Trémorel

Trémorel
Trémorel
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Bretagne
Département Côtes-d'Armor
Arrondissement Saint-Brieuc
Intercommunalité Communauté de communes Loudéac Communauté - Bretagne Centre
Maire
Mandat
Michel Rouvrais
2020-2026
Code postal 22230
Code commune 22371
Démographie
Gentilé Trémorelois, Trémoreloise
Population
municipale
1 152 hab. (2017 en augmentation de 3,13 % par rapport à 2012)
Densité 34 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 12′ 00″ nord, 2° 17′ 16″ ouest
Altitude 100 m
Min. 78 m
Max. 144 m
Superficie 33,76 km2
Élections
Départementales Canton de Broons
Législatives Troisième circonscription
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Bretagne
Voir sur la carte administrative de Bretagne
City locator 14.svg
Trémorel
Géolocalisation sur la carte : Côtes-d'Armor
Voir sur la carte topographique des Côtes-d'Armor
City locator 14.svg
Trémorel
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
City locator 14.svg
Trémorel
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
City locator 14.svg
Trémorel
Liens
Site web http://www.tremorel.fr/

Trémorel [tʁemɔʁɛl] est une commune française située dans le département des Côtes-d'Armor, en région Bretagne.

Géographie

La commune est située dans le département des Côtes-d'Armor en Bretagne.

Les deux communes les plus proches sont celles de Merdrignac à l'ouest, distante de 9,6 km, et de Saint-Méen-le-Grand à l'est, distante de 8 km.

La commune de Trémorel est située à 52,9 km de Rennes, soit 40 min de trajet en voiture. La RN 164 lui sert d'axe principal.

Toponymie

Le nom de la localité est attesté sous les formes Tremorai en 1024 et en 1034, Tremoray vers 1330, 1372 et en 1445, Tremoray soubz Locoet en 1490, Tremoray en 1513, Tremeray au XVe siècle[1].

Trémorel vient du breton treb (« village ») et du gallo-romain more (« terrain humide »)[1].

Histoire

En l'an 1008, la duchesse Havoise et ses fils Alain et Eudon donnèrent la seigneurie de Trémorel à l'abbaye de Saint-Méen-Le-Grand, l'échange étant confirmé en 1192 par le pape Célestin III.

Sous l'Ancien Régime, la paroisse appartenait au diocèse de Saint-Malo et possédait pour succursale la paroisse du Loscouët-Sur-Meu.

La commune a élu sa première municipalité en 1790, ce fut un chef-lieu de canton jusqu'à l'an X.

Les traditions bretonnes y étant déjà présentes, d'autres traditions y sont également conservées telles que le Pardon des Treize Chênes le premier dimanche de septembre. Selon la légende, cette tradition provient d'un seigneur du lieu qui plantait un chêne chaque fois qu'il était père. Au treizième enfant, il bâtit la chapelle des Treize Chênes (reconstruite en 1888 sur les ruines de l'ancienne).

Politique et administration

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
mars 1971 juin 1995 Guillaume Nogues    
juin 1995 mars 2014 Jeanne Horpin   Responsable administratif retraitée
mars 2014 En cours Michel Rouvrais DVD Agriculteur
Les données manquantes sont à compléter.

Langue gallèse

Le village de Trémorel se situe en Haute-Bretagne, dans la zone où le gallo est parlé. Le nom de Trémorel se dit en gallo "Termorae". Trémorel est la première commune signataire de la charte du Galo, dam Yan, dam Vèr.

Démographie

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[2]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2006[3].

En 2017, la commune comptait 1 152 habitants[Note 1], en augmentation de 3,13 % par rapport à 2012 (Côtes-d'Armor : +0,55 %, France hors Mayotte : +2,36 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
1 2801 2421 1461 3251 4101 3231 3141 3721 459
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
1 4051 4971 5031 5131 5381 5831 5991 6711 739
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
1 7511 7421 7731 5781 5951 5521 4801 4051 293
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 2016
1 2351 2021 1239719549151 0331 1201 160
2017 - - - - - - - -
1 152--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[4] puis Insee à partir de 2006[5].)
Histogramme de l'évolution démographique

Culture locale et patrimoine

Lieux et monuments

L'église Saint-Pierre-et-Saint-Paul a été entièrement reconstruite en 1838 puis en 1945. Elle possède quelques éléments assez anciens comme un cadran solaire de 1691 sur sa façade sud.

Personnalités liées à la commune

Voir aussi

Notes et références

Notes

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2020, millésimée 2017, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2019, date de référence statistique : 1er janvier 2017.

Références

Liens externes