USI Events

USI Events, où USI est l'acronyme d'Unexpected Sources of Inspiration, est une conférence annuelle de renommée européenne[1],[2]. Centrée sur les enjeux du numérique, USI Events envisage et anticipe l’avenir. En 10 ans, USI s’est imposée comme une référence parmi les plus grandes conférences internationales sur la transformation digitale.[non neutre]

Créée en 2008 par le cabinet de conseil en architecture informatique OCTO Technology, USI est née d’une volonté de changement et d’inspiration, avec pour slogan : La conférence des Geeks et des Boss. Ce slogan a depuis évolué vers Unexpected Sources of Inspiration. L’évènement est aujourd’hui le fruit de la collaboration de plusieurs sociétés[3] : Octo Technology, BCG, Orange, Axa, Generali, Crédit Agricole, Natixis, Société Générale, SFR, Allianz, Bouygues Telecom, Le Groupe La Poste, Air Liquide, BNP Paribas, BPCE, Accenture, SNCF et Caisse des Dépôts.

La conférence se déroule sur deux jours ; on[Qui ?] y parle Big Data, Lean Management, objets connectés, digital, programmation[4]. Le nombre de participants est passé de 150 en 2008 à plus de 1500 en 2016.

Vision

L’idée du premier USI vient de François Hisquin, CEO d’Octo Technology, qui a alors pour principale volonté d’offrir au public une conférence de contenu où les univers Geek et Boss seraient réunis autour des mêmes sujets[5]. L’objectif était donc double : éduquer le marché tout en créant un lieu de rencontres entre speakers pertinents et passionnés de transformation digitale[6]. USI accueille aussi bien les équipes opérationnelles que les comités de direction. La première édition a été un succès avec comme meilleur souvenir pour François Hisquin, la venue de Michel Serres et de Neil Armstrong.

USI est une conférence technologique qui a pour originalité de proposer également des conférences à thématiques philosophiques[7]. Ceci permet à ses participants de découvrir les thèmes qui sont importants pour les métiers de demain.

Histoire

Les débuts

La première édition de l’USI se déroule en , dans les salons d’Eurosites George V, à Paris. Pour une première édition, les organisateurs ont réuni plus de 250 participants avec en conférenciers : Neil Armstrong, Eliyahu Goldratt, Michel Serres, Bjarne Stroustrup ou encore Antoine Gourevitch de Boston Consulting Group. En 2009, toujours à la même adresse, USI élargit sa formule en proposant des espaces d’échanges : Speed Consulting, Shrowrooms usabilité et ateliers. On peut[Qui ?] alors écouter des conférenciers comme Albert Jacquard, Daniel Cohen, Luc de Brabandere ou encore Neal Ford. Les deux premières années sont marquées par des sujets techniques, des problématiques liées à la gouvernance et par l’arrivée de réflexions méthodologiques (Lean, Agilité, Management). En 2010, USI se déplace au Pavillon d’Armenonville avec toujours la même formule : 50 conférences sur 2 jours et des espaces d’échanges. Avec des invités comme Jean-Philippe Courtois, Leo Apotheker, Adrian Joseph ou encore Martin Fowler, les thématiques abordées sont orientées vers la mobilité, le PaaS et le SaaS, l’innovation technologique et managériale et l’ouverture technologique. Ce n’est qu’en 2012 que l’USI rejoint le palais Brongniart afin de pouvoir recevoir ses quelque 700 participants.

2012 à 2014

Depuis 2012, USI se tient au palais Brongniart. USI et le palais Brongniart ont eu l’honneur de recevoir des conférenciers reconnus[8] comme l’écrivain Bob Dorf, l’ergonome Jesse James Garrett, le philosophe André Comte-Sponville, le designer Philippe Starck, l’architecte Carlo Ratti du MIT, le designer produit David Rose, l'astronaute Jim Lovell, l’ingénieur Julien Simon ou encore Vint Cerf, cofondateur d’Internet. USI est à la fois un espace d’échanges et de rencontres, à travers lequel entreprises et équipes sont invitées à participer à l’évolution de l’IT, des DSI, des technologies et de la société de façon générale[6].

2015 à 2019

À partir de 2015, USI a lieu au Carrousel du Louvre, permettant d’accueillir plus de mille participants. La conférence s’est diversifiée pour s’ouvrir à des participants de métiers non-IT[pas clair] tout en gardant la volonté de transmettre du savoir aux participants. Depuis 2015, ces derniers ont pu ainsi profiter de conférences d'experts, tel que Mikko Hyppönen spécialiste de la cybersécurité, de l’ingénieur Raffaello D’Andrea, du philosophe et historien Marcel Gauchet, du mathématicien et homme politique Cédric Villani, de l'essayiste Yuval Noah Harari ou encore de Monica Lewinski[9].

Références

Voir aussi

Lien externe