Union sportive de la médina d'Alger

USM Alger
Logo du USM Alger
Généralités
Nom complet Union sportive de la médina d'Alger
Surnoms Les Usmistes
Les Rouge et Noir
Ouled El Bahdja
Ouled El Hamra
Kahraba
Noms précédents Union sportive musulmane algéroise (1937-1977)
Union sportive kahraba d'Alger (1977-1987)
Union d'Alger (1987-1989)
Fondation
(80 ans, 2 mois et 17 jours)
Statut professionnel Société par actions depuis 2010
Couleurs rouge et noir
Stade Stade Omar-Hamadi
(12 000 places)
Siège Stade Omar-Hamadi
2, avenue Ziar Abdelkader
Bab El Oued, Alger
Championnat actuel Ligue 1
Président Drapeau : Algérie Ali Haddad
Entraîneur Drapeau : Belgique Paul Put
Site web www.usma.dz
Palmarès principal
National[Note 1] Championnat d'Algérie (7)
Coupe d'Algérie (8)
Supercoupe d'Algérie (2)
International[Note 1] Coupe de l'UAFA (1)

Maillots

Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Domicile
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Extérieur
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Neutre

Actualités

Pour la saison en cours, voir :
Saison 2017-2018 de l'USM Alger
0

L'Union sportive de la médina d'Alger, couramment abrégé en USMA ou encore USM Alger, est un club de football algérien basé à Alger. Fondé le , il est le premier club à avoir remporté le championnat d'Algérie de football en 1963 avec leur ancien capitaine d'équipe Abdelaziz Ben Tifour.

Le club possède l'un des palmarès les plus étoffés du football algérien, remportant le championnat d'Algérie et la coupe d'Algérie à sept et huit reprises, respectivement. L'IFFHS classe l'USMA à la 18e place des meilleures équipes africaines de la décennie 2001-2010[1]. Cinq ans plus tard, le club atteint la finale de la Ligue des champions.

Après son premier titre de champion d'Algérie en 1963, l'USM Alger connait une longue période de disette notamment marquée par sept défaites en finale de la coupe d'Algérie, dont cinq consécutivement de 1969 à 1973. Le club change de nom en 1977 et devient l’Union sportive kahraba d'Alger dans le cadre d'une réforme sportive entreprise par l'État algérien. La disette de titres prend fin en 1981, quand l'USKA alors en D2, brise le signe indien et remporte la coupe pour la première fois de son histoire. Sept ans plus tard, en 1988, les Rouge et Noir sous l'appellation d’Union d'Alger, remportent de nouveau cette compétition.

Le club récupère son ancien sigle d'USMA à la suite de l'abandon définitif de la réforme sportive à la fin des années 80. De 1990 à 1995, les Usmistes végètent en deuxième division pendant cinq saisons, la plus longue période passée par l'équipe en D2 depuis l'indépendance du pays. À son retour parmi l'élite, l'USMA connait son âge d'or durant la décennie 1995-2005 sous la présidence de Saïd Allik, remportant quatre championnats ainsi que cinq coupes d'Algérie. En 2010, dans le cadre de la professionnalisation du football algérien, l'USMA change de statut pour devenir une société sportive par actions. Dans la foulée, le club est racheté par l'actuel actionnaire majoritaire, l'homme d'affaires Ali Haddad.

L'USMA reçoit ses adversaires au stade Omar-Hamadi, qui fait également figure de siège social du club. Certains matchs susceptibles de drainer une plus grande affluence se jouent au stade du 5-Juillet-1962, plus grande enceinte de la ville d'Alger et du pays.

Histoire

Débuts (1937-1962)

Union Sportive Musulmane Algéroise.
USM Alger 1937 la premiere equipe.

Durand la période coloniale de l’Algérie française, le club portait le nom d’Union Sportive Musulmane Algéroise, son siège social était basé au 21, rue Bruce dans la basse casbah[2]. Celle-ci évolue alors dans le championnat d’Afrique du Nord, dans lequel elle eut recours à beaucoup de joueurs européens et étrangers, notamment d’Amérique du Sud. Ceci s'explique par le fait qu'à ce moment-là, l'Union Sportive Musulmane Algéroise était dans le cadre français un club de France et aussi quelle pouvait faire partie du cadre de l'UEFA

L'USMA, était alors dans le cadre du football français une équipe faisant partie de la Ligue d'Alger.

Tout ceci dans le contexte pour les championnats d'Afrique du Nord de football, sous l'égide de la Fédération française de football entre 1920 et 1956, à la suite de l'indépendance du Maroc et de son voisin tunisien.

L'USM Alger participa au nouveaux système du championnat de l’Algérie Française, les trois Ligues algériennes restantes s'unissent en une unité appelée Union des Ligues Algériennes de football. La compétition est alors remplacée par un groupe de Division Nationale du championnat de France amateur, alors plus haut niveau amateur du football en France.C'est ainsi que jusqu’à 1962, le club commença une nouvelle ère sous l’égide de la Fédération Algérienne de football.

Bentifour, entraîneur de l'USM Alger reçoit des mains de Ben Bella président de la république, le 1er trophée du championnat d'Algérie de football, sous le regard du Président de la FAF le Dr Maouche (à gauche) et du ministre de la défense Houari Boumédiène (à droite), le [3]

1963, Champion pour la 1re fois dans l'Histoire d’Algérie

En 1963 le 16 juin, l'USMA devient champion d’Algérie en battant en finale son grand rival, le MC Alger, sur le score sans appel de 3-0 au Stade du 20 août 1955 (Alger) , il s'agit en effet du premier championnat sous l’égide de la fédération algérienne de football, à la suite de l'indépendance de l'Algérie. Alors entraîné par Ben Tifour , c'est à cette époque-là que le nom de l'USM Alger commence à être connu à travers l’Algérie et un peu plus tard en Afrique.

1970 -1980: La grande désillusion

Les années 1970 restent une période noire pour le club qui, durant la 8e édition en 1972, rétrograde en Ligue 2, mais le plus marquant pour ses supporteurs ce sont les sept (07) finales (dont cinq d'affilée) de la Coupe d'Algérie de football perdues soit :

Cependant, le club remontera en Championnat d'Algérie en 1974 à la suite de leur titre en Championnat d'Algérie de D2 et de leur ascension.

Durant une longue période, jusqu’à la fin des années 1970, le club ne connut aucun titre au niveau national ou international.

Époque de Saïd Allik (1994-2010)

Saïd Allik a entraîné l'USMA durant la saison 1992-1993 pour ensuite en devenir le président en 1994, le club était alors en seconde division depuis 1990, il réussit dès sa première saison à faire remonter l'USMA en D1.

Sa période de présidence durera 16 ans et sera pleine de succès pour le club avec notamment quatre championnats d'Algérie (1996, 2002, 2003 et 2005) mais aussi cinq coupes d'Algérie (1997, 1999, 2001, 2003 et 2004) et deux qualifications aux demi-finales de la Ligue des champions de la CAF (1997 et 2003).

Cette époque est considérée comme parmi les plus fleuries de l'histoire de l'USMA et Saïd Allik parmi les présidents les plus titrés.

En 2010, Saïd Allik se retire de la direction de l'USMA, cédant sa place au nouvel actionnaire majoritaire du club, l'homme d'affaires algérien, Ali Haddad.

Depuis 2010 : l'ère Ali Haddad (ETRHB)

Pour le détail des saisons voir : Saison 2010-2011, 2011-2012, 2012-2013, 2013-2014, 2014-2015, 2015-2016 et 2016-2017.
Public de l'USMA durant la finale de la coupe arabe au stade du 5-Juillet à Alger, le 14 mai 2013.
Saison Classement
(Division)
Points Diff.
2010-11 9/16 (1) 38 +4
2011-12 3/16 (1) 52 +12
2012-13 4/16 (1) 51 +17
2013-14 1/16 (1) 68 +28

En mars 2009, la FIFA impose à toutes les fédérations nationales de football où les clubs sont encore amateurs de se professionnaliser avant 2011, au risque de voir ses représentants exclus de toutes les compétitions internationales[4]. Le président de la fédération algérienne de football (FAF), Mohamed Raouraoua, réagit immédiatement à l'ultimatum de la FIFA en organisant dès la saison 2010-2011, le premier championnat algérien de football professionnel[5]. Les clubs algériens se voient donc obligés de passer très vite du statut amateur à celui de société par actions (SPA) ou bien de SARL[6]. L'USM Alger fut l'un des premiers clubs à s'organiser en SPA avec l'arrivée à sa tête du richissime homme d'affaires algérien, Ali Haddad, propriétaire de l'entreprise de travaux publics ETRHB Haddad et du journal Le Temps d'Algérie. En investissant 707 millions de dinars algériens dans le club, Haddad en devient l'actionnaire majoritaire, détenant 83 % des parts de la société.

Algérien homme d'affaires Ali Haddad propriétaire et président du club USM Alger.

La première saison du football professionnel en Algérie fut une saison difficile pour l'USM Alger. En effet, le club termine à la 9e place du championnat et n'obtient son maintien qu'à la dernière journée à la faveur de sa victoire 3-0 face à l'USM Annaba[7]. Il s'agit là, du pire classement du club depuis la saison 1999-2000. En coupe d'Algérie, les Usmistes sont éliminés dès le premier tour[8].

Cette saison 2010-2011 a aussi vu Noureddine Saâdi, entraîneur en chef depuis le mois d'août 2009, être démis de ses fonctions le 11 décembre 2010[9]. Le technicien français Hervé Renard, le remplacera à la tête de la barre technique en janvier 2011[10].

Premier titre international

Lors de la saison 2012-13, l'USMA, alors dirigée par l'argentin Miguel Angel Gamondi. rate ses débuts en championnat. Après six journées elle compte : trois défaites, deux victoires et un nul. La défaite face à l'ES Sétif précipite le départ de  Miguel Angel Gamondi qui est remplacé par l'ancien manager de l'Olympique de Marseille Rolland Courbis[11].L'équipe reporte désormais toutes ses ambitions sur la Coupe d'Algérie et la Coupe de l' UAFA . Pari tenu puisqu'elle atteint la finale de la 49 ème édition de la Coupe d'Algérie où elle affronte , au Stade 5 Juillet 1962, dans un 92e Derby algérois le Mouloudia d'Alger. L' USM Alger l'emporte par la plus petite des marges, un but à zéro, grâce à une réalisation de Benmoussa. C'est la huitième coupe du club. Deux semaines plus tard, l'USM Alger remporte son premier titre international, après un match nul méritoire en terre koweïtienne lors de la manche aller, les Algérois battent les koweïtiens d' Al-Arabi 3-2 au match retour de la finale de la Coupe de l' UAFA 2012-13 en évoluant à dix joueurs pendant toute la seconde période[12].

Finaliste avec Hamdi

Été 2015, Miloud Hamdi engagé pour être entraîneur adjoint est finalement désigné entraîneur principal après avoir assuré avec brio l'intérim durant la phase de groupe de la Ligue des champions en terminant 1er. Du côté des transferts, on note le prêt de l'attaquant international Mohamed Amine Aoudia du FSV Francfort ainsi que le retour au club du jeune buteur Oussama Darfalou après une saison convaincante au RC Arbaâ. Le gardien Ismaïl Mansouri réintègre l'équipe après son prêt au MO Béjaïa. Défensivement, l'USMA recrute Chakib Arslan Mazari de l'USM El Harrach et Hocine Benayada du MC Oran. En tout, l'USMA aura dépensé environ 250 000 euros.

Pour la 1re fois de son histoire, le club atteint la finale de la LdC après avoir éliminé Al Hilal mais s'incline ensuite contre le TP Mazembe au terme des deux confrontations (0-2,2-1). Miloud Hamdi paye le mauvais choix de domiciliation du stade préférant le petit synthétique de Bologhine au grand terrain du 5 juillet et sa pelouse naturelle, un choix qui aura favorisé le club congolais en finale. Jusque là, Hamdi avait réalisé une première partie de saison exceptionnelle. Cette défaite enraye la machine Usmiste lors de la phase retour, avec une élimination précoce en coupe d'Algérie, ce qui ne l'empêche pas de terminer championne avec 10 points d'avance sur la JS Saoura.

Records

Personnalités historiques du club

Joueurs emblématiques

Article détaillé : Liste des joueurs de l'USM Alger.

Dernière mise à jour : saison 2016-2017 14 juin 2017.

Joueurs les plus capés de L'USM Alger depuis la saison 2002-2003
Rang Nom Apparitions Période
1 Drapeau : Algérie Lamine Zemmamouche 295 2003 -
2 Drapeau : Algérie Nacereddine Khoualed 286 2006 -
3 Drapeau : Algérie Karim Ghazi 241 2002 - 2011
4 Drapeau : Algérie Billel Dziri 237 2002 - 2010
5 Drapeau : Algérie Hocine Achiou 227 2002 - 2011
6 Drapeau : Algérie Amar Ammour 218 2002 - 2009
7 Drapeau : Algérie Mohamed Hamdoud 209 2002 - 2008
8 Drapeau : Algérie Farouk Chafaï 188 2010 -
9 Drapeau : Algérie Mohamed Rabie Meftah 173 2012 -
10 Drapeau : Algérie Mokhtar Benmoussa 169 2012 -
Meilleurs buteurs de L'USM Alger depuis la saison 2000-2001
Rang Nom Buts Période
1 Drapeau : Algérie Amar Ammour 53 2002 - 2009
2 Drapeau : Algérie Billel Dziri 51 2000 - 2010
3 Drapeau : Algérie Rabie Benchergui 42 2001 - 2006
4 Drapeau : Algérie Noureddine Daham 41 2009 - 2013
5 Drapeau : Algérie Hocine Achiou 39 2000 - 2011
6 Drapeau : Algérie Mohamed Rabie Meftah 36 2011 -
7 Drapeau : Algérie Issaad Bourahli 34 2001 - 2007
8 Drapeau : Algérie Moncef Ouichaoui 32 2000 - 2004
9 Drapeau : Algérie Cheikh Hamidi 22 2009 - 2011
10 Drapeau : Algérie Lamouri Djediat 22 2011 - 2014

À partir de la saison 2000-2001, Amar Ammour est le buteur historique avec 53 buts, suivi milieu de terrain international algérien et l'ancien capitaine Billel Dziri avec 51 buts. Au niveau continental, international malien Mamadou Diallo a 10 buts. Il est également le meilleur marqueur dans une seule compétition avec le même équilibre en 2004. le premier buteur de l'USMA dans la Ligue 1 est Moncef Ouichaoui à la saison 2002-2003 avec 18 buts.

Mohamed Lamine Zemmamouche est le plus active dans 295 match depuis la saison 2003-2004.

Au niveau des participants depuis la saison 2002-0003, Mohamed Lamine Zemmamouche est la plus active dans 259 match depuis la saison 2003-2004. Il est également le joueur Le plus ancien de l'équipe pour la 12ème saison.

Suivi par Nacereddine Khoualed avec 286 matches en neuf saisons, en ce qui concerne le joueur le plus étranger joué avec l'équipe est international Malgache Charles Andriamanitsinoro 132 match depuis la saison 2012-2013 jusqu'à 2016-2017 et au niveau continental, Hocine Achiou est le plus impliqué dans 38 match, dont 29 dans la Ligue des champions de la CAF.

Au niveau des équipes nationales, un certain nombre de joueurs locaux et étrangers ont participé avec leurs équipes, notamment Abdelmalek Ali Messaoud 25, Billel Dziri 30, Mahieddine Meftah 41, Mounir Zeghdoud 23, Salim Aribi 16, Hichem Mezaïr 19, Hocine Achiou 25, Tarek Hadj Adlane 14, Djamel Keddou 20, Karim Ghazi 16, Charles Andriamanitsinoro 13, Mamadou Diallo 4 et Abdoulaye Maïga 6. Boubeker Belbekri est le premier joueur de USMA à jouer en Coupe d'Afrique en 1968, dans la Coupe du Monde, le gardien de but Mohamed Lamine Zemmamouche est le seul de USM Alger, auquel il a participé en 2014, mais n'a joué aucune minutes. aux Jeux olympiques de Rio en 2016, cinq joueurs de l'équipe ont participé à l'équipe d'Algérie olympique[13]. et ils Abdellaoui, Benguit, Benkhemassa, Darfalou et Meziane. au niveau des joueurs étrangers, malien Diallo Mamadou a participé aux Jeux Olympiques en 2004 et à la Coupe d'Afrique des nations, l'autre malien Abdoulaye Maïga a participé en 2012[14]. et a participé à une réunion unique contre le Ghana, dans ce tournoi ne s'est pas qualifié pour l'équipe algérienne.

Entraîneurs

Longévité et bilan des entraîneurs de L'USM Alger depuis la saison 1999-2000
Rang Nom Matchs dirigés  %. victoires Période
1 Drapeau : Algérie Noureddine Saâdi 133 55.64% sep. 2000-jui. 2002
puis jui. 2004-jan. 2005
puis aoû. 2009-dec. 2010
2 Drapeau : France Rolland Courbis 48 58.33% oct. 2012-nov. 2013
3 Drapeau : France Hubert Velud 43 58.14% nov. 2013-fev. 2015
4 Drapeau : France Miloud Hamdi 41 56.1% jul. 2015-jun. 2016
5 Drapeau : Argentine Oscar Fulloné 36 36.11% jul. 2008-jan. 2009

Au cours de l'histoire, le club a connu une vague successive de changements d’entraîneurs en un espace de 60 ans, l'USMA a connu 67 entraîneurs, soit en moyenne un entraîneur tous les ans, c'est Mustapha Aksouh qui a le plus entraîné le club (7 fois) suivi de l'ancien joueur des années 2000, Noureddine Saâdi qui lui a entraîné le club notamment en compagnie de Ali Fergani et Azzedine Aït Djoudi.

Parmi les entraîneurs passés au club, Rolland Courbis,Didier Ollé-Nicolle, René Lobello, Miguel Angel Gamondi et Oscar Fulloné se distinguent particulièrement pour les résultats qu'ils ont obtenus et le jeu qu'ils ont proposé. Soixante-sept entraîneurs ont managé l'USM d'Alger dont un qui a dirigé l'USMA deux fois, Abdelghani Zitouni. C'est Ali Fergani et Azzedine Aït Djoudi qui ont eu le plus de succès avec l'USMA en remportant deux fois le Championnat d'Algérie, et une fois la Coupe d'Algérie. Ce sont Ahmed Aarab et Salah Achour qui sont restés le moins longtemps. C'est Abdelaziz Ben Tifour qui est resté pendant 3 ans au club qui est resté le plus longtemps.

Quand l'Algérie acquiert son indépendance, Ben Tifour, contrairement à Mekloufi et Oudjani qui retournent en Europe, devient entraîneur-joueur à l'USMA. Il gagne avec ce club le premier Championnat d'Algérie de football en 1963, il s'agit du premier sacre de l'USMA.

Au cours des années 1970, le club perd 5 finales de Coupe d'Algérie de football, celle de 1969, 1970, 1971, 1972, 1973. Le club a été dirigé à ce moment-là par les entraîneurs algériens suivants : Hamid Belamine, Ahmed Zitoun, et enfin Abdelghani Zitouni sachant que durant 1972, 1973, le club se trouvait en Ligue 2 à la suite de leur relégation en 1972 terminant avant-dernier entraîné à cette époque là par Ahmed Zitoun, il aura fallu jusqu'à 1974 ainsi le club devient champion de la Ligue 2 dirige par Hamid Belamine et Chaib Lamine ainsi le club via ces entraîneur retrouva l’élite. Malheureusement, un retour au enfer connaîtra le club puisqu'en durant l’année du 1980, le club termine avant-dernier et est donc relégué en Ligue 2, entraîné à ce moment-là par le sovietique Balacov accompagné de Ahmed Aarab et Hamid Madani.

Rolland Courbis entraîneur de l'équipe (2012–2013) et le premier étranger a remporté titre avec l'équipe de l'USM Alger.

Avec l'arrivée de Ali Benfadah, le club devient champion de la Ligue 2 en 1981 et devient aussi champion de la 1981, ce qui sera par la suite de l'histoire du club de l'USMA la 1re Coupe d'Algérie, il quittera le club par la suite (dès la remontée). Les entraîneurs algériens Djilali et Abdelkader Zerar, sont les premiers entraîneurs à entraîner l'USMA pour une compétition africaine la Coupe des coupes 1982, Hélas, l’équipe est éliminée par le club ghanéen de Hearts of Oak en quart de finale.

En 1983 descend en Ligue 2. À partir de là, le club ne gagnera plus aucun titre pendant quelques années malgré la succession d’entraîneurs tels que Lakhder Guitoun, Mokhtar Kalem et Mustapha Aksouh dont ce dernier fait sa première apparition durant la période 1984-1986.

En 1987, Djamel Keddou en compagnie de Mustapha Aksouh permit au club de gagner la 1988 en 1989, le club entraîné alors par les deux entraîneurs, descend en Ligue 2, mais par la suite devient champion en 1987.

Durant 1988 entraîné par Mustapha Aksouh, le club gagne la coupe.

Ali Fergani est à la tête de l'équipe de l'USMA de 2001 à 2002. Il mène ses joueurs à un titres de champion d’Algérie, et une coupe d’Algérie, ainsi qu'une demi-finale de la Coupe d'Afrique des vainqueurs de coupe en 2002 en compagnie de Azzedine Aït Djoudi. Boualem Charef apporte par la suite une victoire dans la Coupe d’Algérie en 2003. À partir de 2005, le club ne gagnera plus de titres que ce soit national ou international, avec l'arrivée du président Haddad le club se professionnalise ainsi avec l'arrivée de l’entraîneur français Rolland Courbis en provenance du grand club suisse FC Sion, ce dernier par la suite trois fois 3 coupes en en Championnat d'Algérie en 2014 en 2013 et pour une première fois historique pour le club une coupe internationale (même si cette dernière coupe est annulée à l'heure actuelle) il s'agit de la Coupe de l'UAFA en 2013, Par la suite, c'est un autre entraîneur français qui va prendre les rênes du club, il s'agit Hubert Velud celui-ci dès son arrivée parvient à rapporter le titre de la Supercoupe d'Algérie en 2013.

À la suite du départ de Hubert Velud et de Rolland Courbis ce dernier ayant pris la direction de Montpellier HSC, le club est un moment dirigé par l'Allemand Otto Pfister, l'USMA cherche d'autres clubs à la suite du départ du technicien allemand Djamel Belmadi mais ce dernier ayant refusé l'offre de l'USMA, il s'agira alors du deuxième entraîneur adjoint de l'USMA Miloud Hamdi qui prendra les rênes de l’équipe dans le cadre de la 2015. Lors de la demi-finale au match aller, l’entraîneur Miloud Hamdi réussit l'exploit d'amener pour la première fois dans son histoire le club de l'Union sportive de la médina d'Alger en finale de la 2015, montrant ainsi la compétence et les qualités de celui-ci en matière de coaching à un moment où les personnes en doutaient.

Dirigeants

Présidents de L'USM Alger depuis 1976
Rang Nom Période
11 Drapeau : Algérie Rachid Khelouati 1976-1977
12 Drapeau : Algérie Saïd Hammo 1977-19??
13 Drapeau : Algérie Hadji 19??-1984
14 Drapeau : Algérie Abdesslem Bensahli 1985-1989
15 Drapeau : Algérie Saïd Hammo 1989-1991
16 Drapeau : Algérie Rachid Khelouati 1992-1993
17 Drapeau : Algérie Mouldi Aïssaoui 1993-1994
18 Drapeau : Algérie Saïd Allik 1994-2010
19 Drapeau : Algérie Ali Haddad 2010-
Présidents de L'USM Alger de 1937 à 1976
Rang Nom Période
1 Drapeau : Algérie Arezki Meddad 1937-1938
2 Drapeau : Algérie Ali Hammar dit Ali Zaied 1938-1939
3 Drapeau : Algérie ? 1940-1942
4 Drapeau : Algérie Mohamed Zenagui 1943-194?
5 Drapeau : Algérie Ali Hammar dit Ali Zaied 194?-1952
6 Drapeau : Algérie Saïd Meddad 1962-19??
7 Drapeau : Algérie Abdelkader Amrani 19??-1971
8 Drapeau : Algérie Ali Kezal 1971-1972
9 Drapeau : Algérie Yacef Saâdi 1972-1975
10 Drapeau : Algérie Abdelaziz Tazairt 1975-1976

Membre fondateur du club, Arezki Meddad est désigné par ses pairs pour être le premier président de l'histoire de l'USMA[15]. Arezki Meddad fut le premier président, mais il n'a pas été inscrit à la préfecture. C'est dans son café, rue du Divan à la Casbah – qui abritait aussi le siège de l'Étoile nord-africaine – que fut créé l'USMA.

Le premier président officiellement inscrit fut le chahid Ali Hammar dit "Ali Zaied", mort sous la torture en mars 1957. Le club avait en ce temps pour adresse officielle le café de Benkanoun situé rue Randon à la Casbah.

Avec neuf trophées majeurs (4 championnats et 5 coupes) en seize saisons passées à la tête du club, Saïd Allik est le président le plus titré de l'USM Alger. son premier titre était la saison 1995-1996 immédiatement après son ascension. Le dernier titre était la saison 2004/05. Après cela, en 2010, il a vendu la plupart des actions du club pour le homme d'affaires Ali Haddad après 16 ans à la tête du club. le nouveau président a déclaré après son entrée en fonction « J’ai choisi ce club par conviction. Je suis heureux de faire partie de la famille usmiste. Sachez que cela fait cinq ans que j’aide l’USMA en tant que sponsor. Cette fois-ci, nous avons préféré approfondir le partenariat et nous espérons être à la hauteur en apportant le plus tant attendu. »[16].

Joueurs les plus titrés

Top dix des joueurs les plus titrés de L'USM Alger en compétitions officielles
Rang Joueurs[Note 2] Période Ligue 1 Coupe Afrique Autres Total
1er Drapeau : Algérie Billel Dziri 1995-1999 puis 2000-2010 4 5 0 0 9
1re Drapeau : Algérie Mohamed Hamdoud 1992-2008 4 5 0 0 9
1re Drapeau : Algérie Farid Djahnine 1996-2008 4 5 0 0 9
4e Drapeau : Algérie Lamine Zemmamouche 2003-2009 puis 2011- 3 2 0 3 8
4e Drapeau : Algérie Hocine Achiou 1999-2006 puis 2007-2008 puis 2009-2011 3 5 0 0 8
4e Drapeau : Algérie Rabah Deghmani 1999-2006 3 5 0 0 8
4e Drapeau : Algérie Tarek Ghoul 1996-2004 3 5 0 0 8
4e Drapeau : Algérie Mahieddine Meftah 1996-2007 3 5 0 0 8
9e Drapeau : Algérie Mounir Zeghdoud 1997-2007 3 4 0 0 7

Statistiques au 4 juin 2017.

Joueurs étrangers

Résultats sportifs

Palmarès

Avec sept titres de champion d'Algérie, huit Coupes d'Algérie, deux Supercoupes d'Algérie et une Coupe de l'UAFA, l'USM Alger est le quatrième club le plus titré du pays après la JS Kabylie, l'ES Sétif et le MC Alger.

En coupe d'Algérie, l'USMA est le club le plus titré avec huit trophées gagnés, le club détient aussi le record de finales perdues en échouant à neuf reprises sur la dernière marche (dont cinq consécutivement, de 1969 à 1973). L'USM Alger a ainsi participé à 17 finales soit plus d'un tiers du total (ce qui constitue un record également).

En 2003, les Usmistes réalisent leur premier doublé coupe-championnat.

Palmarès de l'USM Alger dans les compétitions nationales et internationales

Compétitions nationales Compétitions internationales
Compétitions actuelles
Autres compétitions
Compétitions actuelles
Anciennes compétitions

Bilan sportif

Légende : J = joués, G = gagnés, N = nuls, P = perdus, Bp = buts pour, Bc = buts contre, Diff = différence de buts.

Bilan de l'USMA en championnat et coupes à partir de 1964 (Résultats mis à jour jusqu'à la saison 2015-2016 pour le championnat, saison 2015-2016 pour la coupe d'Algérie)

Nationale Saisons Titres J G N P Bp Bc Diff Points
Ligue 1 36 7 1035 425 281 329 1320 1023 +297 1832
Ligue 2 14 4 387 190 122 75 580 306 +274 708
Total 52 11 1422 615 403 404 1900 1329 +420 2540
Coupes nationales Saisons Titres J G N P Bp Bc Diff Points
Coupe d'Algérie 50 8 198 130 35 33 +300 +150 - -
Coupe de la Ligue d'Algérie - - - - - - - - - -
Supercoupe d'Algérie 3 2 3 2 0 1 5 4 +1 6
Total 52 10 203 - - - - - - -
International Saisons Titres J G N P Bp Bc Diff Points
Compétitions arabes 4 1 25 11 8 6 40 29 +11 41
Compétitions nord-africaines 2 0 4 1 0 3 3 6 -3 3
Compétitions africaines 15 0 103 52 20 31 172 103 +69 -
Total 21 1 124 60 26 38 201 132 +69 -
Total Général 52 18 1749 830 429 488 +2400 +1615 +785 -
Légende : J = joués, G = gagnés, N = nuls, P = perdus, Bp = buts pour, Bc = buts contre, Diff = différence de buts.

Palmarès des jeunes

Junior

Cadets (U18)

Cadets (U17)

Cadets (U15)

Trophées individuels

Meilleurs joueurs Meilleurs buteurs Meilleurs gardiens de but

Joueurs et personnalités du club

Effectif professionnel actuel

Effectif de l'USM Alger de la saison 2016-2017
Joueurs Encadrement technique
No  P. Nat.[17] Nom Date de naissance Sélection[18] Club précédent
1 G Drapeau de l'Algérie Zemmamouche, Mohamed LamineMohamed Lamine Zemmamouche 19/03/1985 (32 ans) Algérie MC Alger
16 G Drapeau de l'Algérie Mansouri, IsmaïlIsmaïl Mansouri 07/01/1988 (29 ans)
MO Béjaïa
30 G Drapeau de l'Algérie Berrefane, MouradMourad Berrefane 18/03/1986 (31 ans)
MO Béjaïa
3 D Drapeau de l'Algérie Abdellaoui, AyoubAyoub Abdellaoui 16/02/1993 (24 ans) Algérie espoirs 0 Formé au club
5 D Drapeau de l'Algérie Benyahia, MohamedMohamed Benyahia 30/06/1992 (25 ans) Algérie U17 MC Oran
6 D Drapeau de l'Algérie Chafaï, FaroukFarouk Chafaï 23/06/1990 (27 ans) Algérie MC Alger
20 D Drapeau de l'Algérie Khoualed, NacereddineNacereddine Khoualed Capitaine 16/04/1986 (31 ans) Algérie US Biskra
21 D Drapeau de l'Algérie Zeghdane, ToufikToufik Zeghdane 17/09/1992 (25 ans)
MC Alger
22 D Drapeau de l'Algérie Meftah, MohamedMohamed Meftah 05/05/1985 (32 ans) Algérie JSM Béjaïa
25 D Drapeau de l'Algérie Benmoussa, MokhtarMokhtar Benmoussa 01/08/1986 (31 ans) Algérie ES Sétif
31 D Drapeau de l'Algérie flèche vers la droite Benguit, RaoufRaouf Benguit 05/04/1996 (21 ans) Algérie espoirs Paradou AC
7 M Drapeau de l'Algérie Bouderbal, RafikRafik Bouderbal 19/09/1987 (30 ans)
Lyon-Duchère AS
8 M Drapeau de l'Algérie Beldjilali, KaddourKaddour Beldjilali 28/11/1988 (28 ans) Algérie ES Sahel
10 M Drapeau de l'Algérie Sayoud, AmirAmir Sayoud 31/08/1990 (27 ans) Algérie espoirs DRB Tadjenanet
14 M Drapeau de l'Algérie Bourenane, FaouziFaouzi Bourenane 24/08/1994 (23 ans)
1.FK Příbram
15 M Drapeau de l'Algérie Hammar, ZiriZiri Hammar 25/07/1992 (25 ans) Algérie U17 JS Saoura
19 M Drapeau de l'Algérie Khaled, AbelAbel Khaled 09/11/1992 (24 ans)
RC Arbaa
23 M Drapeau de l'Algérie Koudri, HamzaHamza Koudri 15/12/1987 (29 ans) Algérie MC Alger
24 M Drapeau de l'Algérie Benkhemassa, MohammedMohammed Benkhemassa 28/06/1993 (24 ans) Algérie espoirs 0 Formé au club
26 M Drapeau de l'Algérie Bellahcene, RedaReda Bellahcene 21/01/1993 (24 ans)
FC Saint-Louis Neuweg
9 A Drapeau de Madagascar Andriamanitsinoro, CharlesCharles Andriamanitsinoro 06/09/1989 (28 ans) Madagascar WA Tlemcen
11 A Drapeau de l'Algérie Meziane, AbderrahmaneAbderrahmane Meziane 07/03/1994 (23 ans) Algérie espoirs RC Arbaa
13 A Drapeau de l'Algérie Darfalou, OussamaOussama Darfalou 29/09/1993 (23 ans) Algérie espoirs RC Arbaa
17 A Drapeau de l'Algérie Benkablia, MohamedMohamed Benkablia 02/02/1993 (24 ans) Algérie espoirs JS Kabylie
29 A Drapeau de la Côte d'Ivoire flèche vers la droite Guessan, GhislainGhislain Guessan 15/09/1992 (25 ans)
RC Arbaa
Entraîneur(s)

Drapeau : Belgique Paul Put

Entraîneur(s) adjoint(s)

Drapeau : Algérie Karim Masmoudi

Préparateur(s) physique(s)

Drapeau : Algérie Boudjemaa Mohammedi
Drapeau : Algérie Laïd Benseghir

Entraîneur(s) des gardiens

Drapeau : Algérie Reda Acimi

Médecin(s)

Drapeau : Algérie Abderrahmane Ibouchoukene


Légende

Officiels du club

Conseil d'administration de l'USM Alger
Nom Fonction
Ali Haddad Propriétaire
Ali Haddad Président
Rebbouh Haddad Directeur général
Habib Labane Secrétaire général
Salah Allache Coordinateur général
Amine Tirmane Responsable Communication
Paul Put Entraîneur
Mohamed Hamdoud Entraîneur adjoint
Abdelkrim Bira Directeur sportif
Mustapha Aksouh Entraîneur U21


Structures du club

Stades

Omar Hamadi

Article détaillé : Stade Omar-Hamadi.
Omar Hamadi

L'USM Alger reçoit ses adversaires depuis l'indépendance de l'Algérie (1962) au stade Omar-Hamadi, situé à Bologhine.

Le stade Omar-Hamadi est un stade de football situé à Bologhine, au nord d'Alger. Construit en 1935, l'enceinte accueillait alors les rencontres de l'AS Saint-Eugène, équipe composée de pieds-noirs et basée à Saint-Eugène, ancien nom de la commune de Bologhine. Depuis l'indépendance de l'Algérie en 1962, le stade est la résidence de l'USM Alger (et du MC Alger, partiellement).

Le stade est bordé par la mer Méditerranée au nord, la basilique Notre-Dame d'Afrique au sud, et par les communes de Bab El Oued et de Raïs Hamidou, respectivement à l'est et à l'ouest.

La capacité du stade est d'environ 15 000 places. La pelouse est en gazon synthétique de quatrième génération. Le stade Omar-Hamadi a connu plusieurs expansions au fil du temps, mais aussi la démolition d'une tribune en 2003.

5 juillet 1962

Article détaillé : Stade du 5-Juillet-1962.

En ce qui concerne l'USMA, ce stade abrite les derbies algérois[19], mais aussi les rencontres internationales jugées trop importantes pour avoir lieu au stade Omar-Hamadi, dont la capacité n'est que de 20 000 places. Les Usmistes ont remporté six de leurs huit coupes d'Algérie au 5 juillet.

Inauguré en 1972 par l'ancien président algérien Houari Boumediène, de conception hongroise le stade a la capacité d'abriter de très grands matchs au niveau africain, il est en effet essentiel pour l'USM Alger car cela permet au club de démontrer une bonne image face aux clubs africains ou étrangers, à ce moment la capacité du stade était de 100 000 places.

À la suite des jeux méditerranéens qui sont organisés en 1975, le stade a alors une capacité réévaluée de 85 000 places. On modernise le stade et on ajoute des sièges. Mais le record d'affluence est atteint en 1990, lors de la finale de la coupe d'Afrique des nations qui oppose l'Algérie et le Nigeria (1-0), avec 110 000 spectateurs.

Après une mise aux normes de sécurité actuelles en 1999, la capacité du stade est réduite à 80 000 places environ, et à la suite d'une nouvelle phase de rénovation en 2003 (séisme du 21 mai 2003), la capacité est encore réduite à 76 000 places.

En 2010, Le 3 mars 2010, les Algériens égalent le record du nombre de spectateurs (110 000 spectateurs).

Le 14 novembre 2012, après le match Algérie-Bosnie-Herzégovine, la FAF annonce que le stade sera rénové[20].

Le 21 septembre 2013, à la suite de l'effondrement d'une partie des gradins, deux supporteurs on trouvé la mort à ce jour à la suite de ce drame, il était clair qu'une rénovation s'y déroule[21] .Alors en mars 2014, l'entreprise chinoise CSCEC débute l'enlèvement des 2 300 dallettes formant les gradins supérieurs et procède à leur remplacement pour une livraison en décembre 2014[réf. nécessaire].

Ce stade mythique au regard des supporters Usmiste et pas seulement, restera une référence pour un match national ou international.

Centre d'entraînement et de formation

Centre de Aïn Benian

En juillet 2011, le club entreprend la construction d'un centre d'entraînement et de formation situé à Aïn Benian, dans la banlieue Ouest d'Alger. Ce centre s'étendra sur 4 hectares et comprendra notamment un terrain en gazon naturel et un autre en synthétique[22]. Afin de mener à bien la réalisation de la structure, l'architecte chargé du projet se basera sur les plans de la cité sportive Joan Gamper, célèbre centre de formation du FC Barcelone[23]. Un centre qui ne fut jamais bâti.

Finances

Sponsors

Période Équipementier
1997-1998 Drapeau : Italie Virma
1998-1999 Drapeau : Allemagne Uhlsport
1999-2001 Drapeau : Allemagne Puma
2001-2005 Drapeau : Allemagne Uhlsport
2005-2008 Drapeau : Italie Lotto
2008-2011 Drapeau : Allemagne Uhlsport
2011-2012 Drapeau : États-Unis Nike
2012-2016 Drapeau : Allemagne Adidas
2017- Drapeau : Espagne Joma

Sonelgaz est le principal sponsor de l'USM Alger depuis la réforme sportive de 1977, le logo de la société est affiché sur le devant du maillot du club dans le cadre du parrainage. Et jusqu'en 2011, ce logo figurait même sur l'emblème de l'USMA.

La compagnie de télécommunications Djezzy sponsorise le club depuis 2005[24]. Propriété de l'actionnaire majoritaire du club, Ali Haddad, l'entreprise de travaux publics ETRHB, est également sponsor et ce depuis 2010.

La firme allemande Adidas, est l'équipementier du club de juillet 2012[25] jusqu'en décembre 2016 lorsque l'USMA annonce un partenariat avec la marque espagnole Joma[26]. D'une durée de trois ans et demi, l'accord prend effet dès le mois de janvier 2017[26].

D'autres sponsors ont parrainé le club par le passé, tels que : Canon, Dekorex, Armedic, CIAR Assurances, Sonatrach et Renault Trucks.

Les sponsors actuels sont :

Identité du club

Historique des noms officiels du club

À sa création en 1937, le club portait le nom d’Union sportive musulmane algéroise. En 1977, une réforme sportive adoptée par le gouvernement obligea tous les clubs algériens à modifier leurs noms dans le cadre de leur parrainage par les sociétés nationales. L'USMA, qui avait hérité de la société de l'électricité et du gaz (Sonelgaz), fut rebaptisée Union sportive kahraba d'Alger (arabe : كهرباء, kahraba voulant dire électricité).

En proie à une grande crise financière et économique, le gouvernement algérien en place en 1989 décide d'abandonner la réforme de 1977. La plupart des clubs renouent ainsi avec leurs noms d'origine, l'USMA reprenant quant à elle ses initiales, mais avec la modification de la lettre M.

Le nom du club devient alors : Union sportive de la médina d'Alger (arabe : مدينة, médina voulant dire ville).

Union sportive musulmane algéroise
1937-1977
U+21E9.gif
Union sportive kahraba d'Alger
1977-1987
U+21E9.gif
Union d'Alger
1987-1989
U+21E9.gif
Union sportive de la médina d'Alger
depuis 1989

Couleurs

Les couleurs initiales de l'USMA étaient le rouge et le grenat, couleurs que le club arbora de 1937, année de sa création, à 1945[27]. L'origine de ces couleurs est inconnue.

En mai 1945, à la suite des massacres de Sétif, Guelma et Kherrata, le club décide de remplacer le grenat par le noir en hommage aux 45 000 manifestants algériens tués par la répression sanglante de l'armée française[27]. Le noir représente le deuil et le rouge le sang des victimes.

Blason

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Culture populaire

Supporters

L'USM Alger est connu pour avoir les meilleurs supporters d'Algérie, ils sont notamment réputés pour leurs chants[28], leur fair-play, ainsi que pour leurs animations dans les tribunes[29]. Créatifs et chambreurs, les supporters de l'USMA ont des chansons pour chaque club rival. En 2017, ils sortent une chanson «9ilona!»(foutez-nous la paix !) [30] avec des paroles très engagées à faire pâlir bien des chanteurs.

Le 26 novembre 2011 au stade du 5 juillet 1962, à l'occasion d'un derby face au Mouloudia d'Alger, les supporters Usmistes sont devenus les premiers supporters en Algérie à réaliser un tifo de grande envergure[31]. Ce tifo arborait l'inscription UNITED aux couleurs du club[32].

Le chanteur de chaâbi, El Hachemi Guerouabi, était un célèbre supporter du club[33]. Il a d'ailleurs dédié l'une de ses chansons à l'USMA[34], tout comme l'était Amar Ezzahi. Abdelkader Chaou est lui aussi un grand fan de l'USM Alger.

Clubs rivaux

La rivalité la plus importante est celle entretenue avec le Mouloudia d'Alger, une rivalité qui prend ses racines avant l'indépendance. Les deux clubs cohabitent dans les mêmes quartiers, et ont à un certain temps partagé le même stade de Bologhine. Depuis le premier championnat la rivalité a commencé à grandir au fil des derbys. De nombreuses familles algéroises comptent dans leurs rangs des supporters des deux clubs. Eric cantona, dans sa série des grands derby de football dans le monde, lui consacra un épisode ( Looking for Alger)[35].

La rivalité avec la JS Kabylie est relativement récente comparée à celle qu'il y a avec le Mouloudia. Cette rivalité sportive date de la saison 1996/97, saison ou l'USMA alors toute fraîchement promue en D1 remportait son 2e titre de champion. Ce fait marquait la passation de pouvoir du leadership du football algérien de la JSK à l'USMA pour les dix années qui suivirent, ce qui suscitera moult désaccord entre les deux présidents de l'époque Saïd Allik et Mohand Chérif Hannachi.

La rivalité avec l'Entente de Sétif est purement sportive, il s'agit la des deux clubs les plus titrés en Coupe d'Algérie. Depuis la saison 2011/2012, l'ESS et l'USMA se sont à chaque fois disputés le titre de champion, ce qui raviva un peu plus cette rivalité.

Clubs amis

Parcours international du club


Notes et références

Notes

  1. a et b Seuls les principaux titres en compétitions officielles sont indiqués ici.
  2. Les noms qui apparaissent en gras indiquent les joueurs qui évoluent actuellement en équipe première.

Références

  1. « Les meilleurs clubs d'Afrique de la 1re décennie du 21e siècle (2001-2010) », sur iffhs.de (consulté le 14 décembre 2011)
  2. {{http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k65502771/f56.item.r=union%20sportive%20muslmane%20alg%C3%A9roise}}
  3. Photo de la remise du trophée à l'USM Alger 1er champion d'Algérie de football, paru dans "La Dépêche Algérienne", no 716, daté du lundi , page 1.
  4. « FIFA : Pro. en 2011, sinon pas de compétition internationale », sur dzfoot.com (consulté le 15 septembre 2011)
  5. « Championnat Professionnel : Dès la saison prochaine ! », sur dzfoot.com (consulté le 15 septembre 2011)
  6. « Professionnalisme : Le passage forcé en sociétés commerciales », sur dzfoot.com (consulté le 15 septembre 2011)
  7. « USMA 3-0 USMAn. : El Itihad, sauvé par ses enfants ! », sur usm-alger.com (consulté le 17 février 2012)
  8. « Coupe d'Algérie : Le MO Béjaïa réalise l'exploit, la L1 résiste », sur dzfoot.com (consulté le 17 février 2012)
  9. « Saâdi n’est plus l’entraîneur de l’USMA », sur letempsdz.com (consulté le 17 février 2012)
  10. « Renard entraîneur de l'USM Alger », sur lequipe.fr (consulté le 6 juillet 2012)
  11. Rédaction, « Courbis entraîneur de l'USM Alger », L'ÉQUIPE,‎ (lire en ligne)
  12. « Finale (retour) de la Coupe de l’UAFA, USMA 3 – Al Arabi (Koweït) 2 : L’USM Alger, un premier titre Intercontinental avec brio », sur www.elmoudjahid.com (consulté le 2 août 2017)
  13. « JO 2016 : Les 18 Algériens pour Rio », sur dzfoot.com (consulté le 31 décembre 2017)
  14. « CAN 2012: Maïga sur le podium avec le Mali », sur usm-alger.com (consulté le 11 février 2012)
  15. « Il y a 74 ans, naissait l'USM Alger ! », sur usm-alger.com (consulté le 22 décembre 2011)
  16. « USM Alger : Ali Haddad nouveau patron des rouge et noir », sur depechedekabylie (consulté le 6 aout 2010)
  17. Seule la nationalité sportive est indiquée. Un joueur peut avoir plusieurs nationalités mais n'a le droit de jouer que pour une seule sélection nationale.
  18. Seule la sélection la plus importante est indiquée.
  19. « L1 : Les derbies algérois programmés au 5 juillet », sur dzfoot.com (consulté le 25 octobre 2011)
  20. « Stade : La pelouse du Stade 5 juillet pourrait être remplacée », sur dzfoot.com, (consulté le 12 octobre 2013)
  21. [vidéo] (.flv) « Foot Algérie : deux morts au Stade olympique du 5 juillet 1962 ! – Vidéo », sur africatopsports.com, (consulté le 12 octobre 2013)
  22. « USMA : Bientôt un centre de formation », sur djazairsport.com (consulté le 25 octobre 2011)
  23. « Le centre de formation de Aïn Benian : une réplique du centre de formation du FC Barcelone », sur usm-alger.com (consulté le 25 octobre 2011)
  24. « Sponsoring du MCA, JSK et l'USMA, section football », sur djezzy.com (consulté le 25 octobre 2011)
  25. « L'USMA en Adidas », sur usm-alger.com (consulté le 6 juillet 2012)
  26. a et b « JOMA nouvel équipementier de l'USMA », sur usma.dz, (consulté le 30 décembre 2016)
  27. a et b « Témoignage de Rédha Amrani, vice-président de la Fondation Casbah, chargé de la recherche documentaire et historique », sur usm-alger.com (consulté le 24 novembre 2011)
  28. « Alger en musiques », sur tv5.org (consulté le 17 février 2012)
  29. « Le grand public de l'USMA est de retour », sur competition.dz (consulté le 8 décembre 2011)
  30. Said Usmiste, « أنصار اتحاد العاصمة بصوت واحد" قيلونا قيلونا " أمام إتحاد بلعباس وصنعو أجواء رائعه في سهرة رمضانية »,‎ (consulté le 16 juillet 2017)
  31. (ar) « Organisation sans égal dans les gradins de l'USMA », sur elheddaf.com (consulté le 8 décembre 2011)
  32. « Vidéo du tifo (26/11/2011) », sur youtube.com (consulté le 8 décembre 2011)
  33. « Chanson sportive : Une invention algérienne détournée de sa vocation », sur lesoirdalgerie.com (consulté le 17 février 2012)
  34. « El Hachemi Guerouabi : Le chaâbi et le foot, passionnément... », sur djazairess.com (consulté le 17 février 2012)
  35. (en) « L'Expression - Le Quotidien - Le MCA, Cantona et mes pires potes de l'USMA », sur www.lexpressiondz.com (consulté le 23 juillet 2017)

Annexes

Liens externes

  • (fr) usma.dz (Site officiel du club)