Union monétaire ouest-africaine

Union monétaire ouest-africaine

L’Union monétaire ouest-africaine (UMOA) est une zone monétaire regroupant huit pays d'Afrique de l'Ouest : le Bénin (ex- Dahomey), le Burkina Faso (Haute-Volta), la Côte d'Ivoire, la Guinée-Bissau,, le Mali, le Niger, le Sénégal et le Togo.

Elle fut créée le [1]. Le siège de la commission de l'UMOA est à Abidjan.

L'UMOA s'occupe des questions monétaires. Elle ne doit pas être confondue avec l'Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA). Cette dernière fait du développement et de l'intégration économiques, ses pivots d'engagement.

La Banque centrale des États de l'Afrique de l'Ouest (BCEAO) est l'institution monétaire de l'UMOA.

Notes

Bibliographie

  • Hamadou Cissé, Les perspectives d'une libéralisation financière en U.M.O.A. (Union monétaire Ouest-africaine), Université d'Aix-Marseille 3, 1988, 302 p. (thèse de 3e cycle de Sciences économiques)
  • Codjo Amégnikpo Dado, Intégration monétaire et intégration régionale des économies ouest-africaines : de l'intégration monétaire à l'intégration économique au sein de l'U.M.O.A., de l'intégration économique à l'intégration monétaire dans le cadre élargi de la C.E.D.E.A.O, Université d'Orléans, 1982, 577 p. (thèse de 3e cycle)
  • Rohinton Medhora, « Les leçons de l'UMOA », in Réal Lavergne (dir.), Intégration et coopération régionales en Afrique de l'Ouest, Karthala, Paris ; CRDI, Ottawa, 1996, p. 251-275 (ISBN 2-86537-663-X)
  • Ousmane Ouédraogo, Une monnaie unique pour toute l'Afrique de l'Ouest ? : le dossier économique, Karthala, Paris, 2003, 174 p. (ISBN 2-84586-384-5)