Usoir

L'usoir en 1909 de la rue du Faubourg dans le village des Bulles (en Lorraine belge) illustre l'usoir d'antan.

L'usoir, « usuaire » ou « parge » (Pays Haut), est l'espace entre la chaussée et le bâti, dans les villages non montagnards de Lorraine et Champagne-Ardenne ainsi qu'en Belgique, en Lorraine et en Gaume, où les maisons sont jointives. Cet espace est libre d'usage privé, mais ouvert sur la voie et généralement de propriété publique. Il a pour vocation de servir de zone d'entrepôt pour le bois de chauffage, le fumier, éventuellement des véhicules (charrettes) et outils de labours.

L'usoir correspond à un recul du bâti individuel (front de la rue) d'environ 3 à 7 mètres depuis la chaussée. Jusqu'au début des années 1970, il servait également d'emplacement au fumier, mis en tas directement sur le sol et laissant s'écouler librement le purin. La taille du tas, variable suivant la quantité de bétail, était alors un signe de réussite économique. Cet usage est aujourd'hui disparu, vu la modernisation et la concentration des activités agricoles, et l'espace libéré est généralement engazonné ou utilisé comme parking.

Utilisation contemporaine de l'usoir comme stationnement à Deneuvre (Meurthe-et-Moselle).

Depuis 1980, il est interdit en Moselle d'y installer une fumière, selon l'article 127 du règlement sanitaire départemental.

Juridiquement, leur statut est un peu particulier : ils font partie du domaine public communal mais un droit coutumier d'usage est reconnu au propriétaire riverain de la parcelle[1].

Références

  1. Arrêt no 91NC00673 du  de la cour d'appel de Nancy.

Voir aussi

Bibliographie

  • Dictionnaire du monde rural - Les mots du passé, par Marcel Lachiver (éditions Fayard, 1997), 1 770 pages  (ISBN 2-213-59587-9)
  • Dictionnaire de l'Ancien Régime, sous la direction de Lucien Bély (Presses universitaires de France, 1996), 1 384 pages  (ISBN 2-13-047731-3)

Liens externes