Trévien

Trévien
Trévien
La mairie.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Occitanie
Département Tarn
Arrondissement Albi
Canton Carmaux-2 Vallée du Cérou
Intercommunalité Communauté de communes Carmausin-Ségala
Maire
Mandat
Fabienne Bex
2014-2020
Code postal 81190
Code commune 81304
Démographie
Population
municipale
184 hab. (2017 en diminution de 4,17 % par rapport à 2012)
Densité 11 hab./km2
Géographie
Coordonnées 44° 06′ 41″ nord, 2° 07′ 28″ est
Altitude Min. 219 m
Max. 466 m
Superficie 16,26 km2
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Tarn
Voir sur la carte administrative du Tarn
City locator 14.svg
Trévien
Géolocalisation sur la carte : Tarn
Voir sur la carte topographique du Tarn
City locator 14.svg
Trévien
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
City locator 14.svg
Trévien
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
City locator 14.svg
Trévien

Trévien (en occitan Trevièn) est une commune française située dans le département du Tarn, en région Occitanie.

Géographie

Commune du Massif central située dans le Ségala.

Communes limitrophes

Anciennes communes rattachées depuis le 20 avril 1813 : Le Théron, Les Gagets, Lavoulp.

Hameaux rattachés à Trévien : Alber, Barbefère, Canabel, Canavel, Combalou, Couyrens, Félix, Fontplane, Gil, Jumels, La Baraque, La Flétié, La Luganié, La Mayrié, La Mayriguié, La Pastrié, La Roco, La Rosée, La terre de vigne, La Tourette, Lamalaterrie, Lavoulp, Le Cazalet, Le Plô, Le Puech de Gil, Le Puech de la Borie, Le Théron, Le Tric, Les Gazets, Les Piques, Lesquilourié, Lou Pradet, Maraval, Monrepos, Montplaisir, Moulin de Loupiac, Nougayrol, Segounès, St Pierre de Gil.

Hydrographie

La commune est arrosée par le Céret, le Candour et le ruisseau de Bézans, ainsi que par le lac de la Roucarié, formé par un barrage sur le Céret.

Histoire

Politique et administration

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1945 mars 1983 André Bonné    
mars 1983 2002 René Gil    
2002 mars 2014 Gilles Caste    
mars 2014 En cours Fabienne Bex    
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[1]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2006[2]. En 2017, la commune comptait 184 habitants[Note 1], en diminution de 4,17 % par rapport à 2012 (Tarn : +2,36 %, France hors Mayotte : +2,36 %).
Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
450550510644683701710715785
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
782759772784787735700660645
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
590571599526516506502443406
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 2016
408338282235202186183194185
2017 - - - - - - - -
184--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[3] puis Insee à partir de 2006[4].)
Histogramme de l'évolution démographique

Économie

Lieux et monuments

Le château de Trévien.
Le dolmen de Nougayrol.
  • Églises : Saint-Laurent de Trévien ; Saint-Pierre de Gil.
  • Château de Trévien (propriété privée) ; façades et toitures ; escalier à vis ; plafond peint de la pièce du deuxième étage (cad. AS 237) : inscription aux Monuments historiques par arrêté du 25 janvier 1980.
  • Dolmen au lieu-dit Nougayrol.

Personnalités liées à la commune

  • Bertrand de Castelpers, capitaine protestant au XVIe siècle, devenu seigneur de Trévien par son mariage avec Yolande de Monestiès, assassiné en 1580 au château de Trévien.
  • Lardit de Bar.
  • Brian Monteith[5], député européen.

Pour approfondir

Bibliographie

Articles connexes

Liens externes

Notes et références

Notes

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2020, millésimée 2017, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2019, date de référence statistique : 1er janvier 2017.

Références