
Démographie
Gentilé Varennois
Population
municipale
3 429 hab. (2016 en augmentation de 1,54 % par rapport à 2011)
Densité 311 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 22′ 30″ nord, 2° 55′ 36″ est
Altitude Min. 47 m
Max. 83 m
Superficie 11,01 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Île-de-France

Voir sur la carte administrative d'Île-de-France
City locator 14.svg
Varennes-sur-Seine

Géolocalisation sur la carte : Seine-et-Marne

Voir sur la carte topographique de Seine-et-Marne
City locator 14.svg
Varennes-sur-Seine

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Varennes-sur-Seine

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Varennes-sur-Seine
Liens
Site web varennes-sur-seine.fr

Varennes-sur-Seine est une commune française située dans le département de Seine-et-Marne en région Île-de-France.

Ses habitants sont appelés les Varennois(es).

Géographie

Situation

Varennes-sur-Seine est à 3 km au sud-ouest de Montereau-Fault-Yonne.

Lieux-dits et écarts

  • La Maison Blanche, le Petit Fossard.

Hydrographie

  • la Seine, fleuve long de 776,6 km[1] en limite nord-ouest de la commune, étangs ;
  • l’ Yonne, longue de 292,3 km[2], principal affluent gauche de la Seine.

Histoire

Le 22 juin 1479, le roi Louis XI de France confirma les privilèges de la ville octroyés par Charles VI de France auparavant, par ses lettres patentes, lors de son séjour à Provins[3].

Politique et administration

Liste des maires

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
mars 1959 octobre 1992
(démission)
Jean Séjourné PCF  
octobre 1992 septembre 2008 Jean Mitot PCF Enseignant
6 septembre 2008 En cours José Ruiz [4] PCF-FG[5] Ingénieur urbaniste
Les données manquantes sont à compléter.

Politique environnementale

Population et société

Démographie

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[6]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2005[7].

En 2016, la commune comptait 3 429 habitants[Note 1], en augmentation de 1,54 % par rapport à 2011 (Seine-et-Marne : +4,43 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
270265277280378395383429508
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
516556560586561509612632762
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
8498651 0111 0631 3541 6361 7421 7422 211
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2005 2010 2015
2 7933 0693 2902 9003 0553 1533 1593 3553 429
2016 - - - - - - - -
3 429--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[8] puis Insee à partir de 2006[9].)
Histogramme de l'évolution démographique

Enseignement

  • Écoles maternelle et primaire, collège et lycée.

Manifestations culturelles et festivités

Économie

Culture locale et patrimoine

L'église Saint-Lambert.
Parc de la Sauvagerie.

Lieux et monuments

  • L'église Saint-Lambert construite entre le XIIIe et le XVe siècle. Inscrite à l’inventaire supplémentaire des monuments historiques en 1946[10],[11].
  • Le parc de la Sauvagerie aménagé par Édouard André pour le parfumeur Eugène Rimmel (ancienne orangerie, pavillons exotiques anglo-chinois, roseraie).
  • L'espace naturel du Grand Marais, propriété de Pro Natura Ile-de-France, conservatoire régional d'espaces naturels d'Ile-de-France, et géré par l'Association des Naturalistes de la Vallée du Loing et du massif de Fontainebleau[12].
  • Le site archéologique du « Marais du Colombier », Groupe de Villeneuve-Saint-Germain, Néolithique ancien[13].

Personnalités liées à la commune

  • Eugène Rimmel, parfumeur et homme d'affaires français, est inhumé dans un caveau de l'ancien cimetière communal.

Voir aussi

Bibliographie

  • Séverine Huard, La ferme du Colombier à Varennes-sur-Seine, XVIe-XVIIIe siècles, CNRS, , 225 p.

Articles connexes

Liens externes

  • Site de la mairie
  • Varennes-sur-Seine sur le site de la CC des Deux Fleuves

Notes et références

Notes

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2019, millésimée 2016, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2018, date de référence statistique : 1er janvier 2016.

Références

  1. Sandre, « La Seine »
  2. Sandre, « L’Yonne »
  3. https://books.google.fr/books?id=j3kUAQAAMAAJ&pg=PA490 Lettres patentes de Louis XI, Provins, le 22 juin 1479
  4. « Annuaire des communes de Seine-et-Marne », sur um77.fr (Union des maires de Seine-et-Marne) (consulté en juin 2014).
  5. José Ruiz n'est plus membre du PCF depuis 2009, mais y est toujours apparenté.
  6. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  7. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  8. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  9. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015 et 2016.
  10. « l'église Saint-Lambert », notice no PA00087305, base Mérimée, ministère français de la Culture
  11. « Objets mobiliers classés de l'église », base Palissy, ministère français de la Culture
  12. http://www.anvl.fr/wp-content/uploads/2014/01/PDF_panneaugrandmarais.pdf
  13. http://racf.revues.org/1105