Víctor Valdés

Víctor Valdés
image illustrative de l’article Víctor Valdés
Víctor Valdés avec le FC Barcelone en 2012.
Biographie
Nom Víctor Valdés Arribas
Nationalité Drapeau : Espagne Espagnol
Naissance (36 ans)
Lieu L'Hospitalet de Llobregat
Taille 1,83 m (6 0)
Période pro. 2000-2017
Poste Gardien de but
Pied fort Droit
Parcours junior
Saisons Club
1989-1992Drapeau : Espagne Peña Cinco Copas
1992Drapeau : Espagne FC Barcelone
1992-1995Drapeau : Espagne CD Tenerife
1995-2000Drapeau : Espagne FC Barcelone
Parcours senior1
SaisonsClub 0M.0(B.)
2000-2003Drapeau : Espagne FC Barcelone B077 (0)
2002-2014Drapeau : Espagne FC Barcelone535 (0)
2015-2016Drapeau : Angleterre Manchester United002 (0)
2016Drapeau : Belgique Standard de Liège007 (0)
2016-2017Drapeau : Angleterre Middlesbrough028 (0)
2000-2017Total649 (0)
Sélections en équipe nationale2
AnnéesÉquipe 0M.0(B.)
2000-2001Drapeau : Espagne Espagne -18 ans011 (0)
2001Drapeau : Espagne Espagne -19 ans003 (0)
2001Drapeau : Espagne Espagne -20 ans001 (0)
2002-2003Drapeau : Espagne Espagne espoirs008 (0)
2004-Flag of Catalonia.svg Catalogne008 (0)
2010-2014Drapeau : Espagne Espagne020 (0)
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
2 Matchs officiels.
Dernière mise à jour : 23 mai 2017

Víctor Valdés, né le à L'Hospitalet de Llobregat (province de Barcelone), est un footballeur international espagnol évoluant comme gardien de but dans les années 2000 et 2010. Il devient ensuite entraîneur.

Valdés arrive définitivement au FC Barcelone à treize ans. Formé à la Masia, il intègre l'équipe première à vingt ans et s'y impose presque immédiatement comme titulaire. Laissant quelques matchs de Liga et de C1 ainsi que tous ceux de Coupe du Roi, Valdes devient le gardien emblématique du club. En 2005, il remporte son premier championnat avant de le conserver la saison suivante en faisant le doublé avec la Ligue des champions. En 2009, l'équipe réalise un sextuplé inédit dans l'histoire du football en remportant Liga, Coupe d'Espagne, Supercoupe d'Espagne, Ligue des champions, Supercoupe de l'UEFA et Coupe du monde des clubs. Seul la Coupe nationale ne pouvant revenir à Valdes faute de matchs. Deux ans plus tard, le club réalise une performance équivalente outre le coupe nationale. À cette période, Valdes devient le gardien le plus capé de l'histoire du FC Barcelone. En 2014, il décide de quitter le club en fin de contrat pour découvrir d'autres championnat mais se blesse gravement au genou. Valdes s'engage avec Manchester United une fois guéri mais ne retrouve jamais une place de titulaire. Prêté au Standard de Liège en 2016, il y remporte son dernier trophée avec la Coupe de Belgique avant une dernière saison 2016-2017 à Middlesbrough.

En équipe nationale, Valdes émerge tard, barré par Canizares, Reina et surtout Casillas. Appelé une première fois en 2005, il n'intègre définitivement la sélection A qu'en 2010 et connaît sa première sélection. Généralement troisième gardien derrière les deux derniers nommés, Valdes joue peu et reste sur le banc lors des victoires à la Coupe du monde 2010 et l'Euro 2012. Lors de la Coupe des confédérations 2013, il dispute la troisième rencontre de phase de poule, sa seule sélection en tournoi. Sa blessure en 2014 et son difficile retour ensuite mettent fin à sa carrière internationale.

Sur le plan individuel, Victor Valdes dispute plus de 500 matchs à son actif et est le gardien de but ayant disputé le plus de rencontres sous le maillot du FC Barcelone. Tous postes confondus, il est le sixième joueur blaugrana le plus capé après Xavi, Puyol, Migueli, Iniesta et Léo Messi. Ses performances et la qualité de son équipe lui permettent de remporter à cinq reprises le Trophée Zamora de meilleur gardien du championnat d'Espagne. Il est co-recordman du nombre de sacre de cette récompense et le seul à la remporter quatre fois consécutives. En 2011, il bat le record d'invincibilité pour un gardien barcelonais. Gardien de caractère, ses principaux atouts sont son jeu au pied et les un-contre-un. Ses aptitudes mentales lui permettent de résister aux critiques constantes durant sa carrière. Certains le trouvant trop fébrile, pas assez efficace ou encore pas au niveau des autres joueurs du Barça.

Biographie

Enfance et débuts du football

Victor Valdés arrive au FC Barcelone le 1er juillet 1992, en provenance du Peña Cinco Copas. Mais, en septembre de la même année, il part pour motifs familiaux au CD Tenerife, dans les îles Canaries. Trois années plus tard, Valdes retourne à Barcelone.

Formation au FC Barcelone (1995-2002)

Víctor Valdés intègre définitivement La Masia, le centre de formation du FC Barcelone, en 1995.

Après être passé par plusieurs catégories inférieures du club, il commence à se faire un nom avec le FC Barcelone B. Rapidement, il obtient le droit de s'entraîner avec l'équipe première.

Tout de suite titulaire (2002-2008)

Louis van Gaal fait débuter Valdes en professionnel avant de l'écarter.

Lors de la saison 2002-2003, Víctor Valdés fait ses premières apparitions avec l'équipe première alors entraînée par Louis van Gaal. Il débute officiellement en première division le 1er septembre 2002 lors du match opposant le Barça à l'Atlético Madrid (2-2). Valdés a alors vingt ans et garde les cages du club pendant quatorze matchs de Liga, alternant les titularisations avec le portier argentin Roberto Oscar Bonano. Il dispute aussi six matchs de Ligue des champions durant lesquels il encaisse seulement trois buts. Par la suite, Van Gaal le relègue sur le banc des remplaçants puis l'oblige à rejouer avec le FC Barcelone B en ne le convoquant plus en équipe première. Victor Valdès, le prenant comme une humiliation, ne se présente pas aux matchs du Barça B, mais aussi aux entraînements pendant trois jours. Le président Joan Gaspart, qui croit en lui et remarque son potentiel, ferme les yeux sur cet acte de désobéissance. Après le limogeage de Van Gaal pour cause de mauvais résultats, le nouvel entraîneur Radomir Antić donne sa confiance à Victor Valdès qui retrouve l'équipe première[1].

Après une première saison compliquée, Valdes est intronisé titulaire par Rijkaard.

Lors de la saison 2003-2004, Victor alterne dans un premier temps avec Rüştü Reçber mais il termine la saison titulaire, en partie grâce à la confiance de son entraîneur Frank Rijkaard et à cause des mauvaises performances du gardien turc[1].

L'exercice 2004-2005 est celle de sa consécration définitive. Il dispute 35 des 38 matchs de Liga et devient le joueur disputant le plus de minutes dans l'équipe. Il encaisse seulement 25 buts lors de cette saison (0.71 but par match) et est incontestablement un des acteurs principaux dans la conquête du titre de champion d'Espagne. Il remporte aussi pour la première fois le trophée Zamora, qui récompense le gardien ayant encaissé le moins de but dans une saison[1].

Lors de la saison 2005-2006, Valdès continue d'être le numéro 1 et conquiert la Ligue des champions. Néanmoins, il fait l'objet de débats pour performances mitigées dans des matchs décisifs, où commet des erreurs faisant perdre des points au Barça. Lors de la finale de la C1 contre Arsenal FC, Victor Valdès sauve plusieurs fois son équipe en réalisant divers arrêts décisifs notamment face à Thierry Henry. Il permet à son club de remporter sa deuxième C1[1].

Lors de l'exercice 2006-2007, le gardien catalan joue la totalité des 38 matchs de Liga[1].

La saison suivante, il dispute les 35 premières journées puis laisse sa place à José Manuel Pinto pour les trois dernières rencontres de championnat déjà remporté. Toujours au mieux de sa forme, il progresse et devient l'un des g[1]ardiens de buts ayant joué le plus de matchs pour le FC Barcelone[1].

Gardien de la meilleure équipe du monde (2008-2014)

La saison 2008-2009 et l'année 2009, avec l'arrivée de Pep Guardiola sur le banc, sont exceptionnelle. L'équipe remporte un sextuplé historique : Liga, Coupe d'Espagne, Supercoupe d'Espagne, Ligue des champions, Supercoupe de l'UEFA à la rentrée 2009 et Coupe du monde des clubs en fin d'année[2]. Víctor Valdés remporte pour la deuxième fois le Trophée Zamora de gardien ayant encaissé le moins de buts du Championnat. À l'issue de cette saison record, le gardien catalan prolonge son contrat avec le FC Barcelone jusqu'en juin 2014.

Le 23 janvier 2010, Víctor Valdés boucle la première moitié de la Liga en n'encaissant que dix buts en 19 matchs. C'est une des meilleures performances de l'histoire de la Liga, seuls Francisco Liaño et Abel Resino ayant fait mieux par le passé[3]. Víctor Valdés remporte son troisième Trophée Zamora à l'issue de la saison 2009-2010.

En 2010, Valdés devient le second gardien le plus capé du Barça devant Ramallets dont il égalisera le nombre de sacre au Trophée Zamora.

Le 25 septembre 2010, le portier dispute son 269e match de championnat sous le maillot du FC Barcelone, devenant ainsi le troisième gardien le plus capé avec le Barça derrière Antoni Ramallets et Andoni Zubizarreta. Le 2 janvier 2011, il dépasse Ramallets avec son 384e match avec le FCB toutes compétitions confondues, seulement derrière Zubizarreta (410)[4]. Víctor Valdés remporte son quatrième Trophée Zamora, le troisième consécutivement, à l'issue de la saison 2010-2011. En 2011, il remporte cinq titres avec le FC Barcelone dont la Ligue des champions et la Liga puis la Coupe du monde des clubs en fin d'année.

Fin 2011, Valdes devient le gardien le plus capé du club devant Zubizarreta.

Au début de la saison 2011-2012, Valdés devient le gardien ayant disputé le plus de matchs avec le FC Barcelone devant Zubizarreta. Il passe la barrière des 100 matchs internationaux avec son club lors de la Coupe du monde des clubs en décembre 2011[5]. Víctor Valdés remporte son cinquième Trophée Zamora (le quatrième consécutivement, un record) à l'issue de la saison, égalant Antoni Ramallets[6]. Valdés obtient aussi le plus faible ratio de buts encaissés par match sur une saison (16 en 32 rencontres soit 0,5)[1].

À la moitié de la saison 2012-2013, Víctor Valdés annonce sa décision irrévocable de ne pas renouveler le contrat qui le lie au FC Barcelone jusqu'en juin 2014[7]. Quelques jours auparavant, Valdés explique qu'être gardien du Barça est une tâche difficile comportant énormément de pression et qu'il aurait envie, en fin de carrière, d'expérimenter un autre championnat et d'autres cultures. Le 13 mars 2013, Valdés dispute son centième match de Ligue des champions lors de la victoire 4-0 sur l'AC Milan. En nombre d'apparition, il se place quatrième ex-aequo[8]. Le 19 mai 2013, Valdés dispute son 500e match sous les couleurs de Barcelone.

Avec un début de saison 2013-14 tonitruant, Valdés compte, à mi-saison, 21 matchs pour 58 arrêts et onze cages inviolées. Il affiche une grande efficacité sur la ligne et dans les airs, mais encaisse le poids d'une défense devenue fébrile. Pendant le Clasico au Camp Nou le 27 octobre 2013, Valdès réalise une grande performance et sauve le club. Le stade scande son nom à plusieurs reprises. Le 26 mars 2014, lors d'une rencontre maitrisée face au Celta Vigo, Victor se rompt les ligaments croisés du genou[9] et voit sa fin de saison et la Coupe du monde 2014 s'envoler[10]. C'est donc sur civière que le gardien catalan quitte pour la dernière fois la pelouse du Camp Nou[1].

Refusant tout hommage, de la part d'un club dont il repousse désormais toutes les avances, Valdès ne reçoit pas l'hommage du public[1].

Trois piges pour terminer (2015-2017)

L'AS Monaco, dont il a fait son point de chute à partir de l'été 2014, décide de ne pas honorer le pré-contrat établi avant sa blessure[1].

Sans club, Valdés s'entraîne avec Manchester United durant l'automne 2014 sur l'invitation de l'entraîneur Louis van Gaal qui lui propose un contrat d'un an et demi lors du marché des transferts d'hiver de la saison 2014-2015[11]. Le 7 janvier 2015, il s'engage avec « ManU ». Le 17 mai 2015, lors d'un match contre Arsenal, il rentre pour la première fois en jeu pour les Red Devils à la suite d'une blessure de David de Gea. Après plus d'un an sans jouer de match officiel, depuis mars 2014, il encaisse le but de l'égalisation de Tyler Blackett contre son camp (1-1). Il joue une semaine plus tard contre Hull City pour le dernier match de la saison et garde ses cages inviolées (0-0). Lors de la saison 2015-2016, il est relégué en 3e gardien, derrière de Gea et Sergio Romero.

Fin janvier 2016, Valdés est prêté jusqu'à la fin de la saison au Standard de Liège[12]. Le 20 mars, il est titulaire lors de la finale de la coupe de Belgique qu'il remporte 2-1 face au FC Bruges. Son prêt s'achève le 29 avril 2016. Victor Valdés joue huit matches belges (six en championnat et deux en coupe).

En juillet 2016, le gardien s'engage en faveur du Middlesbrough FC. Le 24 mai 2017, il rompt son contrat à l'amiable après avoir porté 28 fois le maillot de Boro[13], dont huit sans encaisser de but. Il met un terme à sa carrière de joueur en été 2017[14]. Le 2 janvier 2018, il annonce sa retraite et se retire des réseaux sociaux.

Sélection nationale

Jeunes, Valdès est convoqué dans les sélections U-15 et U-17 espagnoles[1].

Casillas devance Valdes toute sa carrière dans les buts de la Roja.

Le 15 août 2005, il est convoqué pour la première fois en équipe nationale A. Il est appelé pour un match amical à Gijon contre l’Uruguay pour palier la blessure d’Iker Casillas. Mais c’est Pepe Reina qui dispute l’intégralité de la rencontre[1].

Ses performances avec le FC Barcelone l’envoient en sélection sur le tard. Víctor Valdés est inclus par Vicente del Bosque dans la liste de 23 sélectionnés pour la Coupe du monde 2010. Il fait ses débuts lors d'un match amical le 3 juin 2010 contre la Corée du Sud[15]. Le 11 juillet 2010, la sélection espagnole bat en finale les Pays-Bas 1-0 après prolongation. Victor Valdés devient ainsi champion du monde, bien qu'il n'ait pas joué au cours de la compétition.

Valdés avec l'Espagne durant l'Euro 2012.

Après avoir disputé plusieurs matchs amicaux, Víctor Valdés débute en match officiel le 11 octobre 2011 face à l'Écosse lors d'un match qualificatif pour l'Euro 2012. Víctor Valdés remporte l'Euro 2012 avec l'Espagne, mais une nouvelle fois il ne joue aucune minute durant la compétition.

En concurrence avec le titulaire Iker Casillas, Victor Valdes prend enfin le dessus lors de la saison 2013-2014[1]. En éliminatoires de la Coupe du monde 2014, Valdés est titulaire face à la France en mars 2013 à la suite de la blessure de Casillas, puis contre la Biélorussie en octobre[1].

Par la suite, son faible temps de jeu dans ses trois derniers clubs et l'émergence de David de Gea empêche son retour au sein de la Roja.

Reconversion comme entraîneur

Le 22 juin 2018, Víctor Valdés devient entraîneur des juniors A du club de Moratalaz[16].

Style : premier relanceur à fort caractère

À l'aise au jeu au pied, il est le premier relanceur de son équipe.
Valdés travaille beaucoup à l'entraînement.

Víctor Valdés est d'abord connu pour son caractère fort, provoquant des réactions vives en match, des déboires à ses débuts mais aussi une capacité à rester sourd aux critiques constantes sur ses prestations[1].

Lors du passage de Pep Guardiola, Valdès progresse dans sa lecture du jeu, devenant à la fois le dernier rempart et le premier relanceur. Travailleur athlétique avec une technique au pied au-dessus de la norme, un des points forts de Valdès est le face-à-face, le un contre un. « C’est un luxe et un plaisir d’entraîner quelqu’un d’aussi doué que Víctor. Il n’est jamais fatigué et en demande toujours plus » explique Juan Carlos Unzué, entraîneur des gardiens du Barça. « Avant un match, Víctor venait vers nous et nous demandait notre opinion et des infos sur tel ou tel joueur, savoir s’il devait partir sur la gauche ou sur la droite en cas de frappe, s’il était à l’aise avec ses deux pieds » déclare Gérard Piqué[1].

Statistiques

Statistiques de Víctor Valdés au 18 janvier 2017[17]
Saison Club Championnat Coupe(s) nationale(s) Supercoupe Compétition(s)
continentale(s)
Supercoupe UEFA Coupe du monde
des clubs
Total
Division M B M B M B C M B M B M B M B
2002-2003 Drapeau de l'Espagne FC Barcelone Liga 14 0 - - - - C1 6 0 - - - - 20 0
2003-2004 Drapeau de l'Espagne FC Barcelone Liga 33 0 6 0 - - C3 5 0 - - - - 44 0
2004-2005 Drapeau de l'Espagne FC Barcelone Liga 35 0 - - - - C1 8 0 - - - - 43 0
2005-2006 Drapeau de l'Espagne FC Barcelone Liga 35 0 - - 2 0 C1 12 0 - - - - 49 0
2006-2007 Drapeau de l'Espagne FC Barcelone Liga 38 0 - - 1 0 C1 8 0 1 0 2 0 50 0
2007-2008 Drapeau de l'Espagne FC Barcelone Liga 35 0 6 0 - - C1 11 0 - - - - 52 0
2008-2009 Drapeau de l'Espagne FC Barcelone Liga 35 0 - - - - C1 14 0 - - - - 49 0
2009-2010 Drapeau de l'Espagne FC Barcelone Liga 38 0 - - 2 0 C1 12 0 1 0 2 0 55 0
2010-2011 Drapeau de l'Espagne FC Barcelone Liga 32 0 - - 1 0 C1 11 0 - - - - 44 0
2011-2012 Drapeau de l'Espagne FC Barcelone Liga 35 0 - - 2 0 C1 11 0 1 0 2 0 51 0
2012-2013 Drapeau de l'Espagne FC Barcelone Liga 31 0 - - 2 0 C1 11 0 - - - - 44 0
2013-2014 Drapeau de l'Espagne FC Barcelone Liga 26 0 - - 2 0 C1 6 0 - - - - 34 0
Sous-total 387 0 12 0 12 0 - 115 0 3 0 6 0 535 0
2014-2015 Drapeau de l'Angleterre Manchester United Premier League 2 0 - - - - - - - - - - - 2 0
2015-2016 Drapeau de l'Angleterre Manchester United Premier League - - - - - - C1 - - - - - - 0 0
Sous-total 2 0 - - - - - 0 0 - - - - 2 0
2015-2016 Drapeau de la Belgique Standard de Liège (prêt) Jupiler Pro League 5 0 2 0 - - - - - - - - - 7 0
2016-2017 Drapeau de l'Angleterre Middlesbrough FC Premier League 18 0 - - - - - - - - - - - 18 0
Total sur la carrière 412 0 14 0 12 0 - 115 0 3 0 6 0 562 0

Palmarès

Trophées collectifs

Valdés célébrant la victoire du FC Barcelone lors de la C1 2011.

Victor Valdes a l'un palmarès les plus garnis d'Europe. Au niveau national, il est six fois vainqueur de la Liga (2005, 2006, 2009, 2010, 2011 et 2013) et autant de Supercoupes d'Espagne, l'année où le club se présente en tant que champion de la Liga (2005, 2006, 2009, 2010, 2011 et 2013). Il est aussi vice-champion en 2004, 2007, 2012 et 2014, perdant sa seule Supercoupe en 2012. Le portier catalan n'est pas considéré vainqueur des deux Coupes du Roi, remportées en 2009 et 2012, n'ayant pas joué une seule minute. Avec le Standard de Liège, il remporte la Coupe de Belgique 2016.

Valdes est aussi le seul joueur du Barça à avoir disputer l'intégralité des trois finales de Ligue des champions remportées par le club (2006, 2009 et 2011). Il remporte la Supercoupe de l'UEFA deux fois (2009 et 2011), après avoir échoué en 2006, ainsi que la Coupe du monde des clubs les deux mêmes années (2009 et 2011).

Valdes (en jaune à d.) fêtant l'Euro 2012.

En sélection, la Coupe du monde 2010 et l'Euro 2012 récompensent sa carrière, même si Valdes ne prend pas part aux matchs durant ses compétitions. Il est aussi finaliste de la Coupe des confédérations 2013, jouant la troisième rencontre de poule.

Récompenses individuelles

Pour ce qui est des distinctions individuelles, Valdes est élu meilleur gardien de la Liga trois années consécutives (2009, 2010, 2011). Il reçoit le trophée Zamora à cinq reprises (2005, 2009, 2010, 2011 et 2012). Il en est co-recordman du nombre de sacre avec Antoni Ramallets, mais le seul à le remporter quatre fois d'affilée. Il est aussi membre de l'équipe type UEFA en 2011.

Valdés bat le record d'invincibilité d'un gardien du FC Barcelone, le pendant le match de Ligue des champions contre le Viktoria Plzen, avec 877 minutes sans encaisser de buts[18]. Un précédent record de sa part date du 19 septembre 2009 lorsqu'il reste invaincu pendant 569 minutes[19]. Le record d'invincibilité d'un portier du Barça, de Miguel Reina lors de la saison 1972-1973, était de 824 minutes[20]. Valdes échoue à 48 minutes du record national d'Abel Resino, invaincu 925 minutes lors de la saison 1990-1991avec l'Atlético de Madrid[21].

Le 8 décembre 2014, une étude du Centre d'Investigation d'Histoire et de statistiques du football espagnol (CIHEFE) détermine que Víctor Valdés est le meilleur gardien de but de l'histoire du championnat d'Espagne[22].

Annexes

Notes et références

  1. a, b, c, d, e, f, g, h, i, j, k, l, m, n, o, p et q « Hommage à Victor Valdès », sur fcbarcelonaclan.com, (consulté le 30 janvier 2018)
  2. https://www.lequipe.fr/Football/Barcelone_2009_titres.html Le record du Barça, lequipe.fr, 30 décembre 2009
  3. (es) http://www.as.com/futbol/articulo/victor-valdes-cerro-mejor-primera/dasftb/20100125dasdaiftb_30/Tes Valdés boucle son meilleur premier tour de championnat, as.com, 25 janvier 2010
  4. "La Panthère" Víctor Valdés attrape le "Chat" Ramallets, elmundodeportivo.es, 4 janvier 2011
  5. (es) Valdés, 100 matchs internationaux avec le Barça, mundodeportivo.com, 14 décembre 2011
  6. Víctor Valdés égale le légendaire Ramallets, mundodeportivo.com, 30 avril 2012
  7. Les représentants de Víctor Valdés communiquent au FC Barcelone qu'il ne renouvellera pas son contrat, sport.es, 17 janvier 2013
  8. Valdes est alors devancé par les gardiens Casillas (129), Kahn (107) et Shovkosvkiy (101), et il égale Van der Sar (100).
  9. Rupture des croisés pour Valdés, www.lequipe.fr, 27 mars 2013.
  10. Sept mois d'absence pour Valdés, www.lequipe.fr, 31 mars 2014.
  11. Mercato : Victor Valdes a une offre de Manchester United, sur Eurosport le 07 janvier 2015
  12. « Le Standard de Liège, Manchester United et Victor VALDÉS ont trouvé un accord : le gardien espagnol est prêté à notre club jusqu'à la fin de cette saison » sur standard.be, le 24 janvier 2016.
  13. « Officiel : Valdés quitte Middlesbrough », Foot Mercato : Info Transferts Football - Actu Foot Transfert,‎ (lire en ligne)
  14. Valdés prend sa retraite, mundodeportivo.com, 17 août 2017
  15. (es) Valdés débute face à la Corée du Sud, sport.es, 2 juin 2010
  16. Víctor Valdés, entraîneur des juniors A de Moratalaz, équipe filiale du Real Madrid, sport.es, 22 juin 2018
  17. « Statistiques de Víctor Valdés », sur footballdatabase.eu
  18. « Barcelone et Milan au rendez-vous », sur eurosport.fr,
  19. Victor Valdés bat son record d'invincibilité, El Mundo Deportivo, 20 septembre 2009.
  20. Valdés continue à pulvériser son record, sport.es, 26 octobre 2011
  21. Víctor Valdés à 48 minutes d'un record d'Abel Resino, 5 novembre 2011, mundodeportivo.com
  22. Valdés, meilleur gardien de l'histoire de la Liga, sport.es, 8 décembre 2014

Liens externes