United Hatzalah

United Hatzalah
Logo de l’association
Cadre
Forme juridique Association à but non lucratif, ONG
But Secourisme, Humanitaire
Zone d’influence Argentine, Australie, Brésil, États-Unis, Inde, Israël, Lituanie, Panama, Ukraine.
Fondation
Fondation 2006
Fondateur Drapeau d’Israël Eli Beer
Origine 1986 à Jérusalem
Identité
Siège Jérusalem
Structure Médicalisée
Financement Dons, legs
Volontaires 4 000 (Israël)
Slogan « Unis pour sauver des vies »
Site web www.israelrescue.org

United Hatzalah (signifie « Unis dans le secours » de l'hébreu : איחוד הצלה) est une organisation de secouristes, d'urgentistes, d'ambulanciers et de médecins fondée en 2006 à Jérusalem[1]. Ses services sont proposés gratuitement par des bénévoles dispersés à travers Israël. United Hatzalah est une organisation à but non lucratif et indépendante comprenant environ 4 000 membres[2]. C'est l’unité de secours la plus rapide au monde[3].

Son modèle a essaimé dans quelques autres pays, comme les États-Unis, le Panama, le Brésil, la Lituanie, l'Australie l'Argentine et l'Inde[4].

Mission

La mission de United Hatzalah est d'assister médicalement les victimes dans la période critique entre la survenance d'une urgence et l'arrivée d'une ambulance.

En 2014, son temps moyen d'intervention était de 3 minutes sur l'ensemble du territoire israélien[5]. Dans les grandes villes, il ne dépassait pas les 90 secondes[6]. Un temps de réponse de 3 minutes peut souvent faire la différence entre la vie et la mort dans une situation d’urgence.

L'organisation se positionne en complément des services d'ambulance, plus longs à se déplacer. Une fois que les équipes du Maguen David Adom sont sur place, ils prennent le relais[7].

Une particularité de cette organisation est l’utilisation d'une technologie avancée[8] basée sur le GPS afin de géolocaliser, pour chaque scène d’urgence, les bénévoles les plus proches, les plus qualifiés, ainsi que les routes les plus rapides à emprunter via une application dans leur téléphone mobile. Le centre de commande d'Hatzalah, situé à Jérusalem, répond à 700 appels par jour[9].

Les volontaires civils formés au secourisme à travers le pays créent un réseau très denses. Certains ont des motos médicalement équipées (les « ambucycles ») capables d'atteindre les victimes très rapidement[10]. C'est un véhicule polyvalent conçu sur mesure pour apporter des soins vitaux le plus rapidement possible, notamment dans les zones urbaines embouteillées.

Une autre particularité de l’association est que les bénévoles sont juifs, musulmans, chrétiens, druzes, religieux ou laïques sans distinction[11],[12],[13],.

Évacuation d'une victime en hélicoptère avec l'aide des volontaires de United Hatzalah.

L'organisation est financée exclusivement grâce à des dons privés. En Israël, tout individu peut contacter United Hatzalah grâce à son numéro direct d'urgence : le 1221. Ses services sont coordonnés avec les autres organisations : police, services de lutte contre l'incendie, ou même l'armée si nécessaire.

Petit à petit, les différents succès de l'organisation attirent l'attention de pays étrangers[14] et Hatzalah exporte à l'international sa technologie[15] et son savoir-faire : aux États-Unis[16],[17], au Panama[18], au Brésil[19], en Lituanie[20], en Ukraine[21] et en Australie[7].

En 2010, Eli Beer , le fondateur de l'organisation, est élu « Entrepreneur social de l'année » 2010[22] par la Fondation Schwab  au Forum économique mondial, pour la création d'une start-up sociale experte en gestion de crise impliquant des pertes massives et pionnière dans le domaine de la technologie GPS, la cartographie, les applications mobiles et les moto-ambulances pour les interventions médicales d'urgence.

En 2012, Eli Beer reçoit le titre de Young Global Leader au Forum économique mondial, décerné par un comité présidé par la reine Rania de jordanie, pour ses efforts visant à créer une organisation de secours médical multiculturelle et apolitique[23].

En 2013, Eli Beer et Murad Alyan, le directeur de la section Hatzalah de Jérusalem-Est, ont obtenu le prix Victor J. Goldberg pour la paix au Proche-Orient, décerné par l'« Institute of International Education » [24].

En 2015, le Ministère de la Santé israélien reconnaît[25] officiellement « Ihoud Hatsala » comme organisme professionnel dans le domaine de la médecine d’urgence et du sauvetage de vie.

Notes et références

  1. TEDMED 2013, « TED Talks | Eli Beer : La plus rapide des ambulances ? Une motobulance », sur ted.com, (consulté le 7 janvier 2016).
  2. (en) « United Hatzalah »
  3. Paul Lorgerie, Ouest-France, « À moto, Hatzalah sauve des vies en Israël », Dimanche Ouest-France,‎ , p. 4 (lire en ligne)
  4. Piotr Smolar, Le Monde, « En Israël, une ONG révolutionne les services de secours », lemonde.fr,‎ (lire en ligne)
  5. (en) Pat Etheridge, CNN, « Saving 40,000 lives in under 3 minutes », sur cnn.com, (consulté le 13 novembre 2015)
  6. (en) The Jerusalem Post, « Opening their eyes », sur jpost.com, (consulté le 7 janvier 2016)
  7. a et b La Tribune, « United Hatzalah, l'Uber israélien des ambulances », sur latribune.fr, (consulté le 13 novembre 2015)
  8. (en) JEMS - Journal of Emergency Medical Service, « Smartphones Saves : A research analysis of how smartphones are changing OHCA response », sur jemsdigital.com, (consulté le 8 janvier 2016), p. 26-30
  9. (en) The Wall Street Journal, « Faster Medical Attention With App », sur wsj.com,
  10. i24News, « Hatzalah, les secours au plus près des drames », sur i24news.tv, (consulté le 10 novembre 2015)
  11. (en) Al Jazeera, « Jerusalem SOS : In Jerusalem, Jewish and Arab paramedics cross psychological and geographical divisions between the city's residents. », sur aljazeera.com, (consulté le 7 janvier 2016)
  12. Le Monde, « Les ambulances de la paix », sur lemonde.fr, (consulté le 10 novembre 2015)
  13. (en) BBC News, « Where Arabs and Jews work together to save lives », sur bbc.com, (consulté le 7 janvier 2016)
  14. (en) Forbes India, « How An Israeli Organisation Could Help Accident Victims In India », sur forbesindia.com, (consulté le 8 janvier 2016)
  15. (en) Forbes, « Emergency Response Technology », sur forbes.com, (consulté le 8 janvier 2016)
  16. (en) CBS, « Jersey City Set To Roll Out Life-Saving ‘United Rescue’ Program », sur cbsnews.com, (consulté le 19 novembre 2015)
  17. JEMS - Journal of Emergency Medical Services, « Citizen Responders : United Rescue sends trained laypersons to emergencies in N.J. », sur jemsdigital.com, (consulté le 7 janvier 2016), p. 30-33
  18. (en) « Site officiel de Hatzalah Panama », sur uhpma.org
  19. (en) The Economist, « Saving lives : Scattered saviours », sur www.economist.com, Tel Aviv, (consulté le 13 novembre 2015)
  20. (lt) Verslo žinios, « Savanorystės receptas pagal „Hatzalah“ », sur vz.lt,
  21. USA TODAY, « Racing death in the Promised Land », sur usatoday.com, (consulté le 8 janvier 2016)
  22. (en) Schwab Foundation, « Eli Beer | Social Entrepreneur of the Year, Israel, 2010 », sur schwabfound.org, (consulté le 4 décembre 2016)
  23. (en) World Economic Forum, « World Economic Forum Announces Young Global Leaders for 2012 », sur weforum.org, (consulté le 7 janvier 2016)
  24. (en) IIE - Institute of International Education, « 2013 IIE Goldberg Prize Winners », sur www.iie.org (consulté le 7 janvier 2016)
  25. Ministère de la Santé israélien, « « Ihoud Hatsala » reconnu comme organisme de médecine d’urgence et de sauvetage de vie », sur www.health.gov.il (consulté le 1er avril 2016)

Voir aussi

Articles connexes

Liens externes

  • (en) Site en anglais de Hatzalah
  • (he) Site officiel de Hatzalah
  • Page de l'association Hatzalah en France