Trompette de cavalerie

Trompette de cavalerie.

La trompette de cavalerie est un instrument d'ordonnance utilisé dans des fanfares civiles et dans divers corps d'armée. Elle a la taille et l'aspect d'une trompette classique dépourvue de pistons, mais son tube est plus long. Généralement en mi, elle peut cependant parfois posséder deux tonalités sur le même instrument. La tonalité est alors changée en orientant une palette qui dévie le flux d'air.

Instruments proches

Il en existe une version plus grave, dite trompette basse, et une version basse à très grand pavillon et perce étroite, dite trompette-cor ou cor de cavalerie. Tous ces instruments sont la plupart du temps accordés en mi.

La trompette de cavalerie diffère fondamentalement du clairon par sa perce plus étroite, plus longue et plus cylindrique. Dans l'armée française, le tube des clairons fait un tour sur lui-même, celui des trompettes deux. Le clairon est en si, la trompette en mi. Son organologie lui donne accès à un plus grand nombre de notes, et un son plus brillant.

Gamme

Les notes jouées sont les harmoniques : do sol do mi sol si do ré mi fa (faux, entre le fa et le fa#) sol la si si contre-ut contre-ré contre-mi contre-fa contre-sol etc.

Les notes sont obtenues exclusivement par un travail du souffle et de la tension des lèvres.

Répertoire

Le répertoire est essentiellement la musique militaire, mais également la batterie-fanfare : des pièces au rythme latino américain ont ainsi été composées pour la trompette de cavalerie. Il est également possible de jouer la musique ancienne pour trompette car la trompette baroque est essentiellement, comme la trompette de cavalerie, une trompette naturelle sans piston. Le répertoire des fanfares de certains régiments inclut par exemple des pièces d'ordonnances composées par Jean-Baptiste Lully.

Le major André Souplet a composé de nombreuses pièces modernes pour trompette de cavalerie.

Notes et références

Liens

La trompette d'ordonnance, par le biais de l'iconographie musicale