Union sportive granvillaise

US Granville
Logo du US Granville
Généralités
Nom complet Union sportive granvillaise
Fondation 1918
Statut professionnel Jamais
Couleurs Blanc et bleu-roi
Stade Stade Louis Dior
(3 200 places)
Siège Stade Louis Dior
Avenue Matignon
50400 Granville
Championnat actuel National 2
Président Drapeau : France Dominique Gortari
Entraîneur Drapeau : France Johan Gallon
Site web www.usgranville.fr

L'Union sportive granvillaise est un club français de football de National 2, fondé en 1918 et basé à Granville dans le département de la Manche .

Depuis la saison 2016-2017, le club évolue en CFA, puis National 2 à partir de la saison 2017-2018, le quatrième échelon national. Il réalise pendant la saison 2015-2016 un parcours remarqué en Coupe de France, dont il atteint les quarts de finale.

Histoire

Les débuts du football à Granville

Au début du XXe siècle, des soldats du 2e régiment de Ligne jouent au football sur la plage du casino, lorsque que des écoliers de Granville et des villes environs créent des équipes pour disputer des matchs inter-scolaires. C'est en décembre 1905 que la société Racing Club Granvillais est créée, avant de disparaitre deux ans plus tard[1].

Le 1er juin 1909, l'Union sportive granvillaise est fondée ; la section football le 3 novembre suivant. En avril 1911, le club gagne la Coupe de la Manche, mais il disparait de nouveau. Malgré sa dissolution, le club est reformé en octobre 1912 sous le nom de Stade Granvillais par des amoureux du ballon rond, et devient l'une des meilleures équipes de la région avant d'encore disparaitre pendant la guerre. Le club est reformé au mois de février 1918, jusqu'en 1927[1].

Un club resté amateur depuis sa création

Le 13 mars 1928, l'Union sportive granvillaise est à nouveau reformé mais seulement les sections cyclisme et l'athlétisme ; la section football est créée en mars 1933. Le 24 novembre de la même année, le club joue son premier match à domicile[1].

L'US Granville compte quinze saisons au niveau national. Après avoir évolué pendant des années en Division d'honneur de Basse-Normandie, le club évolue de 1969 à 1972 dans le groupe Ouest du Championnat de France amateur, l'élite du championnat amateur, renommé « Division 3 » en 1971[2].

À cette époque il atteint à deux reprises les 32es de finale de la Coupe de France, longtemps resté sa meilleure performance. En 1968, il est éliminé par l'US Valenciennes (D1), et deux ans plus tard par le FC Rouen, à l'époque deux clubs de première division.

Après vingt saisons au niveau amateur, Granville accède à la Division 4 en 1990. En 1993, le club est basculé en Nationale 3 (futur CFA 2), le 5e échelon du football français nouvellement créé, où il se maintient jusqu'en 1999[2].

Depuis 2007, une plus grande ambition

Dominique Gortari, propriétaire du casino de la ville, reprend le club en 2007[3]. En 2010, le club fait son retour en CFA 2, où il reste trois saisons.

En 2013, l'ancien joueur professionnel Johan Gallon est nommé entraîneur. Le club remonte immédiatement et annonce son ambition d'être promu en CFA, le 4e échelon national, un objectif manqué de peu en 2015[4].

L'US Granville atteint en 2016 les quarts de finale de la Coupe de France après avoir passé neuf tours, pendant lesquels les Granvillais éliminent successivement l'ES Thury Harcourt (8-0), l'AF Virois (3-1 ap), l'USON Mondeville (1-0 ap), l'AS Cherbourg (3-1), le SU Dives (2-0), Saint-Nazaire AF (2-0), puis le Stade lavallois, club de Ligue 2, en 32e de finale (2-1), le Sarreguemines FC, club de CFA 2, en 16e (3-1), et Bourg en Bresse Péronnas, autre club de Ligue 2, en 8e (1-0 a. p.)[5]. Il devient le cinquième club de cinquième division à atteindre les quarts de finale de la Coupe de France, depuis 1999. Il affronte l'Olympique de Marseille au Stade Michel d'Ornano (battant le record d'influence de l'enceinte) mais s'incline « avec les honneurs » (0-1)[6]. En juin, le club est promu de justesse en CFA après un dernier match nul (1-1) contre la réserve du Stade rennais.

En 2016-2017, l'US Granville réussit son entrée en CFA au point de devenir un candidat à la montée en National. En Coupe de France, l'équipe atteint de nouveau le stade des 32es de finale. Opposée à l'Angers SCO, club de Ligue 1, elle ouvre le score mais s'incline finalement (2-1). Granville reste candidat à la montée en National 1 jusqu’en avril mais échoue dans le sprint final et laisse Cholet monter. La saison suivante, Granville est favori de son groupe de National 2 pour la montée mais rate son début de saison.

Palmarès

Logo de l'US Granville dans les années 2000.

L'US Granville atteint en 2016 les quarts de finale de la Coupe de France[6].

Pour le reste, le palmarès du club est uniquement régional :

  • DHR Basse-Normandie
    • Champion : 1976, 2014 (réserve)
  • PH Basse-Normandie
    • Champion : 1954, 1958, 1959
  • 1re Division de District Normandie
    • Champion : 1947
  • Coupe de Basse-Normandie
    • Vainqueur : 1982, 1989, 1994
  • Coupe de Normandie
    • Finaliste : 1966
  • Coupe de la Libération
    • Vainqueur : 1945

Personnalités du club

Entraîneurs

Alain Bouflet a été joueur de l'US Granville de 1989 à 1993, avant de devenir l'entraîneur du club de 1996 à 2003. Avant lui, Mohamed Lekkak a entraîné au club.

De 2004 à 2013, l'entraîneur du club est l'ancien footballeur professionnel Christophe Duboscq. Il est remplacé en 2013 par Johan Gallon[7].

Anciens joueurs

Quelques joueurs sont passés par l'US Granville avant de devenir professionnels, à l'exemple de Joseph Rabstejnek, puis Gérard Lefillatre, recrutés par le Stade rennais respectivement en 1945 et 1966 ; ou de Julien Valéro, qui rejoint en 1997 le centre de formation du SM Caen.

Plusieurs anciens joueurs professionnels, passés notamment par le SM Caen, ont joué à l'US Granville, comme Alain Bouflet, arrivé en 1989, Benjamin Morel, en 2013-2014, ou encore Matthias Jouan, arrivé en 2014.

Effectif actuel

L'effectif de l'US Granville en 2017-2018, en National 2 , est le suivant[8] :

  • Gardiens
  • Défenseurs
    • Anthony Barbier (23 ans)
    • Yoan Benyahia (30 ans)
    • Abel Behma (25 ans)
    • Hugo Connan (24 ans)
    • Sorin Cucu 17 juin 1990 (27 ans)
    • Jean-Jaques Pierre 23 janvier 1981 (36 ans)
    • Ismaël Gace 19 septembre 1986 (31 ans)
  • Milieux
    • Robin Théault (27 ans)
    • Tony Théault (30 ans)
    • Anthony Fournier (28 ans)
    • Jonathan Beaulieu (24 ans)
    • Ablaye Faye 10 avril 1994 (23 ans)
    • Patrick Kouakou 20 mars 1988 (29 ans)
    • Jordan Blondel 17 juin 1992 (25 ans)
    • Melvyn Vieira 10 février 1989 (28 ans)
    • Rodrigue Serin 12 juin 1997 (20 ans)
    • Johan Lebouteiller 15 février 1995 (22 ans)
  • Attaquants
    • David Fernandes (25 ans)
    • Mevludin Cuskic 10 avril 1986 (31 ans)
    • Abdoulaye Diallo 21 janvier 1992 (25 ans)
    • Ladislas Douniama 24 mai 1986 (31 ans)

Notes et références

  1. a, b et c Cahier spécial : La Manche libre du 5 mars 2016, page 13.
  2. a et b « US Granville », sur www.footballenfrance.fr (consulté le 10 février 2016)
  3. « Dominique Gortari, la discrétion et l'ambition », Ouest-France.fr,‎ (lire en ligne)
  4. « Mais qui es-tu, Granville ? », sur SOFOOT.com (consulté le 10 février 2016)
  5. « Coupe de France : l'US Granville est magique ! », sur France Bleu (consulté le 10 février 2016)
  6. a et b « Coupe de France : l’OM bat difficilement les amateurs de Granville », Le Monde.fr,‎ (ISSN 1950-6244, lire en ligne)
  7. « Foot. Johan Gallon, nouvel entraîneur de Granville (DH) pour trois saisons », sur Ouest-France.fr (consulté le 10 février 2016).
  8. « L’ÉQUIPE | Union Sportive Granvillaise », sur www.usgranville.fr (consulté le 10 février 2016)

Bibliographie

  • Jacques Simon, Un siècle de football normand, Editions Charles Corlet, Bayeux, 1998 (ISBN 2-85480-753-7)

Lien externe

  • (fr) Site officiel du club