Traité de Maastricht (1843)

Traité de Maastricht (1843)

Le traité de Maastricht de 1843 signé par la Belgique et les Pays-Bas, a établi la frontière entre les deux pays.

Les pourparlers cherchant à déterminer la limite de résidence des catholiques belges et des protestants néerlandais ont été difficiles, des consultations d'archives quelquefois bien plus anciennes ont été utilisées et un tracé compliqué en a résulté ; plusieurs enclaves ou exclaves existent[1]. Ceci est particulièrement frappant sur la commune de Baarle, où la frontière passe à travers les maisons et des enclaves minuscules existent. Mais dans ce cas précis, l'origine de ces enclaves est beaucoup plus ancienne.

Lors de la signature de ce traité la frontière a légèrement été modifiée une partie de la rive gauche de la Meuse dans les environs de Maastricht est revenue aux Pays-Bas[2].

Ce traité fait suite au traité des XXIV articles, par lequel les Pays-Bas avaient reconnu l'indépendance de la Belgique, mais n'avaient pas signé en l'état.

Références

Lien externe