Tirailleurs indochinois

Insigne du BMI.

Recrutés dans l'Indochine française, les tirailleurs indochinois furent recrutés au Laos au Tonkin, en Annam et au Cambodge à partir des années 1880 lors de l'expédition du Tonkin. Leurs sous-officiers formèrent les cadres des futures armée cambodgienne, armée laotienne et armée de la République du Vietnam. De même, certains choisirent les rangs du Viet-Minh et du Pathet Lao. Ils furent dissous en 1945.

Unités

Tirailleur en 1885.
Camp en France pendant la guerre 14-18.
Entrainement au tir, 14-18..
Tirailleurs en 1917 à Monastir.

Tirailleurs Indochinois

  • 51e régiment de tirailleurs indochinois
  • 52e régiment de mitrailleurs indochinois
  • régiment mixte indochinois du Levant
  • Bataillon de marche indochinois

Tirailleurs tonkinois

Article connexe : Division du Tonkin.

Tirailleurs annamites

  • 1er régiment de tirailleurs annamites
  • 2e régiment de tirailleurs annamites
  • Bataillon Montagnard du Sud-Annam (BMSA)
  • 3e, 4e, 5e et 6e Bataillon Mixte d'Extrême-Orient puis en 1951 3e, 4e, 5e et 6e Bataillon Montagnard Vietnamien

Tirailleurs cambodgiens

Tirailleurs Thais (ethnie Thai du nord Viet Nam et du nord du Laos)

Les Thaïs formèrent, avec l’aide de la France, trois bataillons réguliers qui s’illustrèrent de 1946 à 1954. Des combats du fleuve Rouge à ceux de la rivière Noire, des rizières du delta jusqu’à Diên Biên Phu, les tirailleurs thaïs ont renouvelé, dans le sang et la fraternité des armes, l’alliance scellée autrefois entre Auguste Pavie et Deo Van Tri.

  • 1er bataillon thaï
  • 2e bataillon thaï
  • 3e bataillon thaï

Campagnes

Ces bataillons et régiments furent engagés dans la Grande Guerre et la guerre franco-thailandaise.

Des unités indochinoises des forces coloniales françaises se qualifièrent aussi durant la bataille de France où elles combattirent avec bravoure. Des soldats indochinois se distinguèrent dans la Meuse où la Wehrmacht subit de lourdes pertes.

En mars 1945, l'armée impériale japonaise prit d'assaut la garnison française stationnée en Indochine composée essentiellement de tirailleurs indochinois. Les cadres français furent décimés lors de ce coup de force.

Articles connexes

Références