Toni Kroos

Toni Kroos
image illustrative de l’article Toni Kroos
Toni Kroos sous le maillot du Real Madrid, le 26 mai 2018, lors de la finale de la Ligue des champions à Kiev.
Situation actuelle
Équipe Drapeau : Espagne Real Madrid
Numéro 8
Biographie
Nom Toni Kroos
Nationalité Drapeau : Allemagne Allemande
Naissance (28 ans)
Lieu Greifswald, Mecklembourg-Poméranie-Occidentale, Allemagne de l'Est
Taille 1,83 m (6 0)
Période pro. 2007 -
Poste Milieu relayeur
Parcours junior
Saisons Club
1997-2002Drapeau : Allemagne Greifswalder SV
2002-2006Drapeau : Allemagne FC Hansa Rostock
2006-2007Drapeau : Allemagne Bayern Munich
Parcours professionnel1
SaisonsClub 0M.0(B.)
2007-2014Drapeau : Allemagne Bayern Munich205 0(25)
2009-2010 Drapeau : Allemagne Bayer Leverkusen048 0(10)
2014-Drapeau : Espagne Real Madrid190 0(12)
Sélections en équipe nationale2
AnnéesÉquipe 0M.0(B.)
2005-2007Drapeau : Allemagne Allemagne -17 ans035 0(17)
2009Drapeau : Allemagne Allemagne -19 ans005 00(3)
2008-2009Drapeau : Allemagne Allemagne espoirs010 00(2)
2010-Drapeau : Allemagne Allemagne0860(13)
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
2 Matchs officiels.
Dernière mise à jour : 28 juin 2018

Toni Kroos est un footballeur international allemand, né le à Greifswald dans le Mecklembourg-Poméranie-Occidentale en RDA. Il évolue au poste de milieu de terrain au Real Madrid. Il est considéré comme l'un des meilleurs milieu de terrain au monde grâce à la qualité et à la précision de ses passes. Titulaire indiscutable sous l'ère de Ancelotti et de Zidane, Toni Kroos est devenu un joueur clé et fondamental de l'équipe madrilène. Paul Scholes le considère comme le meilleur à son poste[1].

Tiitulaire de son équipe nationale lors de la Coupe du monde de football 2014 au Brésil, il devient rapidement l'un des incontournables de la Mannschaft, notamment en inscrivant deux buts en deux minutes lors de la demi-finale Brésil-Allemagne remportée 7-1 par son équipe. Il est sacré champion du monde quelques jours plus tard, au terme de la finale contre l'Argentine.

Il est le grand frère de Felix Kroos qui évolue au même poste que lui au 1. FC Union Berlin.

Biographie

Parcours chez les jeunes

Toni Kroos commence sa carrière au Greifswalder SC où il joue sous les yeux de son père alors entraineur jeunes. Il quitte le club en 2002 pour suivre son père au Hansa Rostock alors que son frère Felix évolue déjà dans l'équipe réserve du club. Avec l'équipe des -17 ans du Hansa Rostock, il termine vice-champion d'Allemagne. Kroos quitte en 2005 son club pour partir en terre bavaroise. Convoité par Schalke 04, Chelsea et Manchester United, il rejoint le Bayern de Munich pour une somme inconnue mais qualifiée par le président de Rostock « d'exorbitante ». Ce transfert est très médiatisé en Allemagne et Toni Kroos est rapidement présenté par les médias comme l'un des plus grands espoirs du football allemands, alors qu'il n'a même pas seize ans. Les dirigeants du Bayern Munich ne tarissent pas d'éloges sur le jeune joueur ; Uli Hoeness annonçant même que le maillot numéro 10 serait réservé à Kroos.

Depuis 2004, il fait partie des sélections de jeunes de l'équipe nationale : équipe des -16 ans, -17 ans, -19 ans et -21 ans. Il a brillé lors de l'Euro des moins de 17 ans avec l'équipe d'Allemagne de 2006 et l'a amenée jusqu'en demi-finale. Il inscrit son unique but sur penalty lors du match d'ouverture face au pays organisateur, la Belgique. Toni Kroos est aussi depuis son arrivée, la plaque tournante et le meneur de jeu du Bayern des -19 et de l'Allemagne des -17, pour lesquels il a joué 24 matchs et inscrit 9 buts. Participant au championnat espoir allemand, le jeune numéro 8 du Bayern survole la compétition et est l'auteur de 9 buts en 16 rencontres, participant ainsi activement à la première place au classement général.

Durant l'Euro des moins de 17 ans 2007, l'Allemagne échoue au premier tour mais se qualifie pour le mondial qui se déroule quelques mois plus tard via un match de barrage face à la Hollande. Le numéro 10 allemand a inscrit 3 buts dans ce tournoi. Le capitaine de l'équipe allemande mène son équipe vers les demi-finales et chutent face au futur champion nigérian. À la fin de la compétition, Kroos a reçu le « Ballon d'or » du meilleur joueur du tournoi de la FIFA. Avec des statistiques impressionnantes (5 buts et 4 passes décisive), le milieu offensif termine deuxième meilleur buteur et meilleur passeur du tournoi.

Carrière professionnelle

Bayern Munich (2007-2014)

Kroos en équipe nationale en 2011.

Toni Kroos effectue son premier match professionnel lors de la 7e journée de la Bundesliga 2007-2008 face au FC Energie Cottbus. Monté à 18 minutes du terme, il délivre deux passes décisives pour Miroslav Klose qui alourdit le score à 5-0. Il récidive lors de son 3e match, en coupe de l'UEFA, contre l'Étoile Rouge de Belgrade en retournant cette fois une situation compromise quand, monté à la 81e lorsque son équipe était menée 1-2, il décernera deux coups francs victorieux dans les dernières minutes du match, l'un dévié par Miroslav Klose et l'autre directement dans les buts serbes.

Le 12 janvier 2008, peu après ses 18 ans, Toni Kroos signe durant la trêve hivernale son premier contrat professionnel qui le lie avec le club bavarois jusqu'en 2012. Le transfert est annoncé par le manager, Uli Hoeness, après une victoire 7-2 du Bayern sur une sélection chinoise, où le jeune ossi fut l'auteur de la 5e réalisation.

Prêt au Bayer Leverkusen (2009-2010)

Le 31 janvier 2009, Kroos qui n'arrive pas à avoir de temps de jeu dans le club bavarois, est prêté au Bayer Leverkusen pour une durée de une saison et demie, les dirigeants espérant réitérer la même opération que celle menée avec Philipp Lahm, prêté au VfB Stuttgart pour s'aguerrir et s'imposer comme titulaire dans le onze bavarois par la suite. C'est sous ces nouvelles couleurs qu'il marque son premier but en championnat, le 18 avril 2009 contre le VfL Wolfsburg. La saison 2009-2010 est un succès sur le plan personnel pour Kroos, qui doit revenir au Bayern Munich pour la saison suivante, où il aura néanmoins fort à faire pour s'imposer dans l'entre-jeu bavarois à la place du capitaine Van Bommel (en 4-4-2).

Retour au Bayern Munich (2010-2014)

Lors de la première partie de saison 2010-2011, les blessures à long terme des titulaires Arjen Robben et Franck Ribéry, propulse Kroos dans le 11 de départ, sur le côté gauche où il alterne le bon et le moins bon, comme toute son équipe, décimée par les blessures. Il ouvre son compteur but contre le SC Fribourg, lors de la 10e journée de Bundesliga, d'une superbe frappe de 20 mètres en pleine lucarne.

Quand Franck Ribéry revient dans le onze type, Toni Kroos recule en milieu de terrain aux côtés de son capitaine Mark van Bommel, tandis que Bastian Schweinsteiger se place derrière les avants-centres. Au printemps 2011, malgré une saison en demi-teinte, Toni voit son contrat avec le Bayern Munich prolongé jusqu'en 2015, démontrant ainsi la confiance que lui portent les dirigeants bavarois[2].

L'arrivée pour la saison 2011-2012 du coach Jupp Heynckes est bénéfique au jeune milieu de terrain : en effet, il a déjà évolué sous les instructions de celui-ci lors de son prêt au Bayer Leverkusen. De fait, Kroos joue bien plus que sous Louis van Gaal, que ce soit derrière l'avant-centre, auquel cas Thomas Müller glisse sur un côté comme avec la Mannschaft où plus en retrait aux côtés de Bastian Schweinsteiger. Excellent centreur, il possède également une belle vision de jeu et n'hésite pas à apporter le surnombre dans la surface adverse, où sa lourde frappe de balle à mi-distance fait des ravages. Il est dorénavant l'un des meilleurs éléments du Bayern de Munich[3].

Real Madrid (depuis 2014)

Le , Toni Kroos s'engage pour 6 ans avec le Real Madrid pour 25 millions d'euros, hors bonus[4]. Toni Kroos joue son premier match sous ses nouvelles couleurs du lors de la Supercoupe d'Europe. Le Real Madrid l'emporte 2-0 face à un autre club espagnol : le FC Séville. Toni kroos remporte ainsi son premier trophée sous les couleurs madrilènes. Le , il marque son premier but à l'occasion d'une victoire 5 buts à 1 contre le Rayo Vallecano. Lors de sa seconde saison au Real, il remporte la Ligue des champions en étant titulaire lors de la finale face au voisin de l'Atlético Madrid. En octobre 2016, il prolonge son contrat avec le club madrilène jusqu’en 2022[5]. Il termine la saison 2016-2017 par un doublé historique avec le Real Madrid, remportant ainsi la Liga Santander et la Ligue des champions et finit meilleur passeur de la saison toutes compétitions confondues.

En sélection

Toni Kroos est sélectionné pour le Mondial 2010 où il profite du forfait de Michael Ballack, de Simon Rolfes, et de Christian Träsch. Malgré son rôle de remplaçant, il livre des prestations remarquées, notamment face à l'Espagne, où son entrée en jeu aurait pu être synonyme d'égalisation.

À l'issue du Mondial 2010 et à l'occasion des qualifications pour l'Euro 2012, Toni Kroos continue d'être régulièrement sélectionné au sein de la Mannschaft.

Lors du Mondial 2014 au Brésil, il devient Champion du monde avec l'Allemagne en marquant deux buts et délivrant 4 passes décisives. Durant la compétition, il marque un doublé en moins de deux minutes en demi-finale contre le Brésil (victoire 7-1). Il est nommé meilleur joueur de ce tournoi par l'Indice de performance Castrol en obtenant une note de 9.79 sur 10 et fait partie de l'équipe type du tournoi.

Également titulaire lors de l'Euro 2016, il fait partie de l'équipe type.

Il est sélectionné pour disputer le Mondial 2018. Le 23 juin 2018, six jours après la défaite de la Mannshaft lors du premier match de la phase de groupe du Mondial contre le Mexique (1-0), il sauve l'Allemagne en inscrivant un coup-franc à la 95ème minute de jeu face à la Suède (2-1). Il est donc considéré comme le sauveur de la Mannschaft, dont le résultat (1-1) compromettait la qualification en phase finale, d'autant plus que les joueurs allemands évoluaient à 10 contre 11 après l'exclusion de Jérôme Boateng à la 82ème minute pour avoir reçu deux cartons jaunes pendant le match. Ces trois points s'avèrent inutiles puisque l'équipe s'inclinera 2-0 lors du dernier match contre la Corée du Sud. L'Allemagne tenante du titre et Toni Kroos sont éliminés de la compétition à la surprise générale.

Statistiques

Statistiques détaillées

Ce tableau présente les statistiques en carrière de joueur de Toni Kroos[6].

Statistiques de Toni Kroos au 28 juin 2018[7]
Saison Club Championnat Coupe(s) nationale(s) Supercoupe Compétition(s)
continentale(s)
Supercoupe UEFA Coupe du monde des clubs Drapeau : Allemagne Allemagne Total
Division M B Pd M B Pd M B Pd C M B Pd M B Pd M B Pd M B Pd M B Pd
2008-2009 Drapeau de l'Allemagne Bayer Leverkusen (prêt) Bundesliga 10 1 0 3 0 0 - - - - - - - - - - - - - - - - 13 1 0
2009-2010 Drapeau de l'Allemagne Bayer Leverkusen (prêt) Bundesliga 33 9 9 2 0 0 - - - - - - - - - - - - - 8 0 0 43 9 9
Sous-total 43 10 9 5 0 0 - - - - - - - - - - - - - 8 0 0 56 10 9
2007-2008 Drapeau de l'Allemagne Bayern Munich Bundesliga 12 0 2 2 0 0 - - - C3 6 1 2 - - - - - - - - - 20 1 4
2008-2009 Drapeau de l'Allemagne Bayern Munich Bundesliga 7 0 0 1 1 1 - - - C1 1 0 0 - - - - - - - - - 9 1 1
2010-2011 Drapeau de l'Allemagne Bayern Munich Bundesliga 27 1 4 3 1 1 - - - C1 7 1 0 - - - - - - 10 0 1 47 3 6
2011-2012 Drapeau de l'Allemagne Bayern Munich Bundesliga 31 4 9 6 1 1 - - - C1 14 2 5 - - - - - - 12 2 1 63 9 16
2012-2013 Drapeau de l'Allemagne Bayern Munich Bundesliga 23 6 8 3 0 0 1 0 0 C1 9 3 0 - - - - - - 5 2 1 41 11 9
2013-2014 Drapeau de l'Allemagne Bayern Munich Bundesliga 29 2 4 6 1 2 1 0 0 C1 12 1 2 1 0 0 2 0 0 16 3 8 67 7 16
Sous-total 130 13 25 21 4 3 2 0 0 - 49 8 7 1 0 0 2 0 0 43 7 11 248 32 46
2014-2015 Drapeau de l'Espagne Real Madrid Liga 36 2 7 2 0 1 2 0 0 C1 12 0 3 1 0 0 2 0 0 7 2 0 62 4 11
2015-2016 Drapeau de l'Espagne Real Madrid Liga 32 1 10 - - - - - - C1 12 0 2 - - - - - - 9 2 0 53 3 12
2016-2017 Drapeau de l'Espagne Real Madrid Liga 29 3 12 5 0 1 - - - C1 12 1 1 - - - 2 0 2 6 1 0 54 5 16
2017-2018 Drapeau de l'Espagne Real Madrid Liga 27 5 7 0 0 0 2 0 0 C1 12 0 3 1 0 0 1 0 0 11 2 1 54 7 11
Sous-total 124 11 34 7 0 2 4 0 0 - 48 1 9 2 0 0 5 0 2 35 6 0 225 18 47
Total sur la carrière 297 34 68 33 4 5 6 0 0 - 97 8 16 3 0 0 7 0 2 86 13 11 529 59 102

Buts internationaux

Palmarès et distinctions

Palmarès en club

Palmarès en sélection

Récompenses individuelles

Vie privée

Le 13 juin 2015, il épouse à Palma, Jessica Faber avec qui il était en couple depuis 2008. Ils ont deux enfants : Leon, né le 14 août 2013 et Amelie, née le 20 juillet 2016.

Il réside depuis 2014 à Pozuelo de Alarcón, commune chic limitrophe à Madrid avec sa femme et ses deux enfants. Il possède aussi une propriété à Palma sur l'île de Majorque.

Il a clamé à plusieurs reprises son admiration envers le Français Johan Micoud, qu'il considère comme son joueur favori et son modèle[9].

Engagements

Le footballeur possède sa propre fondation la Toni Kroos Stiftung (Fondation Toni Kroos) qui s'occupe des enfants handicapés, autistes, malades ou encore déficients mentaux.

Il soutient et finance par de l'argent récolté la campagne d'Angela Merkel lors des élections allemandes de 2017[réf. nécessaire].

Notes et références

Références

  1. Shingi Mararike, « KROOS CONTROL Manchester United legend Paul Scholes reveals Toni Kroos was his favourite player and he even tried to base his game on German maestro », sur The Sun,
  2. « Toni Kroos prolongé avec le Bayern jusqu'en 2015 », sur lequipe.fr, (consulté le 16 mars 2015)
  3. « Kroos en voulait plus pour le Bayern », sur UEFA.com, (consulté le 16 mars 2015)
  4. « Kroos 6 ans au Real (officiel) », sur lequipe.fr, (consulté le 17 juillet 2014)
  5. « Real Madrid : Toni Kroos prolonge et devient l'Allemand le mieux payé du monde », sur LCI (consulté le 13 octobre 2016)
  6. (en) « Toni Kroos Player Profile », sur espnfc.com (consulté le 28 janvier 2017)
  7. « Fiche de Toni Kroos », sur footballdatabase.eu
  8. (de) « Fritz-Walter-Medaille für vier deutsche U 19-Europameister », sur dfb.de, Fédération allemande de football (DFB), (consulté le 23 octobre 2011)
  9. « RÉVÉLÉ : L'étonnant modèle de Toni Kroos », 90min.com,‎ (lire en ligne)

Liens externes