Tyrol

Tyrol

 – 

Drapeau Blason
Description de cette image, également commentée ci-après
Les trois parties de la région historique du Tyrol: le land autrichien de Tyrol (le Tyrol du Nord et de l'Est) en rouge, la province italienne de Bolzano (le Tyrol du Sud) en orange, le Trentin en bleu.
Informations générales
Fuseau horaire +1
Démographie
Population 1 809 849 hab.
Superficie
Superficie 26.245 km²

Entités précédentes :

Le Tyrol (en allemand : Tirol, en italien : Tirolo) est une région alpine de l’Europe centrale. Il s’étend sur la chaîne des Alpes orientales, sur une partie de l'Autriche et de l'Italie. La région est issue de l'ancien comté de Tyrol qui était partagé a suivi la Première Guerre mondiale; depuis 2011, elle fait partie de l'Eurorégion Tyrol-Haut-Adige-Trentin.

Étymologie

Le nom de la région provient du village de Tirol (du latin : terra) et le château Tirolo sur les hauteurs de la vallée de l'Adige (Etsch), la demeure des comtes de Tyrol au Moyen-Âge.

Géographie

Auparavant terre de la Couronne autonome de l'Autriche-Hongrie, le comté de Tyrol est divisé en 1919 par le traité de Saint-Germain-en-Laye en deux parties distinctes :

Le passage de frontière au col du Brenner (1978).

En français, on a plutôt tendance à appeler la province de Bolzano « Haut-Adige » comme en italien Alto Adige, puisque le fleuve Adige y prend sa source. L’appellation traditionnelle allemande pour le Trentin est Welschtirol, traduite par « Tyrol latin » : l'adjectif Welsch désignant l'Europe du Sud (c'est-à-dire latine) pour les germanophones, et dérive du terme germanique Walh (signifiant « celte »). Le nom actuel de Trentin est dérivé de celui de la capitale provinciale, la cité de Trente.

Le Tyrol est bordé au nord par la Bavière et au sud par les régions de la Lombardie et de la Vénétie. Il s'étend de Grisons à l'ouest jusqu'au land de Salzbourg et la Carinthie à l'est. Du nord au sud, le Tyrol couvre des massifs montagneux des Préalpes orientales septentrionales, des Alpes orientales centrales et des Préalpes orientales méridionales. Ses plus hauts sommets sont l’Ortler (3 902 m, au Tyrol du Sud), le Gran Zebrù ou Königspitze (3 851 m, au Tyrol du Sud), le Grossglockner (3 798 m, au Tyrol oriental) et le Wildspitze (3 774 m, au Tyrol du Nord). Au nord, la région est traversée par l’Inn qui se jette ensuite dans le Danube; le Tyrol de Sud et le Trentin sont drainés par l'Adige qui se jette dans la mer Adriatique.

Le glacier Pitztal et le Wildspitze (3768 meters), dans le Tyrol. Aout 2018.

Histoire

Article détaillé : Comté de Tyrol.

À partir du VIIIe siècle, les pays alpins de l'ancienne province romaine de Rhétie faisaient partie du duché de Bavière qui devenait un duché ethnique de la Francie orientale. En 1027, l'empereur Conrad II le Salique sépare des territoires de la marche de Vérone au sud pour les donner aux princes-évêques de Trente; peu tard, les comtes de Tyrol ont élargi leur domaines du val Venosta (Vintschgau), de même que les comtes de Goritz à Lienz. En 1511, les principautés épiscopales de Trente et de Bressanone forment une confédération perpétuelle avec le comté de Tyrol sous le règne des Habsbourg, tout en conservant leur autonomie. La tutelle du Saint-Empire romain restant lointaine et indirecte. Le concile siégeant à Trente en 1545 illustre le pouvoir temporel et spirituel des souverains.

Démographie

Jeune homme en costume tyrolien (1872) par Franz Defregger

La population dépasse 1,8 million d'habitants. Les villes majeures sont les chefs-lieu du land autrichien et des provinces italiennes : Innsbruck, Trente et Bolzano, mais la population est disséminée sur l'ensemble du territoire, surtout dans les vallées.

Ville Population
Innsbruck 132 236
Trente 117 417
Bolzano 106 951
Merano 40 047
Rovereto 39 482
Bressanone 21 688
Pergine Valsugana 21 363
Kufstein 18 973
Laives 17 780
Arco 17 588

Dans la région, il y a trois groupes linguistiques :

  • l’allemand au Tyrol du Nord, de l’Est, et du Sud ;
  • l’italien dans le Tyrol du Sud et le Trentin ;
  • le ladin au Tyrol du Sud ;

Les parties diffèrent de par leurs situations linguistiques. Le Tyrol du Nord et de l'Est sont complètement germanophones. La population de l'Haut-Adige (Tyrol du Sud) a une majorité germanophone, une forte minorité italophone (plus d'un quart) et aussi une petite minorité de Ladins.Le Trentin est presque complètement italophone, avec quelques îlots linguistiques allemands et une vallée, la Val di Fassa, ladine.

Sources

  • Jiri Louda et Michael MacLagan, Les Dynasties d'Europe, Bordas, 1995 (ISBN 2-04-027115-5)
  • Michel Georis Les Habsbourg Éditions Rencontre, Lausanne 1969,.

Notes et références


Article connexe