Troche

Troche
Image illustrative de l'article Troche
Blason de Troche
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Nouvelle-Aquitaine
Département Corrèze
Arrondissement Arrondissement de Brive-la-Gaillarde
Canton Allassac
Intercommunalité CC du Pays de Lubersac-Pompadour
Maire
Mandat
Michel Audebert
2014-2020
Code postal 19230
Code commune 19270
Démographie
Population
municipale
557 hab. (2015 en augmentation de 3,15 % par rapport à 2010)
Densité 28 hab./km2
Géographie
Coordonnées 45° 23′ 19″ nord, 1° 26′ 32″ est
Altitude Min. 277 m
Max. 413 m
Superficie 19,79 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Corrèze

Voir sur la carte administrative de la Corrèze
City locator 14.svg
Troche

Géolocalisation sur la carte : Corrèze

Voir sur la carte topographique de la Corrèze
City locator 14.svg
Troche

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Troche

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Troche

Troche (Trocha en occitan) est une commune française située dans le département de la Corrèze en région Nouvelle-Aquitaine.

Géographie

Commune entièrement limitée à l'est et au sud-est par la Loyre, un affluent de la Vézère.

Histoire

Héraldique

Blason de Troche Blason Écartelé, au 1 et 4 d'azur à trois tours d'argent maçonnées de sable, au 2 et 3 burelé d'argent et d'azur de douze pièces, au lion de gueules brochant.
Détails
Le statut officiel du blason reste à déterminer.

Politique et administration

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1971 1983 Roger Pradaux    
1983 2000 Jean Claude Bouysse PS  
2000 mars 2008 Henri Sermadiras PS  
mars 2008 en cours Michel Audebert[1] PS Retraité

La conseillère générale du Canton de Vigeois est Régine Delord (PCF).

Démographie

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population

effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[2]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2004[3].

En 2015, la commune comptait 557 habitants[Note 1], en augmentation de 3,15 % par rapport à 2010 (Corrèze : -0,69 %, France hors Mayotte : +2,44 %).
Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
1 207 1 035 969 1 140 1 139 1 173 1 205 1 207 1 215
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
1 194 1 184 1 207 1 104 1 170 1 268 1 334 1 336 1 129
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
1 122 1 145 1 083 928 855 826 827 754 744
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2004 2009 2014
734 683 629 558 528 486 504 537 559
2015 - - - - - - - -
557 - - - - - - - -
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[4] puis Insee à partir de 2006[5].)
Histogramme de l'évolution démographique

Économie

Personnalités liées à la commune

  • Louis-Henri Maximen, sabotier, dernier fabricant de couade en France.
  • Marcel Prodel[6] (né à Uzerche le 19 septembre 1914, décédé à Saint-Yrieix-la-Perche le 06 janvier 2006). Ingénieur École centrale Paris (promotion 1937), diplômé de SUPELEC (promotion 1938). Cofondateur à Troche après son retour de captivité jusqu'en 1950 de la société PECECO (PRODEL CHAMBRETTE & Cie) petite entreprise de menuiserie, de meubles pour camps de réfugiés en France, puis de fabrique de ruches et de matériel apicole. Cofondateur le 25 octobre 1955 de la société SICAME SA[7] à Pompadour. Décorations : chevalier dans l'ordre National de la Légion d'honneur[8] Chevalier dans l'ordre National du Mérite[9]. Croix de guerre 1939-1945 Étoile de bronze[10] Médaille d'Honneur du Travail (Grand Or)[11] pour 46 années de services professionnels. Le 23 septembre 2015, la rue des Combelles à Pompadour située devant l'entrée principale de la société SICAME est rebaptisée "Rue Marcel PRODEL 1914 - 2006"

Lieux et monuments

  • Chemin de croix de l'église de Troche
    Église Notre-Dame de Troche. Connue comme paroissiale depuis le XIe siècle dans une donation faite en 1020 par le vicomte Ebles de Comborn aux moines de Tulle situées sur la paroisse de "Crossia" ou "Trossia"[12]. Sous l'initiative d'un paroissien,l'église a été profondément restauré au cours des années 1960. Le baptistère, puis le chœur avec la mise en place d'une magnifique pierre d'autel trouvée renversée sous le plancher à demi pourri, la réouverture de verrières jadis murées, et la restauration d'un Christ en bois trouvé par hasard dans les combles et, provenant de l'ancienne chapelle du village de Chaumont (commune de Troche) qui fut autrefois une Commanderie de l'Ordre des Templiers. Tous les vitraux d'origine sans valeur artistique ont été remplacés par des vitraux véritables réalisés par l'Atelier du Vitrail de Limoges, association d'artistes et artisans héritiers du réputé maître verrier Chigot. Enfin l'église comporte un chemin de croix en céramique émaillée, réalisé par une artiste bretonne, Viviane Maillen, qui reste une réalisation unique comme il se doit pour toute œuvre artistique.
    Vitraux de l'église de Troche
    Vitrail du chœur de l'église
  • Troche est appelé dans le canton "Troche-les-Couades". La couade est une sorte de grosse cuillère en bois, dont le manche est creux et percé aux extrémités : en plongeant la couade dans un seau et en la posant à plat sur ce seau, l'eau s'écoule doucement par le manche, permettant de se laver ou de laver des aliments, des objets, avec un minimum d'eau. Cet objet était courant au début du XXe siècle. Un artisan de Troche continuait à en fabriquer jusqu'à la fin de ce siècle, Louis-Henri Maximen.

Voir aussi

Articles connexes

Liens externes

  • Troche sur le site de l'Institut géographique national
  • www.troche.fr/notre-commune/decouvrez-troche/

Notes et références

Notes

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2018, millésimée 2015, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2017, date de référence statistique : 1er janvier 2015.

Références

  1. Site de la préfecture « Copie archivée » (version du 4 novembre 2011 sur l'Internet Archive), consulté le 20 août 2008
  2. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  3. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee
  4. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  5. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014 et 2015.
  6. « Marcel Prodel », sur www.marcelprodel.fr (consulté le 2 août 2015)
  7. « Groupe Sicame », sur www.sicame.fr (consulté le 4 septembre 2015)
  8. J.0. du 13 juillet 1986 (NC 8748) du ministère des P et T, de l'Industrie et du Tourisme. « Conseiller scientifique dans une société de construction d'appareils et de matériel électrique» pour 48 ans d'activités professionnelles et de services militaires.
  9. J.O. du 21 juin 1979 (NC 5197) du ministère de l'Industrie. « Directeur technique de Société pour 41 ans d'activités professionnelles et de services militaires ».
  10. citation à l'ordre W 50 du 121e R 1 du 23 juin 1940 homologues au J0 du 15 décembre 1943 page 1032.
  11. par arrêté de monsieur le préfet de la Corrèze en date du 4 janvier 1985
  12. Selon le Cartulaire des abbayes de Tulle et de Roc-Amadour / par J.-B. Champeval, p.66

site de la commune de troche sur www.troche.fr/notre-commune/decouvrez-troche/