Unité mixte de recherche

Unité mixte de recherche

Une unité mixte de recherche (UMR), en France, est une entité administrative créée par la signature d'un contrat d'association d'un ou de plusieurs laboratoires de recherche d'un établissement d'enseignement supérieur (notamment d'université) ou d'un organisme de recherche avec le Centre national de la recherche scientifique (CNRS). Une unité mixte de recherche est généralement créée au début du contrat de l'université ou de l'établissement d'enseignement supérieur associé avec le ministère chargé de l'Enseignement supérieur. Sa durée est celle de ce contrat pluriannuel, autrefois quatre ans et désormais cinq ans depuis la loi du 22 juillet 2013. Le principe des UMR remonte à 1966, quand Pierre Jacquinot, directeur général du CNRS, crée les Laboratoires Associés au CNRS[1].

L'unité mixte de recherche est la "brique de base" de l'organisation de la recherche en France, disposant de lignes budgétaires propres, de personnel affecté par les partenaires (CNRS, université, etc. ?). Administrée par un directeur et un conseil de laboratoire, elle définit sa stratégie de recherche de manière largement autonome.

Références

Structures similaires

De telles structures existent également, sous des intitulés parfois différents, pour d'autres organismes publics civils de recherche français tels que :

Voir aussi