Tomás de Mattos

Tomás de Mattos
Nom de naissance Tomás de Mattos Hernández
Naissance
Tacuarembó, Drapeau de l'Uruguay Uruguay
Décès (à 68 ans)
Montevideo, Drapeau de l'Uruguay Uruguay
Activité principale
avocat, chroniqueur et écrivain
Auteur
Langue d’écriture Espagnol

Œuvres principales

¡Bernabé! ¡Bernabé!

Tomás de Mattos Hernández, né à Montevideo le  et mort à Tacuarembó le , est un avocat, journaliste et écrivain uruguayen.

Biographie

Né à Montevideo, en Uruguay. Il a déménagé à Tacuarembó et il faisait partie du « Groupe Tacuarembó », formé par des artistes dans le nord de l'Uruguay.

Son roman ¡Bernabé, Bernabé!, sur le massacre des Charruas à Salsipuedes et la mort de Bernabé Rivera qui le suivit un an plus tard, a été distingué en Uruguay par plusieurs prix et il est devenu à l'échelle de l'Uruguay un grand succès de librairie (23 000 exemplaires vendus au cours des dix premières années suivant sa première publication)[1].

Il a également été directeur de la Bibliothèque nationale de l'Uruguay[2] de 2005 à 2010.

Il est mort à 68 ans à la suite d'un infarctus dans une rue de sa ville[3].

Œuvres

  • La puerta de la misericordia (2002)
  • Ni Dios permita ; Cielo de Bagdad (2001)
  • A la sombra del paraíso (1998)
  • A palabra limpia : premios y menciones, primer Concurso de Cuentos para Jóvenes (1997)
  • Historia estampada (1997)
  • La fragata de las máscaras (1996)
  • ¡Bernabé, Bernabé! (1988)
  • La gran sequía (1984)
  • Trampas de barro (1983)
  • Libros y perros (1975)

Notes et références

  1. (es) Débora Quiring, « A la sombra del paraíso », La Diaria,‎ (lire en ligne)
  2. (es) Tomás de Mattos
  3. (es) « Falleció el escritor Tomás de Mattos », El País,‎ (lire en ligne)

Lien externe