Trade Air

Trade Air
Logo de cette compagnie
AITAOACIIndicatif d'appel
C3TDRTrade Air
Repères historiques
Date de création avril 1994
Généralités
Basée à Aéroport de Zagreb
Taille de la flotte 4
Nombre de destinations charter
Siège social Zagreb
Effectif 75
Dirigeants Mihajlo Cvijin
Site web www.trade-air.com


Trade Air (code OACI : TDR) est une compagnie aérienne croate fondée en 1994 et basée à Velika Gorica (banlieue de Zagreb) de transport de marchandises et de passagers avec des vols charters.

Histoire

Depuis , elle utilise l’appellation commerciale Sun Adria pour les vols charters avec ses 2 Fokker 100.

En 2018, elle assure des vols nationaux en France pour le compte de Hop_!_Air_France[1].

Destinations

La compagnie dessert les aéroports suivants lors de ses vols réguliers:

Ville Pays Code IATA Code ICAO Aéroport
Dubrovnik Croatie DBV LDDU Aéroport de Dubrovnik
Pula Croatie PUY LDPL Aéroport de Pula
Osijek Croatie OSI LDOS Aéroport d'Osijek
Rijeka Croatie RJK LDRI Aéroport de Rijeka
Split Croatie SPU LDSP Aéroport de Split
Zagreb Croatie ZAG LDZA Aéroport Franjo-Tuđman de Zagreb

Flotte

Trade Air Flotte
Avion Nombre Commandes Passagers Notes
Airbus A320-200 3 180
Fokker 100 1 109
Total 4

En septembre 2020, La flotte de Trade Air se compose de 4 avions :

  • 3 Airbus A320, (immatriculés : 9A-BTG , 9A-BTH et 9A-BTI)
  • 1 Fokker 100, en configuration 109 passagers (immatriculé 9A-BTE). Ce dernier exploite actuellement des liaisons quotidiennes reliant l'aéroport de Rennes aux aéroports d'Amsterdam, Marseille et Toulouse.

En , à la suite d'une pénurie d’avions charters, un des Fokker 100 de Trade air effectua un séjour d'un mois en Australie pendant les élections. Il assura les déplacements des journalistes couvrant la campagne de John Howard, tandis que les déplacements des journalistes suivant la campagne de son opposant Kevin Rudd, étaient assurés par un Fokker 100 de la compagnie française Blue Line.

Un des Airbus A320 de Trade Air
Fokker 100 de Trade Air

Liens externes

Notes et références

  1. Pascale Paoli-Lebailly, « HOP, la fin des affrètements en 2021 ? », sur La Tribune, (consulté le 18 décembre 2018)